Les zones mortes : une menace pour l'environnement

Les zones mortes : une menace pour l'environnement© Nasa
Les zones mortes : une menace pour l'environnement
Une zone morte désigne une zone en mer où la quantité d'oxygène est très basse, ce qui provoque la mort de poissons, de coquillages et de végétaux, par manque d'oxygène.
Cette image satellite montre une zone morte très étendue, située sur la côte du sud-est des États-Unis dans le golfe du Mexique. La zone verte sur cette carte est la zone morte, qui manque d'oxygène. La zone morte couvre une surface de 15 000 km2.
Ce phénomène n'est pas nouveau, mais prend de l'ampleur : plus de 150 zones mortes existent dans les mers et les océans.
Une telle zone apparaît lorsque des composants chimiques, dont l'azote, sont rejetés à la mer. Cela provoque le développement de phytoplancton, de minuscules organismes végétaux qui vivent dans l'eau et qui absorbent une grande quantité d'oxygène. Cela provoque la « mort » d'une zone.
Les rejets d'azote proviennent des engrais utilisés en agriculture, des eaux usées, des gaz d'automobiles et des usines. Toutes ces pollutions conjuguées alimentent le phytoplancton en azote. Des solutions pourraient être le filtrage des rejets automobiles, un meilleur traitement des eaux usées, un contrôle sérieux de l'utilisation des engrais, et la plantation de forêts et de prairies qui retiennent dans le sol l'azote avant qu'il n'arrive dans les rivières, puis dans la mer.
© 2000-2019, rue des écoles