Conjuguer certains verbes irréguliers : aller, asseoir, dire, faire, savoir, vouloir…

Les verbes du 3e groupe se conjuguent presque tous de façon irrégulière, avec plusieurs bases.
• Le verbe aller a un radical en all- mais aussi en v- et ir- pour le futur, aill- au subjonctif (sauf pour les 1re et 2e personnes du pluriel) :
- présent de l'indicatif : je vais, tu vas, il va, nous allons, vous allez, ils vont
- futur de l'indicatif : j'irai, tu iras, il ira, nous irons, vous irez, ils iront
- imparfait de l'indicatif : j'allais, tu allais, il allait, nous allions, vous alliez, ils allaient
- présent du subjonctif : que j'aille, que tu ailles, qu'il aille, que nous allions, que vous alliez, qu'ils aillent
• Le verbe asseoir se conjugue tantôt avec le radical -sey- tantôt le radical -sie- :
il s'assied, nous nous asseyons
Il se conjugue également avec le radical -soi-/-soy-, même si les formes fabriquées avec ce radical sont de moins en moins utilisées :
assois-toi ; nous nous assoyons ; tu t'assoiras, etc.
• Pour le verbe dire (et redire) et le verbe faire :
- il faut faire très attention à la 2e personne du pluriel au présent de l'indicatif :
vous dites - vous redites (mais vous prédisez, vous contredisez, etc.)
vous faites
- aux 1re et 2e personnes du pluriel, à l'imparfait de l'indicatif, et à la 1re personne du pluriel au présent de l'indicatif, il faut bien conserver le radical fais- même si l'on entend le son « e » :
nous faisons (indicatif présent)
nous faisions (imparfait de l'indicatif)
vous faisiez (imparfait de l'indicatif)
- au futur de l'indicatif, on emploie le radical fer- :
je ferai, tu feras, il fera, nous ferons, vous ferez, ils feront
- au subjonctif, on emploie le radical fass- :
que je fasse, que tu fasses, qu'il fasse, que nos fassions, que vous fassiez, qu'ils fassent
• Pour le verbe savoir :
- on utilise le radical saur- au futur de l'indicatif ;
je saurai, tu sauras, il saura, etc.
- au présent de l'indicatif, le radical diffère au singulier et au pluriel :
je sais, nous savons.
- au subjonctif, on emploie le radical sach- :
que je sache, que tu saches, qu'il sache, que nous sachions, que vous sachiez, qu'ils sachent.
• Concernant les verbes vouloir et pouvoir :
- ils ont des terminaisons en -x aux 1re et 2e personnes du singulier au présent de l'indicatif et on utilise trois radicaux différents à ce temps ;
je peux, tu peux, il peut, nous pouvons, vous pouvez, ils peuvent
je veux, tu veux, il veut, nous voulons, vous voulez, ils veulent
- le participe passé pu de pouvoir n'a ni féminin, ni pluriel ;
- à la 1re personne du singulier au présent de l'indicatif, on utilise la forme je puis dans les interrogations.
Puis-je entrer à présent ?
Conjugue les verbes entre parenthèses au temps demandé.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Je ne (pouvoir ; présent de l'indicatif) pas lui avouer la vérité, car elle ne m'adresserait plus la parole.
2. Tu (s'asseoir ; présent de l'indicatif) là, et rapidement, s'il-te-plaît.
3. Nous (savoir ; futur de l'indicatif) bien demain s'il a vraiment acheté le dernier modèle de la marque.
Conjugue les verbes entre parenthèses au temps demandé.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Nous (faire ; imparfait de l'indicatif) toujours le marché le dimanche matin dès 9 heures avec mon grand-père
2. Pourvu que j' (aller ; présent du subjonctif) au parc d'attraction avec mes cousins demain !
3.  (pouvoir ; présent de l'indicatif) m'installer à côté de toi ?
Dans les formes interrogatives, la première personne du singulier du verbe pouvoir est puis et non peux.
Conjugue les verbes entre parenthèses au temps demandé.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Ils (aller ; futur de l'indicatif) passer leurs vacances chez leur grand-mère l'été prochain.
2. Qu'il ne se (faire ; présent du subjonctif) pas un tel sang d'encre ; son chien finira bien par rentrer quand il aura faim.
3. Vous ( dire ; présent de l'indicatif) absolument n'importe quoi : c'était l'année dernière que les cousins sont venus passer une semaine ici et non il y a deux ans.