Classer les différents procédés de mise en relief

Pour mettre en relief un groupe de mots dans une phrase, on peut utiliser différents procédés qui varient selon la fonction de ce groupe. On appelle aussi cela l'emphase ou la forme emphatique.
• On encadre le groupe avec un présentatif, par exemple avec :
  •  c'est… qui s'il s'agit du sujet ; Exemple : C'est sa tante qui l'a élevé.
  •  c'est… que dans les autres cas. Exemple : C'est en anglais que se déroule la conférence.
• On détache le groupe en tête de phrase (parfois aussi en fin de phrase) :
  •  sans autre modification s'il s'agit d'un complément circonstanciel ; Exemple : En un éclair, le chat grimpa dans l'arbre.
  •  en reprenant le groupe par un pronom s'il s'agit d'un constituant obligatoire (sujet, complément d'objet…). Exemple : L'incendie, les pompiers l'ont finalement maîtrisé.
Remarque : on peut utiliser aussi dans ce cas la tournure quant à.
Quant aux réfugiés, ils ont été hébergés dans des familles d'accueil.
Complète avec qui, que, voilà ou quant à.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. C'est Marine va être contente.
2. C'est Julien je suis allée voir hier.
3.  son comportement, je préfère l'oublier.
4. C'est à minuit mon train doit partir.
5.  une heure que je t'attends !
6.  mon cours de danse, je ne veux plus jamais le manquer.
On utilise le pronom qui quand il s'agit du sujet et que dans tous les autres cas.
Sélectionne l'élément mis en relief dans chacune des phrases.
Sélectionnez la (ou les) bonne(s) réponse(s) dans le texte.
en violet

1. C'est Maurice qui a appelé les pompiers.
2. Voilà le médecin qui a soigné grand-père.
3. Effrontée, elle l'était.
4. Votre père, je l'ai connu au régiment.
5. Quant à Hélène, elle n'a plus reparlé de cette histoire.
L'élément mis en vedette est en tête de phrase : Effrontée, elle… ou encadré par les deux éléments du présentatif : C'est Maurice qui…
Réécris la phrase en mettant en relief l'élément mis en valeur au moyen du présentatif c'est…qui ou c'est…que.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. J'ai acheté du pain brioché.
→ 
2. Jean va être content.
→ 
3. Voulez-vous du beurre ?
→ 
• Dans la dernière phrase, il faut mettre le présentatif C'est à la forme interrogative : Est-ce… ?
• Attention à ne pas oublier le trait d'union.
Transforme ces phrases neutres en phrases emphatiques à l'aide du procédé indiqué entre parenthèses.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Le chat de la voisine a mangé notre canari. (mise en relief du sujet avec le présentatif c'est… qui)
→ 
2. Elle avait attendu le postier jusqu'à midi. (détachement du CC en tête de phrase)
→ 
3. Je trouve ce couscous trop épicé. (détachement du COD en fin de phrase).
→ 
Un groupe de mots détaché en début ou en fin de phrase est suivi ou précédé d'une virgule.
Parmi ces phrases, lesquelles sont emphatiques ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
C'est Ursula qui a fait la tarte aux citrons.
J'ai vu un très bon film samedi soir.
Ce disque, je n'arrête pas de l'écouter.
Immédiatement, elle s'est levée et elle est sortie.
Que cherchez-vous donc ?
Dans les phrases Ce disque, je n'arrête pas de l'écouter. et Immédiatement, elle s'est levée et elle est sortie., c'est le détachement en tête de phrase qui caractérise la tournure emphatique. Retiens bien que, lorsque le groupe détaché est un constituant obligatoire de la phrase, il doit être repris par un pronom.
Parmi ces phrases, lesquelles sont emphatiques ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
« Errante et sans dessein, je cours dans ce palais. »
Jean Racine
« Un agneau se désaltérait dans le courant d'une onde pure. »
Jean de La Fontaine
« Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous. »
Louis Aragon
« Petit poucet rêveur, j'égrenais dans ma course des rimes. »
Arthur Rimbaud
« L'ombre était nuptiale, auguste et solennelle. »
Victor Hugo
• Dans les phrases Errante et sans dessein, je cours dans ce palais et Petit poucet rêveur, j'égrenais dans ma course des rimes, le procédé d'emphase consiste dans le détachement en tête de phrase d'un groupe adjectif ou nominal.
• Dans la phrase Et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous, le présentatif voici…que permet de mettre en valeur le groupe nominal mon cœur.