Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Samedi 22 septembre 2018. Bonjour S'inscrire gratuitement Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Méthodologie pour l'épreuve de mathématiques, série STMG

1. Nature et objectifs de l'épreuve

• Le sujet est composé de trois ou quatre exercices indépendants les uns des autres, notés de 1 à 10. Pour le traiter le candidat dispose de trois heures et la note est pondérée d'un coefficient 3.
• L'un des exercices pourra prendre la forme d'un QCM.
• L'épreuve permet d'apprécier les connaissances du cours, mais aussi la capacité à analyser des informations chiffrées contenues dans un texte ou dans un tableau (proportion, taux d'évolution, probabilité de réalisation, nature d'une suite de nombres, etc.) et à en tirer des conclusions (quel est le coût minimal ? le bénéfice maximal ? la meilleure option ? l'estimation pour un futur proche ? etc.).
• La maîtrise de la calculatrice est l'un des objectifs du programme. On saura afficher un tableau de valeurs d'une fonction, les paramètres de la droite des moindres carrés et utiliser la touche aléa.
• Contrairement à d'autres sections, aucun formulaire type n'est distribué. Les formules donnant la somme des termes des suites arithmétiques et géométriques sont généralement fournies, mais les dérivées des fonctions de référence sont à connaître par cœur.

2. Lecture de l'énoncé

• Au début de l'épreuve, consacrez un quart d'heure à une lecture attentive de l'énoncé.
Repérez les mots-clés qui évoquent des notions mathématiques vues en classe.
Choisissez l'ordre de résolution des exercices, en commençant par celui qui vous semble le plus facile.
• Déterminez approximativement le temps nécessaire à chaque exercice.

3. Recherche des solutions

• N'hésitez pas à consacrer une copie par exercice afin de mener simultanément les recherches. Ne vous acharnez pas sur une question, passez à la question suivante ou étudiez un autre exercice.
• Les réponses forment un tout. La réponse à une question est souvent donnée à la question suivante, éventuellement avec une précision différente.
Ne vous acharnez pas sur une question, passez à la question suivante ou étudiez un autre exercice.
• Ne répondez pas au hasard aux QCM.
• Interrogez-vous sur la vraisemblance du résultat (le taux de TVA est-il égal à 5, 10 ou 20 % ? la probabilité est-elle comprise entre 0 et 1 ? le coefficient directeur de la droite de régression se vérifie-t-il sur le dessin ? le tableau de variation de la fonction est-il conforme à sa représentation graphique ? etc.).

4. Présentation de la copie

• Séparez les questions, encadrez ou soulignez les résultats à la règle.
Respectez les notations du texte. (Les probabilités conditionnelles peuvent se noter PA(B) ou P (B/A)).
N'abusez pas des ratures ou du correcteur. N'oubliez pas qu'une présentation claire et des phrases courtes sont les éléments essentiels d'une communication écrite réussie.
• Faites les représentations graphiques sur le papier millimétré fourni par l'administration. Respectez les consignes pour les unités du repère. Pour tracer les courbes, utilisez un nombre suffisant de points et joignez-les à main levée (seules les fonctions affines se représentent par une droite !). Le correcteur doit pouvoir contrôler votre dessin avec un papier-calque.

5. Rédaction

Indiquez la démarche que vous utilisez, montrez comment vous remplacez les lettres par les nombres dans les formules.
Si vous devez compléter un tableau, pensez à indiquer les calculs dans les cases.
Lorsque les résultats sont fournis par la calculatrice (équation de la droite de régression linéaire), précisez les touches utilisées.
Dans tous les cas, un résultat non justifié ne sera pas pris en compte par le correcteur.
Évitez les abréviations (max, min,\Rightarrow, etc.).
Respectez la précision demandée. Au dixième, il faut un seul chiffre après la virgule ; au centième deux chiffres ; au millième trois chiffres.
L'énoncé se rattache souvent à un problème de gestion. N'oubliez pas alors l'unité du résultat et la phrase de conclusion.
Conservez une dizaine de minutes à la fin de l'épreuve pour relire votre copie et vérifier que les phrases sont compréhensibles, qu'aucun mot n'a été oublié, qu'il ne reste pas de faute d'orthographe.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Share
Partager sur Tweeter