Action du RU 486 au début de la grossesse

© Inserm
Action du RU 486 au début de la grossesse - illustration 1
Diverses méthodes permettant de maîtriser la procréation ont été mises au point : des méthodes physiques (préservatifs, stérilet) ou chimiques (pilules contraceptives ou contragestives) qui permettent d'éviter la fécondation ou la gestation.
Le schéma montre les effets du RU 486 au début d'une grossesse. Il s'agit d'une substance chimique utilisée comme contragestif dont la structure moléculaire est proche de celle de la progestérone. Elle est utilisée notamment pour éviter une grossesse à la suite d'un rapport sexuel éventuellement fécondant (pilule du lendemain). Le RU 486 agit en empêchant l'action de la progestérone sur l'utérus car elle se fixe aux récepteurs de cette hormone, rendant impossible la nidation d'un éventuel embryon. Il semble également y avoir une action sur le col de l'utérus.
© 2000-2019, rue des écoles