Les conquêtes de l'islam

Les conquêtes de l'islam - illustration 1
À la mort de Mahomet, en 632, une partie de l'Arabie est déjà convertie à cette nouvelle religion monothéiste qu'est l'islam.
Les cavaliers arabo-musulmans, portés par une foi agressive qui prêche la conversion ou la soumission des infidèles, s'emparent sous le règne des quatre premiers califes (successeurs du Prophète) du reste de la péninsule arabique, de l'Égypte et d'une partie de la Libye, de tout le Moyen-Orient, de l'Asie mineure aux confins de l'Inde.
Au viiie siècle, les conquêtes se poursuivent, vers le Maghreb et l'Espagne (en 711), vers l'Asie centrale et les confins chinois. Mais ce viiie siècle voit l'arrêt de l'expansion arabo-musulmane, qui se heurte en 718 aux Byzantins devant Constantinople, en 732 aux Francs près de Poitiers, en 751 aux Chinois à Talas. À chaque fois, les armées musulmanes, battues, doivent se replier. L'islam a atteint ses limites territoriales pour plusieurs siècles.
© 2000-2019, rue des écoles