Étudier une phrase complexe : coordination et juxtaposition

• Deux propositions de même type peuvent être juxtaposées ou coordonnées.
• Observons l'exemple qui suit :
[La lune brille; [les toits luisent].
[Les arbres bruissent étrangement] et [les chiens s'agitent].
On relève ici quatre propositions, dans l'ordre :
  •  deux propositions juxtaposées ; [La lune brille] ; [les toits luisent].
  •  deux propositions coordonnées par la conjonction et ; [Les arbres bruissent étrangement] et [les chiens s'agitent].
Attention à ne pas confondre les mots qui coordonnent et les mots qui subordonnent.
Jean s'assoit ou se lève dans son sommeil. (coordination)
Il fait chaud dans la chambre il dort. (subordination)
Il se réveille car on a frappé à la porte. (coordination)
Il reste immobile parce qu'il a très peur. (subordination)
La proposition mise en valeur est-elle… ?
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
subordonnée
juxtaposée
coordonnée
1. Taisez-vous, que j'entende () (
imcAnswer1|imcAnswer2?
) ce que Camille veut me dire () (
imcAnswer1|imcAnswer2?
) !
2. Ne t'éloigne pas trop, tu aurais dû mal à regagner le rivage () (
imcAnswer3|imcAnswer4?
).
3. Pierre tombait de fatigue, il avait trop travaillé () (
imcAnswer3|imcAnswer4?
).
4. Tu as bougé : aussi la photo est-elle complètement ratée () (
imcAnswer5?
).
1. On relève les mots subordonnants que et ce que.
4. On relève l'adverbe de liaison aussi qui joue le même rôle que la conjonction de coordination donc.
Complète le texte suivant avec et ou quand.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
« On était au commencement d'avril, les primevères sont écloses ; un vent tiède se roule sur les plates-bandes labourées, les jardins, comme des femmes, semblent faire leur toilette pour les fêtes de l'été. […] Au loin, des bestiaux marchaient ; on n'entendait ni leurs pas, ni leurs mugissements ; la cloche, sonnant toujours, continuait dans les airs sa lamentation pacifique. »
G. Flaubert

Quand introduit une proposition subordonnée circonstancielle de temps ; il exprime la simultanéité
Et coordonne deux propositions ; il exprime l'addition ou la succession.
Le rapport logique entre les deux propositions est-il correctement exprimé dans chacune des phrases ?
1. Des vaches s'étaient égarées sur la voie : le train s'arrêta en pleine campagne.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
2. Des vaches s'étaient égarées sur la voie car le train s'était arrêté en pleine campagne.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
3. Comme des vaches s'étaient égarées sur la voie, le train s'arrêta en pleine campagne.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
4. Des vaches s'étaient égarées sur la voie, le train s'arrêta donc en pleine campagne.
Cochez la bonne réponse.
oui
non
Dans les phrases 1., 3. et 4., les liens entre les deux propositions varient mais expriment le même rapport de cause à effet (le train s'arrête à cause des vaches) ; dans la phrase 2., le rapport est inversé (les vaches sont sur la voie à cause du train !).
Dans ces extraits de l'œuvre de Voltaire, indique dans les parenthèses si la proposition entre crochets est juxtaposée, coordonnée ou subordonnée à la précédente.
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
subordonnée
coordonnée
juxtaposée
1. Remarquez bien [que les nez ont été faits pour porter des lunettes (
imcAnswer14|imcAnswer20?
)] ; [aussi avons-nous des lunettes (
imcAnswer15|imcAnswer16|imcAnswer17?
).]
2. Les jambes sont visiblement instituées pour être chaussées, [et nous avons des chausses (
imcAnswer15|imcAnswer16|imcAnswer17?
).]
3. Les pierres ont été formées pour être taillées et en faire des châteaux ; [aussi monseigneur a un très beau château (
imcAnswer15|imcAnswer16|imcAnswer17?
)] : [le plus grand baron de la province doit être le mieux logé (
imcAnswer18|imcAnswer19?
)].
4. Par conséquent, ceux qui ont avancé que tout est bien ont dit une sottise : [il fallait dire (
imcAnswer18|imcAnswer19?
) [que tout est au mieux (
imcAnswer14|imcAnswer20?
)].]
1 et 3. L'adverbe de liaison aussi joue le même rôle que la conjonction de coordination donc. Les propositions aussi avons-nous des lunettes et aussi monseigneur a un très beau château sont donc coordonnées aux propositions qui les précèdent.
3 et 4. Dans chacune de ces phrases, les deux propositions séparées par un deux-points sont juxtaposées. Le lien logique qui les unit est implicite.