Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Dimanche 26 octobre 2014. Bonjour S'inscrire gratuitement       > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

La puissance de l'Union Européenne et ses limites

Énoncé

La puissance de l'Union européenne et ses limites

Document 1
L'Union européenne dans la Triade en 2007
« 

UE à 27
États-Unis
Japon
Population en 2007 (en millions d'habitants)
494
301
128
Part de marché des produits de haute technologie (en %)
36
13
8,5
Part des exportations mondiales (en %)
40
9
6
Part du PIB mondial (2005 en %)
21
20
6
Part des investissements directs à l'étranger (en %)
45
10,5
Moins de 3
 »
Source : Hatier, 2007

Document 2
La politique étrangère européenne
« Il n'existe pas à proprement parler une politique étrangère européenne. En effet, chaque État membre de l'Union européenne conserve une entière souveraineté dans la conduite de sa politique étrangère. Cependant, le traité de Maastricht (1992) a mis en place une « politique étrangère et de sécurité commune » (PESC). […] La PESC consiste avant tout à coordonner les politiques étrangères des États membres de l'Union européenne : elle prévoit des échanges d'informations et des consultations mutuelles, l'harmonisation des points de vue et des actions diplomatiques communes. Mais la PESC n'est pas une politique étrangère unique menée par l'Union européenne au nom de ses 25 États membres(1). La récente guerre en Irak (2003) est venue le rappeler, puisqu'on a pu observer que les États membres adoptaient des positions très différentes et conduisaient des politiques étrangères parfois opposées. »
Source : Hatier, 2007

Document 3
L'Union européenne en position inconfortable face à la guerre en Irak
En opposition à la décision franco-allemande, 8 pays européens (Royaume-Uni, Espagne, Italie, Portugal, Danemark, Hongrie, Pologne et République tchèque) se sont rangés aux côtés des États-Unis dans le choix d'une guerre contre l'Irak en 2003.
Zoom
La puissance de l'Union Européenne et ses limites - illustration 1
Source : Magnard, 2007.
Questions
Document 1
Citez deux éléments qui montrent la puissance économique et financière de l'Union européenne.
Document 2
Relevez dans le texte deux objectifs de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l'Union européenne.
Document 2 et 3
Les pays de l'Union européenne ont-ils eu une position commune par rapport à la récente guerre en Irak ?
Expliquez cette situation en vous appuyant sur les documents 2 et 3.
Paragraphe argumenté
À partir des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, vous rédigerez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes montrant la puissance de l'Union européenne et ses limites.
(1)27 depuis 2007.

Corrigé

Questions
Document 1
Les éléments qui montrent la puissance économique et financière de l'Union européenne sont :
  • sa part du produit intérieur brut mondial (21 %), supérieure à celle des USA et loin devant le Japon ;
  • la nette domination (40 %) qu'elle exerce sur les autres pôles de la Triade pour les exportations ;
  • ses investissements directs à l'étranger (45 %) qui représentent quatre fois ceux des USA.
Document 2
Les objectifs de la politique étrangère et de sécurité commune sont de « […] coordonner les politiques étrangères des États membres […] » au moyen « d'échanges d'informations et des consultations mutuelles, d'une harmonisation des points de vue et des actions diplomatiques communes. » Il s'agit donc de tentatives d'harmonisation mais sans caractère d'obligation pour les États membres.
Documents 2 et 3
Les pays de l'Union européenne n'ont pas adopté de position commune lors de la guerre en Irak : « La récente guerre en Irak (2003) est venue le rappeler, puisqu'on a pu observer que les États membres adoptaient des positions très différentes et conduisaient des politiques étrangères parfois opposées. » (document 2). Le document 3 montre une Europe en position inconfortable sur deux montures partant chacune dans une direction, illustration de la division entre les États ayant suivi les USA dans leur intervention en Irak (Royaume-Uni, Espagne, Italie, Portugal, Danemark, Hongrie, Pologne et République tchèque) et les autres, qui ont suivi la France et l'Allemagne en décidant de ne pas participer à cette guerre.
Cette attitude est la conséquence de la souveraineté propre à chaque État européen : « […] chaque État membre de l'Union européenne conserve une entière souveraineté dans la conduite de sa politique étrangère. » (document 2).
Paragraphe argumenté
Le monde actuel est dominé par la Triade constituée des États-Unis, de l'Union européenne et du Japon, trois pôles majeurs dans les domaines économique, financier, politique et militaire.
Ces trois puissances sont rivales et, sur le plan économique et financier, l'Union européenne domine nettement les autres : sa population est plus importante que celle des USA et du Japon et son pouvoir d'achat est élevé. Elle représente donc un grand marché de consommation. L'Union européenne exporte quatre fois plus que les USA, sept fois plus que le Japon, elle investit quatre fois plus que les USA et quinze fois plus que le Japon à l'étranger. Ceci montre bien sa puissance économique et financière, la première du monde. Dans le domaine de la haute technologie, l'Union européenne dépasse nettement les USA et le Japon ; c'est donc que son industrie de pointe est plus performante que celle de ses concurrents. Le cas de la rivalité entre Airbus (européen) et Boeing (états-unien), à l'échelle mondiale, dans le domaine de l'aviation civile, en est l'exemple concret.
Mais les USA font jeu égal avec l'Union européenne dans la part du PIB mondial : ils sont tous deux détenteurs d'un cinquième de la richesse mondiale. C'est là un premier signe de faiblesse de l'Union européenne qui devrait logiquement devancer les USA.
Le domaine dans lequel la puissance de l'Union européenne se trouve le plus limitée est celui de la diplomatie et de la force militaire. Les États-Unis, seule hyperpuissance militaire, dominant l'OTAN, entretiennent des flottes permanentes sur toutes les mers du globe et, surtout, parlent d'une seule voix (celle de leur président) sur le plan international. Face à eux, les pays de l'Union européenne ne possèdent pas de force militaire commune significative et, plus grave, la souveraineté de chaque membre en matière de politique étrangère le prive d'une véritable politique étrangère commune.
À l'échelle mondiale, une hiérarchie s'établit donc entre les trois pôles de la Triade ; seuls les USA sont un pôle complet, doté de la puissance diplomatique et militaire dont l'Union européenne est privée.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter