Les ressources énergétiques

« Les ressources énergétiques terrestres et les possibilités techniques de leur récupération sont certes loin d'être épuisées. Les réserves de charbon, qui ont permis le premier essor industriel, correspondent à un millénaire de consommation au taux actuel. En revanche, les réserves de pétrole et de gaz à des coûts acceptables, qui ont assuré le développement industriel depuis un demi-siècle, se font rares. L'accident de Tchernobyl a multiplié les craintes à l'encontre de l'énergie nucléaire de fission. La logique de l'énergie change. Les conséquences économiques de la boulimie énergétique inquiètent les populations et les gouvernements. Et surtout, il devient clair que la nécessité du développement du Sud oblige impérativement à réformer en profondeur les modes de production et de consommation des économies industrialisées. [il faut] changer de cap. Réorienter le système énergétique mondial, c'est aujourd'hui inverser les tendances extrêmement puissantes qui se sont imposées depuis les débuts de la Révolution industrielle. Amélioration de l'efficacité énergétique et recours aux ressources renouvelables, élimination des gaspillages, arrêt du déboisement des pays tropicaux, ne pourront aboutir sans la réforme profonde des modes de production et de répartition des richesses qui dominent le monde. »
Jean-Paul Deléage, Les ressources énergétiques, Douze questions d'actualité sur l'environnement, Ministère de l'Environnement, Z'éditions, juin 1996


Annexes

© 2000-2021, rue des écoles