Sujet national, juin 2017, séries technologiques, LV1

Énoncé

Document 1
Sujet national, juin 2017, séries technologiques - illustration 1
« The poppy is the enduring symbol of remembrance of the First World War. It is strongly linked with Armistice Day (11 November), but the poppy's origin as a popular symbol of remembrance lies in the landscapes of the First World War.
Poppies were a common sight, especially on the Western Front. They flourished in the soil churned up by the fighting and shelling. The flower provided Canadian doctor John McCrae with inspiration for his poem "In Flanders Fields", which he wrote whilst serving in Ypres in 1915. In 1918, in response to McCrae's poem, American humanitarian Moina Michael wrote "And now the Torch and Poppy Red, we wear in honor of our dead…". She campaigned to make the poppy a symbol of remembrance of those who had died in the war.
Artificial poppies were first sold in Britain in 1921 to raise money in support of ex-servicemen and the families of those who had died in the conflict. They were supplied by Anna Guérin, who had been manufacturing the flowers in France to raise money for war orphans. Selling poppies proved so popular that in 1922 the British Legion founded a factory – staffed by disabled ex-servicemen – to produce its own. It continues to do so today.
Other charities sell poppies in different colours, each with their own meaning but all to commemorate the losses of war. White poppies, for example, symbolise peace without violence and purple poppies are worn to honour animals killed in conflict.
The poppy continues to be sold worldwide to raise money and to remember those who lost their lives in the First World War and in subsequent conflicts. »

Retrieved: October 10, 2016.
Document 2
"I felt humbled by their sacrifice"
July 28, 2016
« THE DESCENDANT of a Somme dispatch rider has spoken of his "humility" and emotion after completing a commemorative motorbike ride across the battlefield. 
As reported, David Holdway-Davis, 20, joined motorbikers from as far afield as England, Australia, France and New Zealand at the Communal Cemetery in Abbeville at the start of a special journey in honour of the bravery of his great great-uncle, Corporal Oswald Davis. 
Building apprentice David flew from Brisbane, Australia, to take part in the special trip. He said: "I can only imagine the hardship and suffering Oswald endured. On that first morning at Abbeville, as I stood in the shadow of the tall trees and immaculate gravestones of the men who died in such terrible circumstances near this quiet, atmospheric and impeccably maintained cemetery, I felt humbled by their sacrifice. It was the most moving experience of my life." 
The group, including David's father Philip, traced the route Oswald followed exactly 100 years ago, during the Battle of the Somme. 
The memorial riders began their journey near Oswald's first army muster site where, his training complete, he started his riding duties. Their next stop was Amiens, then Senlis-le-Sec, and on to Thiepval, where Philip laid a wreath at the memorial.
In a speech at the memorial, Philip said: "This tribute is from the Royal British Legion and Oswald's family for all the dispatch riders of World War One. We remember these brave men with thanks and pride."
On July 23, the bikers reached Ypres, in time to attend the 8pm Remembrance Service at the Menin Gate.
Oswald survived the battle that claimed 1.3 million lives and went on to ride his bike through Belgium and Germany until he was demobbed. He returned to work in the family business in Birmingham and died in 1962.
He was a talented writer, and left an archive of work, including his war diary, newspaper articles and two novels. A copy of his diary is available to download from triumphonthewesternfront.com 
In homage to Oswald, enthusiastic biker David borrowed a modern Triumph for the bike journey. He said: "It's a lot more powerful than Oswald's machine but, from reading his diary, I know that he was very fond of that. Besides carrying a basket containing 28 pigeons, he somehow managed to do all his own repairs, drive through mud-filled craters, dodging shrapnel and bombs, and deal with lice, hunger and constant fear. His sense of duty was awesome. My generation can learn a lot from men like him. France is a beautiful country, and I am so grateful that I am able to visit. Thanks, Uncle Oz!"  »

I. Compréhension de l'écrit
Question on documents 1 and 2
A. Choose one title that best applies to BOTH documents. Justify your answer by quoting one sentence from each text. 
1. Commemorating the First World War.
2. Commemorating the Second World War.
3. Commemorating the Commonwealth Army Corps. 
4. Commemorating the British Legion.
Il s'agit d'identifier le titre qui convient le mieux pour les deux documents. Vous devez justifier votre choix en citant une phrase de chaque texte.
L'idée de commémoration est posée. Il vous reste à sélectionner l'élément qui figure dans les deux documents. Vous avez le choix entre les deux guerres mondiales, une formation militaire regroupant des soldats originaires des différents pays du Commonwealth et une association caritative qui œuvre pour le personnel des forces armées britanniques.
Balayer chaque document à la recherche d'occurrences de ces différents éléments. Ils ne sont pas nécessairement formulés exactement comme dans la question : par exemple, « the Second World War » peut se dire également « World War Two ». Vous pouvez éliminer d'office les éléments qui ne sont pas présents dans les deux documents.
À ce stade, il vous reste deux éléments à départager. Pour affiner votre compréhension, prenez en compte du nombre d'occurrences de chaque élément et de la portée générale de chaque document, en vous intéressant en particulier au titre, au premier et au dernier paragraphe. Regardez à nouveau les passages qui évoquent l'élément retenu dans chaque document et choisissez une phrase qui parle de commémoration (qui peut se dire « remembrance » en anglais).
Questions on document 1
B.  
1. Copy the table onto your paper and complete it with elements from the text.
Name of people / groups of people 
Contribution to commemoration
Date
– John Mc Crae



– advertised the poppy as a commemorating symbol

– Anna Guérin

– Before 1921

– started producing the poppy in Britain


2. 
Choose the photo which provided inspiration for the poem 'In Flanders Fields' and write your answer onto your copy.
Photo a
Photo a
Photo b
Photo b
Photo c
Photo c
Photo d
Photo d
3. 
Pick out two sentences in the text which show that the poppy is still used as a symbol today.
Dans un premier temps vous devez compléter la grille pour indiquer la manière dont différentes personnes ou groupes de personnes ont contribué à la commémoration en indiquant la date chaque fois. Après avoir lu le document en entier au moins une fois, surlignez tous les noms propres désignant des personnes ou des organismes et encadrez les dates. Concentrez-vous maintenant sur ces passages pour identifier l'action de commémoration chaque fois. Cette action sera exprimée par un verbe, et dans le cas d'énoncé complexe, il vous faudra rechercher le complément. Par exemple, nous apprenons que John McCrae « wrote », mais le complément se trouve dans le co-texte à gauche. À vous de le trouver !
La deuxième question vous demande de sélectionner la photographie qui représente l'inspiration derrière le poème « In Flanders Fields ». Pour finir, il s'agit de reproduire les deux phrases qui montrent que le coquelicot a encore une fonction symbolique aujourd'hui. Pour la deuxième question, vous aurez besoin de relire le passage sur John Mc Crae très attentivement : la source d'inspiration est clairement identifiée, mais elle est présente dans les quatre photographies. Vous devrez analyser de plus près ce que dit l'auteur juste avant, et vous interrogez sur le sens du titre du poème.
La troisième question nécessite le repérage d'énoncés regroupant la mention du coquelicot, son symbolisme et la notion de continuité dans l'époque actuelle. (Il se peut que plusieurs éléments soient présents dans un énoncé au passé, suivi par un énoncé au présent évoquant la continuité…)
C.  
1. Apart from being a symbol of remembrance, what was the poppy also used for? Answer the question by quoting the text. 
2. 
Pick out TWO categories of people who benefited from the money raised by the sale of poppies. 
Pour la première question, on vous demande de citer le texte pour montrer à quoi servait le coquelicot en plus d'être un symbole commémoratif. Parmi toutes les références aux coquelicots, repérer celle(s) qui évoque(nt) un intérêt autre que symbolique. (Les termes « symbol », « remember », remembrance » seront absents.) Recopier une phrase qui exprime cet autre intérêt de manière claire.
La deuxième question cible l'identification de deux catégories de personnes qui bénéficiaient de l'argent récolté grâce à la vente de coquelicots. Repérer la partie du document qui évoque la vente de coquelicots, puis balayer le passage à la recherche des catégories de personnes concernées.
D. 
Answer the following questions on your paper. Which poppy colour is supposed to commemorate
a. reconciliation and pacifism?
Poppy colour: ……………………………
b. animals killed in the war?
Poppy colour: …………………………….
c. dead soldiers and civilians? 
Poppy colour: …………………………….

Il s'agit d'identifier la couleur de coquelicot qui est utilisée pour commémorer a) la réconciliation et le pacifisme ; b) les animaux tués pendant la guerre et c) les soldats et civiles qui ont péri. Repérer le passage qui porte sur les différentes couleurs et identifier les différentes causes nommées, ainsi que la couleur correspondante.
Une cause n'est pas mentionnée dans ce passage, mais est nommée de différentes façons tout au long de l'article. La couleur de son coquelicot n'est pas précisée de manière explicite, mais figure tout de même dans une des citations…
Questions on document 2
E.  
1. Copy the following identity forms onto your paper and complete them. 
Sujet national, juin 2017, séries technologiques - illustration 7
2.  Complete David's family tree. Copy boxes A and B onto your paper and complete them with information about the following elements: 1) family relation, 2) name, 3) date of death, 4) name.
4.  Conclusion. Complete the following sentence with your own words.
Although the men in the grey boxes (E. 2) belong to different ……………………., they have a ……………………. passion.
Sujet national, juin 2017, séries technologiques - illustration 8
Pour la première question, vous devez recopier et compléter les deux fiches d'identité. Les éléments manquants pour David Holdway-Davis sont son âge, la ville et le pays dont il vient, sa profession et son passe-temps. Pour Oswald Davis, il s'agit de sa ville, son rang et sa mission dans l'armée ainsi ses deux passe-temps. Après avoir lu le document en entier au moins une fois, surlignez toutes les occurrences des deux noms. Relire les différents passages à la recherche des informations demandées. (Vous aurez peut-être du mal à repérer la mission d'Oswald Davis dans un premier temps. Intéressez-vous aux nombreuses répétitions et reformulations, mais aussi à la phrase d'introduction qui résume l'intérêt du document.)
La deuxième question nécessite une analyse de l'arbre généalogique pour comprendre que vous devez vous intéresser à trois personnes de trois générations différentes de la même famille. Les informations concernant le plus jeune, David, vous sont données dans la boîte C. L'arbre généalogique indique le lien de famille de toutes les personnes avec David. Pour la boîte A, il convient d'identifier le lien de famille (1), le nom (2) et la date de décès de la personne issue de la même fratrie que l'arrière-grand-père de David. L'élément manquant dans la boîte B, c'est le nom du père de David. Servez-vous des passages étudiés pour la première question pour compléter les éléments manquants dans la deuxième. Il faudra chercher en plus la référence au père de David, qui comportera aussi un nom propre : le sien.
Pour finir, vous devrez pouvoir indiquer la passion qui relie ces trois hommes, malgré leur différence (apparente dans l'arbre généalogique). (Analysez bien la fonction des mots manquants dans la phrase : Ils appartiennent à de différentes X, ils ont une Y passion. X est un nom ; Y est un adjectif.) La troisième question nécessite une prise de recul : quelle est la passion de chacun de ces trois membres de la même famille ? Qu'est-ce qui les différencie dans l'arbre généalogique ?
F.  Copy the table onto your paper and complete it with words from the text.
"The special journey"

Countries of origin of the participants




Means of transportation

Itinerary
Departure: Abbeville
1st stop: …
2nd stop: …
3rd stop: …
Arrival: …

On vous demande de recopier, puis de compléter la grille au sujet du « voyage particulier ».
Il s'agit d'indiquer les pays d'origine des participants, le moyen de transport et les différentes étapes depuis Abbeville. Balayer le document à la recherche des noms propres indiquant des pays et des villes en France. Une lecture plus attentive s'impose pour identifier le moyen de transport.
G.  Choose the correct answer and copy it onto your paper.
The main goal of the special journey is:
a.  to visit French and Belgian cities.
b.  to decorate war veterans.
c.  to honour soldiers.
d.  to go on a biking tour.
e.  to learn a foreign language.
f.  to write newspaper articles.
Vous devez identifier la réponse qui résume l'objectif principal de ce voyage particulier : a) visiter des villes en France et Belgique ; b) décorer des vétérans de la guerre ; c) honorer des soldats ; d) faire un voyage à moto ; e) apprendre une langue étrangère ; f) rédiger des articles de journaux. Commencer par éliminer toute réponse qui vous paraît d'emblée irrecevable. Relire le document en gardant à l'esprit les réponses plausibles et rechercher des indices vous permettant de valider ou d'invalider les différentes réponses.
H.  
1.  True or false? Answer the question and justify by quoting the text.
a.  Oswald refused to share his experience of the war.
b.  Oswald was very good at mechanics.
c.  Oswald had to overcome a lot of obstacles to survive.
2.  Explain in your own words how David considers Oswald. Justify with a quotation from the text. (maximum 40 words)
D'abord, il s'agit de décider si chaque affirmation est vraie ou fausse et de proposer une citation en justification : a) Oswald refusait de partager son expérience de la guerre. b) Oswald était doué en mécanique. c) Oswald a dû surmonter beaucoup d'obstacles pour survivre. Commencer par rechercher les passages en lien avec les différentes affirmations (a) le partage de l'expérience de la guerre ; b) le degré d'habileté en mécanique ; c) la rencontre (ou non) d'obstacles à surmonter. Analyser le sens du passage pour déterminer si l'affirmation est correcte ou non. Prélevez la citation la plus pertinente pour appuyer votre choix. Ensuite, on vous demande d'expliquer les sentiments de David envers Oswald avec vos propres mots, tout en donnant une citation pour appuyer vos propos. Rechercher les passages qui évoquent les sentiments de David pour Oswald : au discours direct (entre guillemets). Analysez le sens de ces mots et essayez de décrire ces sentiments avec des adjectifs. Prélevez la citation la plus pertinente pour appuyer votre réponse.
Questions on documents 1 and 2
I.  How do people commemorate the war and honour its victims? Pick out five examples mentioned in document 1 and document 2.
Vous devez trouver cinq exemples des différentes manières dont on commémore la guerre et ces victimes dans les deux documents. Passer en revue les deux documents et souligner toute référence à la commémoration ou à la mémoire des victimes. (Intéressez-vous plus particulièrement aux actions spécifiques aux différentes étapes du voyage dans le deuxième document.) Formuler votre réponse en exprimant la notion de moyen à l'aide de « by » suivi du verbe en –ing : « People commemorate the war and honour its victims by + V-ing ».
II. Expression écrite
Choose ONE of the following subjects (150 words minimum).
A. You have been selected to speak at the opening ceremony of a war exhibition about "World War One: Women during the War". Write a speech to honour one of the following women. 
1. Jane Ann Jones
(1894-?) 
– Joined the Army Auxiliary Corps. 
– Managed soldiers' equipment. 
– Sent official messages to soldiers. 
– Wrote her memoirs. 
– Was awarded a title (O.B.E). 
2. Ethel "Betty" Stonehouse 
(1898-1974) 
– MI5 intelligence service agent. 
– Supervised soldiers' leave. 
– Delivered soldiers' permits to visit families. 
– Left letters to her descendants. 
3. Grace Mitchell
(1897-1963) 
– Territorial Force nurse. 
– Worked in French, Belgian and German hospitals. 
– Evacuated victims to Britain. 
– Took photos and left an album. 

Comprendre la question
Il s'agit de rédiger le discours pour honorer une de ces trois femmes lors de la cérémonie d'inauguration d'une exposition sur les femmes pendant la première guerre mondiale. 1. La première est Jane Ann Jones qui faisait partie de la branche féminine de l'armée de terre. Elle s'occupait de la gestion de l'équipement des soldats et de l'envoi des messages officiels aux soldats. Elle a écrit ses mémoires. 2. La deuxième femme est Ethel Betty Stonehouse qui travaillait pour les services d'espionnage britannique du MI5. Elle s'occupait des congés et des permissions des soldats pour rendre visite à leurs familles. Ses descendants nous a transmis les lettres qu'elle avait écrites. 3. La troisième femme, Grace Mitchell, était infirmière dans l'armée territoriale et a travaillé dans des hôpitaux en France, Belgique et Allemagne. Elle s'occupait du rapatriement des victimes vers l'Angleterre. Elle a laissé un album de photos de cette période. (Vous remarquerez que chacune de ces femmes a non seulement travaillé dans les services de l'armée ou de l'intelligence pendant la guerre, mais contribue aussi à cette exposition grâce à ses mémoires, lettres ou photographies de l'époque.)
Mobiliser ses connaissances
Pour évoquer l'action honorable de cette femme, il faut mobiliser :
– les bonnes formes verbales :
• le preterit pour évoquer la vie de cette femme et la période de la guerre (actions passées, datées),
• le present perfect (have + participe passé) pour faire le bilan entre l'époque actuelle et la période de la guerre ;
– les adjectifs qualitatifs :
• les qualités humaines : brave / intelligent / determined / devoted / competent / generous / remarkable,
• les qualités littéraires : delightful / detailled / intimate / realistic / concise,
• les qualités artistiques : harsh / black and white / clear / horrifying;
– l'expression du goût :
I really liked / I loved /I admired;
– l'expression de la difficulté :
It was hard / difficult for her to + V,
She had difficulty + V-ing,
She couldn't + V / was unable to + V ;
– l'expression de l'obligation :
She had to + V,
She was obliged to + V.
Procéder par étapes
1.  Préparez vos idées pour le discours sous la forme de notes :
• la première phrase pour annoncer le sujet de votre discours ;
• le récit de la vie de cette femme pendant la guerre – son travail, ses activités ;
• sa contribution à l'exposition : la qualité des œuvres exposées ;
• votre appréciation – ce qu'elle représente pour le monde contemporain.
2.  Rédigez votre discours en soignant l'articulation entre les idées.
3.  Contrôlez la qualité de votre anglais.
OR 
B.  Choose an element from the list below and explain why it would be an appropriate symbol of the 2010s. 
  • robot-assisted surgery
  • Youtubers
  • 3D printers
  • Cloud gaming
  • electric or hybrid vehicles
  • smart devices (tablets, smartphones, smartwatches, etc.)
Comprendre la question
Il s'agit de rédiger un court essai pour expliquer pourquoi l'élément de votre choix serait un symbole approprié pour les années 2010. Vous devez choisir entre la chirurgie à l'aide de robots, les youtubers, les imprimantes 3D, les jeux à la demande, les véhicules électriques ou hybride, les appareils intelligents (tablettes, smartphones, montres intelligentes, etc.)
Mobiliser ses connaissances
Pour justifier votre choix, il faut mobiliser :
– les mots de liaison pour articuler votre discours :
• en renforcement : indeed / moreover / what's more,
• pour marquer une opposition : however / and yet / nonetheless / be that as it may / on the one hand … on the other hand,
• pour marquer une conséquence : so, thus, therefore, as a consequence;
– l'expression d'opinion:
In my opinion / to my mind / I think / I believe;
– le lexique des compétences :
can + V / be able to + V / be capable of + Ving;
– les synonymes pour éviter les répétitions ennuyeuses :
modern technology / progress / technical advances / improved communication and information systems,
mankind / humanity / man / human beings / people / the population.
Procéder par étapes
1.  Préparez vos idées pour l'essai sous la forme de notes :
• la première phrase pour annoncer votre choix d'élément comme symbole,
• vos arguments pour justifier ce choix,
• quelques contre-arguments pour moduler votre propos,
• votre conclusion finale.
2.  Rédigez votre essai en soignant l'articulation entre les idées à l'aide de mots de liaison.
3.  Contrôlez la qualité de votre anglais.

Corrigé

I. Compréhension de l'écrit
Question on documents 1 and 2
A.  
1 .  Commemorating the First World War.
Document 1: "The poppy is the enduring symbol of remembrance of the First World War".
Document 2: "This tribute is from the Royal British Legion and Oswald's family for all the dispatch riders of World War One".
Questions on document 1
B.  
1. 
Name of people / groups of people 
Contribution to commemoration 
Date
John Mc Crae
Wrote a poem entitled "Flanders Fields" 
1915
Moina Michael
Advertised the poppy
1918
Anna Guérin
Manufactured and supplied the poppies to raise money for war orphans
1921
British legion (and then other charities)
Started producing the poppy in Britain
1922 (until today)

2.  Photo C inspired the poem "In Flanders Fields"
3.  2 sentences which show that the poppy is still used as a symbol today are:
  • "It continues to do so today";
  • "The poppy continues to be sold worldwide".
C.  
1.  Apart from being a symbol of remembrance, the poppy was also used "to raise money in support of ex-service men and the families of those who had died in the conflict."
2.  "War orphans" and " disabled ex-servicemen" benefited from the money raised by the sale of poppies.
D. 
a.  white – poppy colour: reconciliation and pacifism.
b.  animals killed in the war – poppy colour: purple.
c.  dead soldiers and civilians – poppy colour: red.
Questions on document 2
E.  
1. 
Sujet national, juin 2017, séries technologiques - illustration 9
2. BOX A: 1) Great great-uncle 2) Oswald Davis 3) Died 1962.
BOX B: 4) Philip 
3. Although the men indicated in the in grey boxes belong to different generations, they have a similar or common (motorbike) passion.
F. 
'The special journey'

Countries of origin of the participants
England – Australia -France – New Zealand
Means of transport
motorbike
Itinerary
Departure: Abbeville 
1st stop: Amiens
2nd stop: Senlis-le-Sec
3rd stop: Thiepval
Arrival: Ypres

G.  The main goal of the special journey is to honour soldiers.
H.  
1.  
a) 
Oswald refused to share his experience of the war: FALSE.
He "left an archive of work, including his war diary, (…) available to download from : triumphonthewesternfront.com."
b) Oswald was very good at mechanics: TRUE.
"he somehow managed to do all his own repairs"
c) Oswald has to overcome a lot of obstacles to survive: TRUE.
He managed to "drive through mud-filled craters, dodging shrapnel and bombs, and deal with lice, hunger and constant fear."
2) David considers his great great-uncle Oswald as a war hero. He says that he achieved many acts of bravery and he could ride his motorbike through the battlefields of the Somme during WWI. At the end, the comment: "His sense of duty was awesome" shows that David is proud of his ancestor. 
Question on documents 1 and 2
I.  People commemorate the war and honour its victims by buying poppies (Document 1) and by touring the battlefields, visiting cemeteries, laying wreaths at memorials as well as by attending Remembrance services (Document 2).
II. Expression écrite
Voici deux exemples de production possibles :
A. On the occasion of this opening ceremony for our exhibition "World War One: women during the war", it is a great honour for me to talk about Ethel "Betty" Stonehouse. She was a remarkable young woman who was only 18 when she was recruited by MI5 at the beginning of the war. She was clearly very bright and exceptionally talented.
Ethel was also a great letter writer and very fond of her younger nephews and nieces to whom she wrote on a regular basis throughout the war. Thanks to her letters, many of which are on display in the exhibition, we have detailed accounts of the work she carried out, such as supervising soldiers' leave and delivering their permits for visits to their families. These were a repetitive administrative tasks with no actual contact with the soldiers, and yet she relates their stories to her family with great vivacity and admiration. It's hard to imagine that she didn't actually know them. It's even harder to admit that her administrative job was actually a cover for her intelligence work for MI5. Can you imagine: up til her death, no-one knew that Ethel Stonehouse was actually a spy – Jane Bond!
B. In my opinion, robot-assisted surgery is undoubtedly the best symbol for the 2010's because it represents the best of two worlds, the world of technology and mankind, working hand in hand to save lives.
Indeed, progress has not always been a positive evolution. As robots have replaced men and women on the factory floor and contributed to the increase in unemployment and the rise in the number of poor people, we have become more and more distrustful of technical advances. As communication and information systems have improved, people tend to become less and less sociable and more and more selfish.
And yet, robot-assisted surgery proves that there is a positive aspect to the question. We can use technology to help people without putting others in difficulty. A surgeon working with a robot shows that well-intentioned human beings are able to combine technical skills and human qualities to improve someone's health and life expectancy. What better role or functions could we hope for?