Reconnaître une proposition subordonnée interrogative indirecte

• Une proposition subordonnée interrogative indirecte dépend d'un verbe impliquant une question.
Je ne sais pas [où est le chat].
Je me demande [s'il ne s'est pas réfugié chez les voisins].
Elle est COD de ce verbe.
• Une proposition subordonnée interrogative est toujours introduite par un mot interrogatif :
  •  adverbe : si, où, pourquoi, quand ;
  •  adjectif : quel ;
  •  pronom : qui, ce qui, ce que
• Une proposition subordonnée interrogative peut être transformée en interrogation directe.
On peut utiliser ce critère pour la reconnaître.
Je ne sais pas [où est le chat]. → Où est le chat ?
Je me demande [s'il ne s'est pas réfugié chez les voisins]. → Ne s'est-il pas réfugié chez les voisins ?
Indique si la proposition subordonnée COD est interrogative indirecte ou non.
1. Je me demande qui a téléphoné.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
2. Je demande que le bruit cesse.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
3. J'ignore s'il y a assez de neige pour skier.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
4. Je voudrais bien savoir à quelle heure nous arrivons.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
5. Dis-moi ce qui t'arrive.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
6. Je ne pense pas qu'il vienne.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
Les expressions je me demande, j'ignore, je voudrais savoir, dis-moi impliquent une question : elles sont suivies d'une subordonnée interrogative indirecte. La phrase 4. comporte une proposition interrogative directe.
Repère les propositions subordonnées interrogatives indirectes et sélectionne les mots interrogatifs introducteurs.
Sélectionnez la (ou les) bonne(s) réponse(s) dans le texte.
en violet

On a volé le chat de la mère Michu.
Elle ignore qui est le coupable, mais elle dit qu'elle finira bien par le trouver.
Chacun se demande est le chat.
Je sais, moi, qu'on ne le reverra pas : le père Lustucru l'a enfermé dans son grenier pour qu'il y chasse les souris qui dévorent son grain.
Attention, tu ne dois sélectionner que deux mots !
Qu'elle finira bien…, qu'on ne le reverra pas…, pour qu'il y chasse… sont des subordonnées conjonctives.
Qui dévorent son grain est une subordonnée relative.
La subordonnée introduite par si est-elle une interrogative indirecte ou une subordonnée circonstancielle de condition ? Coche la bonne réponse.
Je reviendrai de bonne heure si je ne suis pas retardé par les embouteillages.
Cochez la bonne réponse.
circonstancielle de condition
interrogative indirecte
Marina demande si Adrien doit venir dès huit heures du matin.
Cochez la bonne réponse.
circonstancielle de condition
interrogative indirecte
Téléphone-moi tout de suite, si tu le peux.
Cochez la bonne réponse.
circonstancielle de condition
interrogative indirecte
Il faut que tu m'indiques précisément la route si cela est possible.
Cochez la bonne réponse.
circonstancielle de condition
interrogative indirecte
Alexandre n'a pas précisé si son emploi du temps était compatible avec ce rendez-vous.
Cochez la bonne réponse.
circonstancielle de condition
Interrogative indirecte
• La subordonnée circonstancielle et la subordonnée interrogative indirecte peuvent toutes les deux être introduites par si.
• Pour ne pas les confondre, il faut vérifier que l'on peut transformer la subordonnée en question : Marina demande : Adrien doit-il venir dès huit heures du matin ? Il s'agit donc d'une interrogative indirecte.
Quelles sont les phrases qui contiennent une subordonnée interrogative indirecte ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Il se demanda avec anxiété s'il serait à l'heure à son rendez-vous.
Nicolas voudrait savoir quel jour Alice arrivera.
Je vois très bien ce que tu veux dire.
« Qu'est-ce qui se passe ici ? » demanda-t-elle en entrant dans la pièce.
Nathalie n'a jamais compris comment l'accident avait pu se produire.
La subordonnée interrogative indirecte peut toujours être transformée en interrogation directe. Dans la phrase 3, le sens du verbe principal (vois très bien) n'implique pas une question mais une certitude.
Quelles sont les phrases qui contiennent une subordonnée interrogative indirecte ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Je ne sais pas qui lui a mis cette idée dans la tête.
Nous avons visité une exposition qui nous a beaucoup intéressés.
Il n'a pas indiqué à quelle heure il rentrerait.
Les poissons rouges attendent qu'on leur apporte à manger.
Vous me direz si le spectacle vous a plu.
Sortez maintenant si vous voulez profiter du soleil.
• Quand tu peux transformer les subordonnées en questions, il s'agit bien de subordonnées interrogatives indirectes :
  • Qui lui a mis cette idée dans la tête ? (phrase 1)
  • À quelle heure rentrera-t-il ? (phrase 3)
  • Le spectacle vous a-t-il plu ? (phrase 5)
• La phrase Nous avons visité une exposition qui nous a beaucoup intéressés comporte une subordonnée relative.
• La phrase Les poissons rouges attendent qu'on leur apporte à manger comporte une subordonnée complétive.
• La phrase Sortez maintenant si vous voulez profiter du soleil comporte une subordonnée de condition.
Complète la phrase afin de transformer l'interrogation directe en interrogation indirecte.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Veux-tu venir dîner à la maison ?
→ Il lui demanda venir dîner à la maison.
2. Pourquoi s'est-il mis en colère ?
→ Je me demandai .
3. Est-ce qu'il retrouvera l'usage de la raison ?
→ Elle ne savait pas l'usage de la raison.
4. Qu'allait-il faire dans cette galère ?
→ Personne ne savait faire dans cette galère.
Du fait de la concordance des temps, il faut employer, dans les subordonnées dépendant d'un verbe de parole au passé, l'imparfait (phrase 1), le plus-que-parfait (phrase 2 et phrase 4) ou le futur dans le passé (phrase 3).