La Bible et la religion des Hébreux

 La religion des Hébreux, qui devient la religion juive au VIe siècle, est la première grande religion monothéiste. Elle a une très vieille histoire, longue de plus de trois millénaires. Elle repose avant tout sur un livre, la Bible, ainsi que sur un certain nombre de rites et de règles. Quels sont-ils ? Quels sont les grands traits de cette religion ?
I. La Bible, livre fondateur
•  La Bible est composée de plusieurs livres : la Genèse, l'Exode, etc.
Le mot bible vient du grec ta biblia, qui signifie « les livres ».
Les cinq premiers livres, les plus anciens, constituent la Torah (« la Loi », ou « l'Enseignement »). Ils commencent avec le récit de la création du monde, évoquent la vie d'Abraham, de ses descendants puis l'époque de Moïse, qui se situe au XIIIe siècle av. J.-C.
•  Ces livres n'ont pourtant été écrits que plus tard, à partir du Xe siècle av. J.-C. Les Hébreux se sont d'abord contentés de raconter cette histoire oralement, de génération en génération.
Par la suite, ils ont consigné par écrit ces récits traditionnels et les ont complétés, ajoutant des livres à la Bible pendant huit siècles.
•  L'Ancien Testament annonce l'arrivée d'un Messie, sauveur de l'humanité. La religion des Hébreux est donc une religion messianique.
La Bible et la religion des Hébreux - illustration 1
II. La première grande religion monothéiste
•  La religion des Hébreux est une religion révélée : Dieu communique avec le peuple élu. Dans le récit biblique, Moïse transmet aux Hébreux la révélation du Dieu unique. Sur le mont Sinaï, Dieu dicte à Moïse sa loi, les Dix commandements, inscrits sur deux tablettes en pierre. Ils constituent le fondement de la religion des Hébreux. « Tu ne feras pas d'idole », précise le deuxième commandement. « Tu ne te prosterneras pas et tu ne les serviras pas. »
•  Les Hébreux ne vénèrent qu'un seul Dieu : ils sont monothéistes (du grec mono, « un », et theos, « dieu »). Ils doivent également proscrire tout objet de culte visible, statues ou images peintes. La religion juive est très différente des religions polythéistes de l'antiquité. elle ne s'exprime pas au travers d'une mythologie : la Bible est son principal fondement. C'est pourquoi l'étude du texte sacré, sous la gouverne du rabbin, est fondamentale dans la religion juive.
III. Cultes et rites
•  Les Dix commandements consignent un certain nombre de règles : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas prendre la femme d'un autre, respecter ses parents. C'est une sorte de code moral qui dit ce qui est bien et ce qui est mal.
•  La Bible consigne aussi les rites que doivent suivre les Hébreux. Par exemple, ils fêtent le jour des huttes en souvenir du temps où Moïse et les siens, fuyant Pharaon, vivaient dans des huttes (épisode raconté dans le livre de l'Exode). La consommation de pain non levé, le pain azyme, commémore également cette fuite précipitée hors d'Égypte. La circoncision, enfin, remonte à la naissance du fils d'Abraham et de Sarah (relatée dans la Genèse).
•  Cet ensemble de règles s'est enrichi au fil des temps : s'y sont greffées des interdictions alimentaires, l'institution du sabbat (interdiction de travailler le samedi pour se consacrer à Dieu), l'interdiction des mariages mixtes (avec des non-juifs).
•  Au premier millénaire av. J.-C., les rites les plus importants se déroulent dans le seul temple des Hébreux, le Temple de Jérusalem.
Dans ce temple se trouve l'arche d'alliance, un coffre sacré qui renferme les tables de la Loi.
Après la destruction du Temple de Jérusalem, c'est la Torah qui tient lieu de Temple. Aujourd'hui, dans les synagogues, l'arche renferme les rouleaux de la Torah.
La religion juive est la première grande religion monothéiste ?
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
Les Hébreux ne vénèrent qu'un seul Dieu. Ils doivent également proscrire tout objet de culte visible, statues ou images peintes. Leur religion ne s'exprime pas au travers d'une mythologie : la Bible est son principal fondement.
Au premier millénaire av. J.-C., où se déroulent les rites les plus importants ?
Cochez la bonne réponse.
au Temple de Jérusalem
à la synagogue
sur le mont Sinaï