Les relations de parenté et la place de l'espèce humaine

La classification des êtres vivants
• Les espèces vivantes (animales, végétales…) sont aujourd'hui classées selon leurs attributs.
• Les êtres vivants possédant des caractères en commun peuvent être regroupés ensemble dans une « boîte » pour former un groupe emboîté. Plusieurs groupes peuvent posséder un autre caractère qu'ils partagent et appartenir à un nouveau groupe emboîté. On parle alors de classification en groupes emboîtés.
Parenté des espèces et évolution
• La comparaison des espèces apparues et disparues au cours du temps permet de reconstituer les liens de parenté entre espèces, qui expliquent l'évolution.
• Il est aussi possible d'établir un arbre phylogénétique à partir de la classification en groupes emboîtés pour représenter plus précisément les liens de parenté entre espèces vivantes. L'arbre phylogénétique est une représentation schématique d'un arbre avec au bout de chaque branche une espèce actuelle.
• Ces branches s'insèrent sur le « tronc » fictif au niveau des nœuds. Ces nœuds représentent l'ancêtre commun à tous les êtres vivants partageant les mêmes caractères que ce dernier. Ces êtres vivants conservent les caractères ancestraux d'une espèce antérieure dont ils sont issus, et possèdent aussi des caractères nouveaux apparus grâce à des mutations.
La place de l'espèce humaine dans le monde vivant
• L'espèce humaine peut être classée parmi les animaux selon les caractères qu'elle partage avec d'autres espèces. La cellule est, par exemple, un caractère ancestral présent chez toutes les espèces et qui fonde l'unité du vivant.
• On peut ainsi dire que l'Homme est apparu sur Terre en s'inscrivant dans le processus de l'évolution puisqu'il résulte, comme les autres espèces, d'une série de transformations, en l'occurrence à partir d'un ancêtre commun partagé avec les chimpanzés.
• L'espèce humaine possède également des caractères nouveaux propres à son espèce, qu'on ne trouve pas chez d'autres, comme la parole ou la bipédie.
La place de l'Homme au sein des primates
La place de l'Homme au sein des primates
Exercice n°1
Vrai ou faux ?
1. Les espèces vivantes sont classées selon des caractères communs.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
2. Les attributs correspondent à des caractères ancestraux ou nouveaux.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
3. L'ancêtre commun de deux espèces correspond au dernier être vivant possédant les caractères ancestraux.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
4. La classification en groupe emboîté a pour autre nom « arbre phylogénétique ».
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
Les espèces vivantes sont classées selon des attributs en groupe emboîté ou dans un arbre phylogénétique.
L'ancêtre commun possède les caractères ancestraux qu'il transmet à ses descendants.
Exercice n°2
Quels sont les éléments d'un arbre phylogénétique ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Brindilles
Nœuds
Tronc
Feuilles
Branches
Tiges
Un arbre phylogénétique est constitué de nœuds où s'insèrent les branches.
Exercice n°3
Quelles sont les informations fournies dans un arbre phylogénétique ? Coche la ou les bonnes réponses.
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Liens de parenté
Espèce actuelle
Espèce éteinte
Ancêtre commun
Groupe
Un arbre phylogénétique permet de représenter les liens de parenté entre les espèces actuelles et les espèces éteintes à partir d'un ancêtre commun.
Exercice n°4
Vrai ou faux ?
1. L'homme s'inscrit dans le processus d'évolution.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
2. L'homme possède un caractère ancestral présent chez toutes les espèces animales, la cellule.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
3. L'homme descend du chimpanzé.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
4. L'homme possède des caractères nouveaux.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
5. La bipédie est un caractère ancestral.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
6. L'homme et le chimpanzé ont un ancêtre commun partagé avec le chat.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
L'homme et le chimpanzé sont de proches cousins et partagent un ancêtre commun.