Passer du discours direct au discours indirect

• Le passage du discours direct au discours indirect entraîne plusieurs modifications grammaticales.
Observons un exemple :
Leur mère s'exclama soudain :
« Vous êtes insupportables ! » (discours direct)
Leur mère s'exclama qu'ils étaient insupportables. (discours indirect)
  •  La ponctuation change ;
  •  l'indépendante devient une subordonnée complément d'objet introduite par que ;
  •  vous devient ils ;
  •  le verbe au présent passe à l'imparfait (concordance des temps).
• D'une façon générale, quand on passe du discours direct au discours indirect :
  •  les phrases déclaratives sont rapportées à l'aide de subordonnées conjonctives à l'indicatif ;
  •  les phrases interrogatives sont rapportées à l'aide de subordonnées interrogatives indirectes ;
  •  les phrases injonctives sont rapportées à l'aide de subordonnées conjonctives au subjonctif ou de verbes à l'infinitif ;
  •  les pronoms personnels et déterminants possessifs des 1re et 2e personnes passent à la 3e personne (quand le narrateur n'est pas impliqué dans le discours) ;
  •  les verbes subissent la concordance des temps, les adverbes de temps et de lieu doivent être adaptés (ainsi, hier devient la veille).
Complète les phrases pour passer du discours direct au discours indirect.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Jean, lui disait-elle, tu dois venir nous rejoindre.
→ Elle disait à Jean qu' venir rejoindre.
2. Lucie nous avait annoncé : Je me marierai en juin.
→ Lucie nous avait annoncé qu' se en juin.
Le verbe introducteur est à un temps du passé. Il faut donc adopter les temps du système du passé :
  • devoir doit être mis à l'imparfait ;
  • se marier doit être mis au futur dans le passé.
Complète les phrases pour passer du discours direct au discours indirect.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Zoé lui a dit : Je t'invite à ma soirée d'anniversaire.
→ Zoé lui a dit à d'anniversaire.
2. Son frère lui demanda : Pourquoi n'es-tu pas venu hier ?
→ Son frère lui demanda il .
Le verbe introducteur est à un temps du passé. Il faut donc adopter les temps du système du passé :
  • inviter doit être mis à l'imparfait ;
  • venir doit être mis au plus-que-parfait.
2. Hier doit être transformé en la veille.
Hier est un indice de temps ancré dans la situation d'énonciation, alors que la veille est coupée de la situation d'énonciation.
Complète les transcriptions au discours indirect.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. L'homme déclara : « Je ne sais plus rien, je ne sais plus qui je suis, d'où je viens. »
→ L'homme déclara ne plus rien, ne plus , d'où .
2. Le policier lui dit : « Suivez-moi immédiatement au commissariat. »
→ Le policier lui dit de immédiatement au commissariat.
3. Mes parents me demandèrent : « Peut-on compter sur toi ? »
→ Mes parents me demandèrent compter sur .
4. Il soupira en disant : « Un café me fera du bien ! »
→Il soupira en disant .
2. Le verbe qui est à l'impératif dans le discours direct (suivez-moi) est mis à l'infinitif dans le discours indirect (le suivre).
3. L'interrrogation directe (Peut-on compter sur toi ?) est transformée en subordonnée interrogative indirecte introduite par l'adverbe interrogatif si.
4. Du fait de la concordance des temps, le verbe qui est au futur dans le discours direct (fera) passe au futur du passé dans le discours indirect (ferait).