La déclaration d'indépendance du Vietnam

« les hommes ont été créés égaux. [...] Leur Créateur leur a conféré certains droits inaliénables. Parmi ceux-ci, il y a la vie, la liberté et la recherche du bonheur. »
Ces paroles immortelles sont tirées de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique en 1776. Prises au sens large, ces phrases signifient : tous les peuples sur Terre sont nés égaux ; tous les peuples ont le droit de vivre, d'être libres, d'être heureux.
La Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen de la Révolution française (1791) a également proclamé : « Les hommes sont nés et demeurent libres et égaux en droits. »
Il y a là d'indéniables vérités.
Cependant, pendant plus de 80 ans, les impérialistes français, reniant leurs principes « liberté, égalité, fraternité », ont violé la terre de nos ancêtres et opprimé nos compatriotes. Leurs actions sont contraires à l'idéal d'humanité et de justice. [...]
Pour ces raisons, nous, membres du Gouvernement provisoire, représentant la population entière du Vietnam, déclarons que nous n'aurons désormais aucune relation avec la France impérialiste, que nous abolirons tous les traités signés par la France au sujet du Vietnam, que nous abolirons tous les privilèges que se sont arrogés les Français sur notre territoire. Tout le peuple du Vietnam, inspiré par la même volonté, est déterminé à combattre jusqu'au bout contre toute tentative d'agression de la part des impérialistes français.
Nous sommes convaincus que les Alliés, qui ont reconnu le principe de l'égalité entre les peuples aux conférences de Téhéran et de San Francisco, ne peuvent que reconnaître l'indépendance du Vietnam.
Déclaration d'indépendance de la République démocratique du Vietnam, 1945

La Seconde Guerre mondiale donne à l'Indochine française l'occasion d'exiger son indépendance. En effet, si les nationalistes ont lutté contre l'occupation japonaise, ce n'était pas pour préserver la tutelle française, mais bien pour s'affranchir de toute colonisation, quelle qu'elle soit. Le Vietminh (ligue communiste pour l'indépendance du Vietnam), né d'un groupe communiste et dirigé par Hô Chi Minh, organise la résistance. Dès le mois d'août 1945, il renverse l'empereur Bao Daï et le 2 septembre, à l'occasion de la reddition du Japon, l'indépendance est proclamée. La déclaration s'appuie délibérément sur les textes fondateurs chers aux Européens, afin de mettre le colonisateur face à ses contradictions. Pourtant, ce n'est qu'au terme d'une guerre de 8 ans (1946-1954) que la France accepte finalement de se séparer de l'Indochine (accords de Genève).
© 2000-2021, rue des écoles