Le discours rapporté : le discours direct

Dans un texte, en particulier dans un récit, on est souvent amené à rapporter des paroles d'un ou de plusieurs personnages. On a le choix entre le discours direct et le discours indirect.
• Quand on rapporte les paroles comme elles ont été prononcées, en faisant référence à la situation d'énonciation d'origine, on produit du discours direct.
- Celui-ci se caractérise par une ponctuation particulière : deux-points, guillemets, tirets.
Ex. : Il advint un jour que le père voulut se rendre à la foire. Il demanda à ses filles ce qu'il devait leur rapporter :
« Mais toi, Cendrillon, que désires-tu ?, dit-il.
Père, le premier rameau qui, sur le chemin du retour, heurtera votre chapeau, cueillez-le moi. »
- Dans un récit, on appelle dialogue les paroles des personnages rapportées au discours direct. Leur présence rend le récit plus vivant.
• À l'inverse du discours direct, le discours indirect est intégré au récit initial.
- Il ne comporte aucune marque de la situation d'énonciation dans laquelle les paroles rapportées ont été dites. Les paroles sont rapportées dans des propositions subordonnées complément d'objet, commandées par des verbes de déclaration ou d'interrogation.
Ex. : Le père de Cendrillon demanda à sa fille ce qu'elle désirait. La jeune fille répondit qu'un rameau lui suffirait.
- Au discours indirect, les paroles ne sont pas toujours rapportées fidèlement ; elles sont souvent résumées par celui qui les rapporte.
Question 1
Réponds aux questions.
1. Le jeune homme demanda à la demoiselle si elle était libre à dîner le soir même.
Cochez la bonne réponse.
Discours direct
Discours indirect
2. « Dans la vie, il faut savoir réagir vite », se dit la demoiselle.
Cochez la bonne réponse.
Discours direct
Discours indirect
3. « C'est avec grand plaisir que j'accepte ! », répondit la jeune femme au beau garçon.
Cochez la bonne réponse.
Discours direct
Discours indirect
4. Maxime lui proposa qu'ils se retrouvent à 20h dans le restaurant le plus chic de la ville.
Cochez la bonne réponse.
Discours direct
Discours indirect
• Dans les phrases 2 et 3, le discours direct est reconnaissable à la présence de la ponctuation du dialogue (deux-points, guillemets).
• Dans les phrases 1 et 4, les propos du jeune homme sont rapportés dans des propositions subordonnées.