Reconnaître une subordonnée de but


Fiche

Les propositions subordonnées conjonctives peuvent occuper la fonction de complément circonstanciel de temps, de manière, de cause, de conséquence. Étudions ici les propositions subordonnées conjonctives complément circonstanciel de but.
• La proposition subordonnée conjonctive circonstancielle de but est introduite par pour que, afin que, de peur que.
Ex. : Il s'adresse à un ami pour qu'il l'aide à trouver du travail.
Il lui rappelle sa promesse de peur qu'il ne l'oublie.
• Elle est toujours au subjonctif puisqu'elle exprime non pas un fait certain mais une intention. Il faut donc faire attention à la concordance des temps.
Ex. : Il lui rappela sa promesse de peur qu'il ne l'oubliât.
Le verbe de la principale étant au passé, on emploie le subjonctif imparfait dans la langue soutenue.
• Attention à ne pas confondre le but et la conséquence :
de sorte que, de façon que, de manière que peuvent introduire une subordonnée de conséquence (à l'indicatif) ou de but (au subjonctif) ;
Ex. : Le chasse-neige dégage les routes de façon qu'on puisse les emprunter sans danger. (but)
une subordonnée introduite par pour que mais annoncée par l'adverbe assez ou trop exprime la conséquence.
Ex. : Le temps est trop mauvais pour que nous sortions nous promener. (conséquence)
© 2000-2020, rue des écoles