Consulter la méthodologie

1. Questions obligatoires

L'épreuve d'histoire-géographie au bac STMG dure 2h30. Notée sur 20 points, l'épreuve a un coefficient de 2.
• La première partie de l'épreuve repose sur 5 à 7 questions obligatoires d'histoire et de géographie.
• Les questions de géographie peuvent être de cinq types :
  • caractériser (définir et expliquer) un espace tel que l'espace mondialisé ;
  • citer des acteurs spatiaux (personnages, groupes, institutions publiques, entreprises, organisation, etc.) et expliquer leur importance ;
  • justifier (démontrer) une affirmation ;
  • localiser ou compléter un croquis (placer une grande métropole sur la carte du monde, compléter une légende, etc.) ;
  • proposer (avec des exemples) ou choisir une définition pour une notion de géographie (ex. : archipel mégalopolitain mondial).
• Ces questions peuvent porter sur plusieurs chapitres de géographie vus durant l'année.
1. 1. Préparation
• Il est conseillé de faire des fiches de révision où apparaissent clairement les principaux espaces étudiés, les acteurs importants, le vocabulaire géographique et les notions essentielles.
• Les fiches peuvent se présenter sous forme de tableau avec :
  • le titre du thème étudié ;
  • une colonne avec le plan du cours ;
  • une deuxième colonne avec les idées essentielles à retenir (les problématiques) ;
  • une troisième (ou une carte réalisée par vos soins) avec les espaces et phénomènes importants à connaître (ex. : les grandes mégalopoles, les principaux flux de marchandises) ;
  • une quatrième avec les acteurs (ex. : FTN, États, etc.) ;
  • une dernière avec le vocabulaire géographique étudié en cours.
• Il est aussi possible d'établir des fiches sous forme de liste, mais tous les mêmes éléments cités précédemment doivent y figurer.
• Les fiches doivent être lisibles et aérées. Il est possible d'utiliser des couleurs pour distinguer les différents types d'information.
• Il est également nécessaire de s'entraîner sur des fonds de carte vierges pour localiser les espaces, les villes, les flux, etc.
1. 2. Réponse
• Pour éviter le hors sujet, il est nécessaire de lire attentivement chaque question en se demandant à chaque fois ce que l'on attend et à quelle partie du programme de géographie la question fait référence.
• La réponse donnée doit être la plus juste et la plus complète possible. Certaines questions appellent plusieurs informations, en particulier les questions de type « caractériser » ou « définir une notion ».
Toutes les réponses doivent être rédigées, même celles où il faut donner uniquement un nom ou une lettre.
• Les questions de localisation impliquent une très grande précision. Si le positionnement est hasardeux, le correcteur n'accordera pas de point. Il est donc important de s'entraîner à cet exercice.
• Pour les questions où il est strictement demandé de citer un acteur, il est inutile d'ajouter des connaissances complémentaires. Il faut être certain de leur justesse et ne pas trop les développer pour éviter de perdre du temps sur le reste de l'épreuve.

2. Sujets au choix

• Chaque thème général de géographie du programme de Terminale STMG comporte deux sujets d'étude au choix : un en histoire et un en géographie.
• L'épreuve du baccalauréat de géographie porte sur un ou deux documents correspondant à un sujet d'étude. Les questions posées doivent pouvoir « guider le candidat ».
• L'objectif n'est pas de faire une simple explication des documents, mais de les utiliser pour répondre au sujet proposé.
• Avant de regarder les documents, il convient de choisir le thème le plus maîtrisé.
• Il est important de noter ses idées d'abord au brouillon sans rédiger. Les informations recueillies serviront à la rédaction des réponses.
• Même s'il n'est pas systématiquement demandé de présenter les documents, il est important de pouvoir les situer (auteur, source, date, type de document). Ces informations pourront être ajoutées lors de la rédaction.
• Les réponses aux questions doivent être les plus précises possibles. En plus des informations de réponse, il faut citer le document et ajouter ses propres connaissances issues du cours.
• Lorsque l'étude contient deux documents, il convient de les comparer, les positionner par rapport au thème : qu'apportent-ils ? se complètent-ils ?
© 2000-2019, rue des écoles