Distinguer COD, COI et COS

• Le COD, le COI et le COS sont trois types de compléments d'objet.
  •  Le COD complète directement le verbe (transitif direct). Exemple : Zoé aime beaucoup les animaux.
  •  Le COI est relié au verbe (transitif indirect) par une préposition : les plus courantes sont à, de, en, sur. Exemple : Elle parle souvent de son chien.
  •  Le COS complète un verbe qui a déjà un complément d'objet (en général un COD). Exemple : Pour Noël, elle a demandé un serpent (COD) à ses parents (COS).
Attention, la préposition introduisant le COI ou le COS n'est pas toujours exprimée, quand ils sont pronoms.
Ce livre me plaît.
me = à moi : COI
Je t'ai emprunté un livre.
un livre : COD ; t' = à toi : COS
Rends-le-moi.
le = le livre : COD ; moi = à moi : COS
Dans chaque phrase, repère le complément d'objet.
Sélectionne :
Sélectionnez :
en violet les COD
en orange les COI
en rose les COS

1. L'animateur répondra ensuite à vos questions.
2. On attribue ce tableau à Léonard de Vinci.
3. Ma grand-mère s'est bien remise de sa fracture de la hanche.
4. L'aubergiste nous a servi du jambon de pays.
5. Je lui ai bien sûr parlé de nos projets.
• Quand le mot ou le groupe est introduit par les prépositions à ou de, tu as affaire à un COI ou à un COS, selon le cas.
• Attention, cependant, quand le COI ou le COS sont des pronoms personnels, la préposition est souvent sous-entendue.
Ainsi, ici, le pronom nous de l'avant-dernière phrase équivaut à à nous : c'est un COS.
On dit :
4. Servir quelque chose (COD) à quelqu'un (COS) :
→ nous (= à nous) est COS.
5. Parler de quelque chose (COI) à quelqu'un (COS) :
→ de nos projets est COI.
→ lui (= à lui) est COS.
Dans chaque phrase, repère le complément d'objet.
Sélectionne :
Sélectionnez :
en violet les COD
en orange les COI
en rose les COS

1. Fais bien attention aux voitures en traversant.
2. Michel a offert des chocolats à ses voisins.
3. L'accusé a finalement bénéficié de circonstances atténuantes.
4. L'ami à qui j'ai prêté ce disque ne me l'a toujours pas rendu.
• Quand le mot ou le groupe est introduit par les prépositions à ou de, tu as affaire à un COI ou à un COS, selon le cas.
• Attention, cependant, quand le COI ou le COS sont des pronoms personnels, la préposition est souvent sous-entendue.
Ainsi, ici, le pronom m' de la dernière phrase équivaut à à moi : c'est un COS.
On dit :
4. – Prêter quelque chose (COD) à quelqu'un (COS) :
→ à qui est COS.
– Rendre quelque chose (COD) à quelqu'un (COS) :
→ l' est COD.
→ me (= à moi) est COS.
Ces affirmations sont-elles vraies ou fausses ?
Coche la bonne réponse.
1. Un complément d'objet complète un verbe intransitif.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
2. Le COI est introduit par une préposition.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
3. Un verbe à l'infinitif peut être COD.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
4. On peut trouver un COD dans une phrase passive.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
5. Le COS est introduit au moyen de la préposition par.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
1. Les verbes intransitifs se construisent sans complément d'objet.
2. Retiens toutefois que la préposition introduisant le COI n'est pas toujours exprimée quand il s'agit d'un pronom.
Exemple : Parle-lui (= à quelqu'un).
3. Exemple : Clara aime lire.
5. C'est la préposition à qui sert le plus souvent à introduire le COS.
Repère les verbes mis en valeur puis sélectionne :
Sélectionnez :
en violet les COD ;
en orange les COI ;
en rose les COS .

Invitation au voyage
«  Des meubles luisants, polis par les ans,
Décoreraient notre chambre,
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale. »
Charles Baudelaire

• Pense qu'on dit mêler quelque chose (COD) à quelque chose (COS) et parler une langue (COD) à quelqu'un (COS).
• Il n'y pas ici de verbe se construisant avec un COI.