Sujet national, seconde partie, exercice 1, juin 2015

Énoncé

Sujet d'étude : Une ville mondiale : Shanghai
Document 1
La région métropolitaine de Shanghai
La région métropolitaine de Shanghai
Source : La Documentation photographique n° 8064, « Le Défi chinois », juillet-août 2008, p. 38.
Document 2 
Comment Shanghai a fait peau neuve
« À quelques jours de l'ouverture de l'Exposition universelle, des milliers d'ouvriers s'activent dans les rues de Shanghai. Pour l'événement tant attendu, la ville n'aura jamais tant soigné son image. Le Bund — la magnifique avenue qui longe, sur la rive ouest du Huangpu, les façades néoclassiques et Art déco des anciennes concessions étrangères — a été réaménagé. Ses berges ont été élargies afin de faire la part belle aux promeneurs. À l'angle de la rue de Nankin, où déambulent les inconditionnels du shopping, le mythique Hôtel de la Paix, refait à neuf dans le style original des années 1930, s'apprête à rouvrir ses portes aux touristes, invités à revivre l'âge d'or du « Paris de l'Orient ».
Un tunnel souterrain de plus de 3 kilomètres de longueur a été percé sous le Bund afin de chasser les voitures de la chaussée, désormais réservée aux bus et aux taxis. Et les travaux de rénovation, d'une ampleur phénoménale, touchent tous les quartiers. Des espaces verts ont surgi ici ou là. Les façades des immeubles, fraîchement repeintes, ont été parfois ornées de formes géométriques, destinées à égayer l'ensemble. […]
L'essentiel est ailleurs. Inexistant il y a quinze ans, le réseau du métro atteint désormais 400 kilomètres et pourrait en couvrir 970 en 2020. À cette date aussi, les terminaux de Hongqiao et de Pudong représenteront l'une des plus grandes plates-formes aéroportuaires du monde. Certaines transformations donnent le vertige, comme le déplacement des chantiers navals, où travaillent 30 000 personnes, des berges du Huangpu jusqu'à une île dans le delta du Yangzi. Quant au nouveau port en eaux profondes de Yangshan, il s'étend sur une île reliée au continent par un pont long de 32 kilomètres et peut contenir les méga-porte-conteneurs de nouvelle génération. Budget total : 16 milliards d'euros. Aux tenants d'une modernité imposée, de nombreux habitants opposent une résistance passive. Mme Shi Yuji, 68 ans, vit seule dans sa "maison clou" ; l'expression, typiquement chinoise, désigne ceux qui veulent rester dans leur résidence menacée d'expropriation. Chaque matin, au lever du soleil, la vieille dame pratique le tai-chi devant sa maison, une petite bâtisse dans les murs de laquelle des arbres ont même pris racine. Autour de chez elle, autrefois, il y avait des voisins, des rues, des magasins… À présent, sa modeste demeure se dresse au milieu d'un parking immense, entre un pilier de l'immense pont de Nanpu, et à quelques dizaines de mètres du site de l'enceinte de l'Exposition. Mme Shi est retraitée des chantiers navals. Lorsque son quartier a été rasé et le site des chantiers déplacé, aucun appartement de remplacement ne lui a été attribué, en raison d'un imbroglio administratif. Les mois ont passé. Les maisons voisines ont été détruites. Et un parking goudronné entoure désormais sa maison. »
Source : d'après Robert Neville, « Comment Shanghai a fait peau neuve », L'Express, publié le 28/04/2010 à 11 heures, www.lexpress.fr.

Questions
1. Identifiez, à partir du document 1, les aménagements favorisant l'ouverture sur le monde de la ville de Shanghai.
2. Caractérisez, à l'aide des deux documents, les transformations urbaines de Shanghai et identifiez les espaces qui connaissent les changements les plus importants.
3. Quelles sont les limites de la croissance de Shanghai (document 2) ?
4. Montrez que Shanghai est une ville dynamique à rayonnement international.

Corrigé

1. Shanghai est une métropole mondialisée qui est donc bien connectée aux réseaux de communication internationaux. Cette connexion est visible dans le document 1, où sont figurés les emplacements de l'aéroport international de Pudong et de deux ports de marchandises : Waigaoqiao et Yangshan. Ces aménagements favorisent l'insertion de Shanghai dans les flux mondialisés de marchandises (pour les ports) et de personnes, touristes ou hommes d'affaires (pour les aéroports).
2. La ville de Shanghai connaît actuellement de nombreuses mutations liées aux investissements massifs consentis par l'État chinois pour en faire une vitrine du pays. C'est surtout le centre-ville historique qui est concerné par ces changements : il s'agit d'en chasser la circulation automobile (en la déplaçant dans un tunnel ou en la reportant sur des transports en public comme le métro) pour le rendre moins pollué et plus présentable pour les visiteurs internationaux. Dans le même objectif, d'importantes restaurations ont été entreprises sur les bâtiments historiques du cœur de la ville. De manière générale, la ville mène une politique de décongestion : elle retire de son centre les activités industrielles polluantes (usines, chantiers navals) ou dont le développement est rendu difficile par le manque de place (ports) pour les réimplanter en grande banlieue.
3. La croissance de Shanghai, pour impressionnante qu'elle soit, demeure entravée par plusieurs limites. D'abord, la ville est déjà très densément peuplée et le manque de place la contraint à s'étendre toujours plus loin, ce qui crée des problèmes de circulation pour ses habitants. Surtout, les aménagements réalisés se font au détriment des habitants les plus pauvres de la ville, qui sont souvent expropriés pour laisser place à de nouvelles constructions dont ils ne pourront guère profiter, car ils sont relogés loin d'un centre-ville que l'envolée des prix leur rend inaccessible.
4. Shanghai fait partie du « club » des « villes globales », ces métropoles mondialisées parfaitement intégrées à la mondialisation dont elles tirent profit en captant une partie des flux transnationaux qui la caractérisent. Shanghai joue ainsi un rôle de pôle relais sur les grandes routes mondialisées : route du transport de marchandises avec ses ports capables d'accueillir des porte-container de grand gabarit, route du tourisme de masse avec son aéroport international, son Exposition universelle et son centre historique rénové, route de la finance internationale avec son quartier des affaires (CBD), route des mobilités globales avec les nombreux cadres du monde entier venus tenter leur chance dans la capitale économique de « l'eldorado » chinois.