L'organisation d'un tube séminifère

L'organisation d'un tube séminifère - illustration 1
À partir de la puberté, les testicules assurent une double fonction : d'une part la production des gamètes mâles (spermatozoïdes), d'autre part la sécrétion de l'hormone sexuelle mâle, la testostérone.
La spermatogenèse se déroule dans les tubes séminifères tandis que la production de testostérone est assurée par les cellules interstitielles, ou cellules de Leydig, situées entre les tubes séminifères.
Au cours de la spermatogenèse, des cellules diploïdes indifférenciées mais capables de se renouveler, les spermatogonies, s'engagent dans la différenciation en devenant des spermatocytes. Ces derniers subissent la méiose et donnent des spermatides haploïdes qui se différencient en spermatozoïdes mobiles lors de la spermiogenèse. Sur une coupe fine de testicule, il est possible d'identifier les différents stades de la spermatogenèse.
Chez l'homme, environ 3 mL de sperme – mélange de spermatozoïdes et de sécrétions des glandes annexes – sont émis à chaque éjaculation avec une concentration moyenne de 100 millions de spermatozoïdes par mL.
© 2000-2019, rue des écoles