La fécondation et la nidation

La fécondation et la nidation - illustration 1
Environ une semaine après la fécondation, l'embryon a atteint la cavité utérine, grâce aux mouvements ciliaires et musculaires de la trompe, et adhère à la surface de l'endomètre. À ce stade, l'embryon est un blastocyste, caractérisé par une cavité et deux groupes de cellules aux potentialités différentes, le bouton embryonnaire et le trophoblaste.
Le bouton embryonnaire est un massif interne de cellules encore indifférenciées à l'origine de l'embryon proprement dit, tandis que le trophoblaste est un tissu qui enveloppe l'embryon et participe à la formation du placenta. Son activité, notamment celle des enzymes hydrolytiques qu'il sécrète, permet à l'embryon de s'enfoncer activement dans la muqueuse utérine, riche à ce moment-là en vaisseaux sanguins et en glandes (phase sécrétoire du cycle utérin). L'embryon pénètre dans l'endomètre qui finit par le recouvrir : c'est la nidation. La grossesse commence alors et dure en moyenne 260 jours.
© 2000-2020, rue des écoles