L'Europe en 1939

L'Europe en 1939 - illustration 1
L'Europe de 1939 est dominée par l'expansion allemande. Démantelée lors du traité de Versailles en 1919, cette puissance s'est reconstituée à partir de 1933 et de l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Le réarmement, l'occupation de la Rhénanie, en violation flagrante du traité, n'en sont que les premières étapes.
Faisant fi des démocraties occidentales préoccupées uniquement par le maintien de la paix, le Führer annexe l'Autriche par l'Anschluss de mars 1938, puis dépèce la Tchécoslovaquie en annexant les Sudètes. Conformément à l'idéologie nazie, qui prévoit l'expansion du Lebensraum allemand vers l'est, Hitler revendique et annexe la Bohême-Moravie et les villes libres de Dantzig et Memel en 1939.
La Pologne est la prochaine cible. Pour s'assurer la victoire, Hitler s'est assuré un certain nombre d'alliances, dont celle de l'Italie (Axe Rome-Berlin) et, plus importante encore, celle de l'URSS, inquiète de l'absence de réaction des démocraties, et qui juge qu'il vaut mieux s'entendre avec le Diable plutôt que de s'affronter à lui. Le pacte germano-soviétique du 23 août 1939 sanctionne la perte de la traditionnelle alliance de revers avec la Russie. La Pologne est isolée, les démocraties sont au pied du mur.
© 2000-2020, rue des écoles