Assistance scolaire personnalisée

Jeudi 24 avril 2014. Bonjour > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

L'Union européenne : construction et enjeux

Énoncé

L'Union européenne : construction et enjeux
Document 1
Zoom
Carte de l'Union européenne et perspectives
Carte de l'Union européenne et perspectives
Document 2
L'élargissement de l'Union européenne
« La perspective de stabilisation de l'Europe conduit à rechercher un élargissement continu de l'Union européenne (UE), et donc à en étendre au maximum ses frontières. Le 15 avril 2003, Malte, la Slovénie, la Hongrie, la Pologne, la Lituanie, l'Estonie, la Lettonie, la République tchèque, la Slovaquie et Chypre ont signé le traité d'adhésion à l'UE. L'entrée de ces dix nouveaux États dans l'UE sera effective en mai 2004 après la ratification du traité d'adhésion par chacun d'eux et par les Quinze. En 2007, ce devrait être le tour de la Bulgarie et de la Roumanie. La force symbolique de l'élargissement de l'Union européenne aux pays d'Europe centrale et orientale explique la volonté des membres actuels de mener à bien ce processus. »
La Documentation française dans www.vie-publique.fr

Document 3
Forces et faiblesses de l'Union européenne
a) L'Union européenne, première puissance commerciale du monde
« L'Union européenne est de loin la première puissance commerciale au monde. Même sans compter les échanges intracommunautaires, elle maintient largement cette position avec 20 % des échanges mondiaux (pour seulement 6 % de la population mondiale). Les États-Unis en réalisent 18 %, le Japon 10 %. Elle est la première exportatrice de services, loin devant les États-Unis, ce qui n'est pas négligeable dans un monde où le secteur tertiaire tient une telle place. L'UE constitue par ailleurs un pôle économique de toute première importance avec un PIB supérieur à celui des États-Unis. De plus, la naissance de l'euro, son affirmation croissante comme une monnaie d'échange concurrente du dollar et du yen et son appréciation quasi continue face à la monnaie américaine à partir de 2002 traduisent la force économique de l'Union. »
La Documentation française dans www.vie-publique.fr

b) Les déceptions de la Politique étrangère et de sécurité commune
« La Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) s'avère difficile à mettre en œuvre et la guerre en Bosnie en est une illustration criante. […] L'Union européenne peine donc à s'affirmer comme une puissance politique qui compte dans le monde. Ceci s'explique par les divergences d'approche entre États membres, entre les atlantistes(1) et les autres, favorables à une véritable émergence de l'Europe sur la scène mondiale. En outre, une politique étrangère doit s'appuyer sur une capacité de défense qui fait défaut à l'Union européenne. […] L'Union européenne se trouve dans un contexte budgétaire difficile, qui pèse sur les dépenses militaires. Pour toutes ces raisons, la Politique étrangère et de sécurité commune s'avère encore un échec, dont la récente guerre en Irak en 2003 a révélé l'ampleur. Les Européens se sont montrés incapables d'afficher une position commune, ce qui constituait pourtant la base de la PESC. Parler d'une seule voix semble donc encore impossible, alors comment imaginer agir militairement ensemble ? »
La Documentation française dans www.vie-publique.fr

Questions
Documents 1 et 2
Mettez en relation les deux documents et trouvez vers quelle partie de l'Europe l'Union européenne opère son élargissement.
Document 3. a)
Relevez quatre indicateurs qui montrent les avantages de l'Union européenne face aux États-Unis.
Document 3. b)
Relevez deux exemples qui montrent les échecs de la Politique étrangère et de sécurité commune de l'Union européenne.
Paragraphe argumenté
À l'aide de vos connaissances et des informations tirées des documents, rédigez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes dans lequel vous montrerez comment l'Union européenne se construit, sa puissance mais également ses difficultés.
(1)Atlantiste : membre de l'OTAN.

Corrigé

Questions
Documents 1 et 2
L'élargissement de l'Europe se fait en direction des pays d'Europe orientale pour l'essentiel. Ça a été le cas en 2004 avec l'entrée de dix nouveaux États membres et cela se poursuivra en 2007 avec l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie.
Document 3. a)
L'Union européenne est la première puissance commerciale du monde : elle réalise 20 % des échanges mondiaux sans compter les très nombreux échanges intracommunautaires. Elle est la première exportatrice de services. Elle a un PIB supérieur à celui des États-Unis. L'euro est une monnaie qui a réussi à s'affirmer face au dollar.
Document 3. b)
La guerre en Bosnie est le premier exemple qui illustre l'échec de la PESC. C'est finalement l'intervention des États-Unis dans ce conflit qui se déroulait pourtant aux portes de l'Union européenne qui a permis de dénouer la crise. La guerre en Irak en 2003 en est un autre exemple : l'Union européenne a été incapable de parler d'une seule voix puisque certains pays membres ont décidé de soutenir les États-Unis et de participer au conflit (Royaume-Uni par exemple) tandis que d'autres s'y refusaient (France par exemple).
 
Paragraphe argumenté
Depuis 1951, la construction européenne s'est progressivement renforcée et élargie à un nombre grandissant d'États. L'Union européenne est devenue un pôle de puissance important dans le monde, mais encore incomplet.
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale naît l'idée d'un rapprochement entre la France et l'Allemagne, qui se sont fait la guerre à trois reprises en seulement soixante-dix ans. Les « pères de l'Europe », Jean Monnet et Robert Schuman, proposent de commencer avec des projets concrets pour atteindre de plus grands objectifs : garantir la paix en Europe et favoriser son développement économique. En 1951 est ainsi fondée la CECA, Communauté européenne du charbon et de l'acier, qui rassemble six pays : la France, la RFA, l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. En 1957, cette association d'États indépendants élargit ses objectifs : le traité de Rome fonde la CEE. L'objectif est la mise en place d'un marché commun, c'est-à-dire un espace de libre-échange. Des projets comme la PAC, qui veut moderniser l'agriculture, voient le jour.
Au fil du temps, de nouveaux pays rejoignent les six pays fondateurs : Grande-Bretagne, Irlande et Danemark en 1973, Grèce en 1981, Espagne et Portugal en 1986, Autriche, Finlande et Suède en 1995. Après la chute du bloc communiste à l'Est, l'enjeu majeur des années 1990-2000 a été l'élargissement aux pays de l'Europe de l'Est. Depuis 2004, l'Union européenne compte ainsi vingt-cinq pays membres et doit encore s'élargir en 2007 à la Bulgarie et la Roumanie.
Parallèlement à ce processus encore inachevé d'élargissement, l'Union européenne s'est peu à peu affirmée comme une puissance mondiale : pôle de richesse, elle est la première puissance commerciale mondiale. Forte de ses succès économiques, dont Ariane ou Airbus sont les symboles, la CEE a aussi affirmé peu à peu des ambitions plus politiques.
En 1992, le traité de Maastricht fonde l'Union européenne et prévoit une monnaie unique, l'euro, et un embryon de défense et de politique étrangère commune (PESC). Alors que le traité d'Amsterdam réaffirme la volonté des pays de l'Union européenne d'une construction plus démocratique et sociale, en 2000, une Charte des droits fondamentaux a été établie. L'Union européenne a cependant des difficultés à trouver un équilibre de fonctionnement entre ses vingt-cinq membres, comme le montre l'échec du projet de Constitution européenne. Elle peine aussi à s'affirmer comme une puissance politique mondiale. Son incapacité à parler d'une seule voix lors de la guerre en Irak en est le témoignage.
Depuis 1951, la construction européenne s'est élargie et approfondie. Aujourd'hui, c'est toujours un ambitieux chantier en cours de réalisation, vers une Europe plus politique.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter