Le criquet

Le criquet - illustration 1
L'observation du criquet montre qu'il existe un orifice sur chacun des anneaux de l'abdomen : il s'agit des stigmates. Si on bouche les stigmates par de la cire, l'animal meurt. On en déduit que les stigmates abdominaux sont des orifices respiratoires par lesquels l'air pénètre dans l'organisme ou en ressort et que le reste du corps est recouvert d'une cuticule imperméable à l'air.
Par ailleurs, un criquet contracte de façon régulière son abdomen pour rejeter l'air riche en dioxyde de carbone tandis qu'il le relâche par élasticité pour permettre la pénétration de l'air riche en oxygène : il effectue des mouvements respiratoires.
L'air parvient ensuite aux trachées qui se ramifient en conduits secondaires, ou trachéoles, menant aux organes (par exemple, les muscles). Ce sont donc, dans le cas du criquet, des organes d'échanges entre l'air et les organes. On parle de respiration trachéenne.
© 2000-2019, rue des écoles