Hybridation in situ de la muqueuse gastrique du rat

© Inserm
Hybridation in situ de la muqueuse gastrique du rat - illustration 1
L'hybridation in situ de la muqueuse gastrique du rat met en évidence l'expression de l'ARNm du cytochrome P-450 (protéine) dans les cellules pariétales.
Sur le cliché, pris au microscope optique, les grains d'argent (petits points blancs), localisés exclusivement au-dessus des cellules pariétales, témoignent de la synthèse de l'ARNm recherché par ces cellules. L'hybridation in situ a été réalisée à l'aide d'une sonde oligonucléotidique synthétique marquée par le soufre 35S.
© 2000-2019, rue des écoles