Les espaces agricoles des États-Unis

Les espaces agricoles des États-Unis - illustration 1
L'agriculture américaine est la plus performante du monde du fait à la fois des ressources agricoles du territoire américain, immense et couvrant pratiquement toutes les latitudes, donc tous les types de production, et de l'intégration de cette agriculture dans un système économique global qui valorise ses productions (agrobusiness).
L'organisation spatiale des productions en « belts » a vécu. On peut cependant distinguer quelques grandes régions.
Les régions du Nord-Est (Megalopolis et Grands Lacs) et du Nord-Ouest ont vu le développement des cultures péri-urbaines, spécialement aménagées pour fournir aux immenses métropoles américaines les produits frais dont elles ont besoin.
Le Midwest conserve ses grands espaces voués à la céréaliculture (maïs, blé, soja, en fonction des années et surtout des variations des cours mondiaux).
Le Vieux Sud de l'après-tabac se reconvertit difficilement avec une polyculture mêlée d'élevage, basée sur des structures familiales déclinantes.
La « Sun Belt » joue à fond la carte climatique en développant des cultures tropicales, à l'aide d'une main d'œuvre bon marché, essentiellement mexicaine.
Le reste du territoire est voué à des usages très extensifs (ranching ou dry-farming dans l'ouest, massifs forestiers).
© 2000-2021, rue des écoles