Les hauts fourneaux du Creusot

Là-bas on dirait un grand incendie : qu'est-ce qu'il y a donc ?
– En effet, dit André, c'est comme une immense fournaise.
M. Gertal arrêta Pierrot : – Prêtez l'oreille dit-il aux enfants : nous sommes assez près pour entendre. Tous écoutèrent immobiles. Dans le grand silence de la nuit on entendait comme des sifflements, des plaintes haletantes, des grondements formidables. Julien était de plus en plus inquiet :
– Mon Dieu monsieur Gertal, qu'y a-t-il donc ici ? Bien sûr il arrive là de grands malheurs.
– Non, petit Julien. Seulement nous sommes en face du Creusot, la plus grande usine de France et peut-être d'Europe. Il y a ici quantité de machines et de fourneaux, et plus de seize mille ouvriers qui travaillent nuit et jour pour donner à la France une partie du fer qu'elle emploie. C'est de ces machines et de ces énormes fourneaux chauffés à blanc continuellement que partent les lueurs et les grondements qui nous arrivent.
Le Tour de France par deux enfants, 1877

Le xixe siècle en Europe est marqué par de profondes transformations économiques et techniques : c'est ce que l'on appelle la révolution industrielle. En effet, les progrès scientifiques et techniques, la découverte de nouvelles énergies, permettent désormais de produire des biens plus rapidement et en grande quantité. Progressivement, l'usine remplace les petits ateliers et des quartiers industriels se forment autour d'elle. Ainsi, la ville du Creusot (Bourgogne) devient l'un des plus grands centres d'industrie métallurgique en France, sous le contrôle de la famille Schneider.
Dans ce texte, deux enfants, Pierrot et Julien, découvrent les hauts fourneaux. Ils sont les héros du Tour de France par deux enfants, un manuel de lecture utilisé sous la IIIe République. Le voyage des deux orphelins est prétexte à découvrir la France et à présenter son économie sous le meilleur angle possible... de quoi rendre fiers tous les écoliers du pays et renforcer leur patriotisme.
© 2000-2019, rue des écoles