Quelques indices géologiques de la crise Crétacé-Tertiaire

Quelques indices géologiques de la crise Crétacé-Tertiaire - illustration 1
Les fossiles contenus dans les roches sédimentaires sont le plus souvent cantonnés à un petit nombre de couches géologiques. Cette observation met en évidence que les espèces naissent, se développent puis disparaissent ; de fait, la durée d'existence moyenne de la plupart des espèces varie entre 1 et 10 Ma.
On estime que plus de 99,9 % des espèces ayant peuplé la Terre – soit plusieurs milliards d'espèces – ont aujourd'hui disparu. Le nombre d'espèces actuelles est de l'ordre de quelques millions dont près de 2 millions ont été répertoriées.
L'évolution du nombre d'espèces fossiles au cours des 500 derniers millions d'années montre des fluctuations irrégulières avec des pics de diversification et des pics d'extinction parfois massifs. De tels pics d'extinction correspondent à des crises brutales à l'échelle des temps géologiques.
© 2000-2020, rue des écoles