Coupe de capillaire sanguin (2)

© Inserm
Coupe de capillaire sanguin (2) - illustration 1
Les muscles sont les plus gros consommateurs de dioxygène de l'organisme et sont irrigués par un important réseau capillaire.
La photographie (prise au microscope électronique à transmission × 9300), montre un capillaire dans une coupe ultrafine de muscle. Comme le montre ce cliché, où l'on peut voir un globule rouge dans la lumière du capillaire, les hématies sont suffisamment plastiques pour passer dans les plus fins capillaires. La finesse de la paroi capillaire rend possible les échanges gazeux entre le sang et le milieu extracellulaire. Les fibres musculaires peuvent ainsi s'approvisionner en dioxygène et rejeter du dioxyde de carbone et d'autres déchets.
© 2000-2020, rue des écoles