Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ? (juin 2017)


Énoncé

Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ?
Comprendre le sujet
La question porte sur les voies qui permettent d'accéder au bonheur et sur les moyens à mettre en œuvre pour l'atteindre. Il s'agit donc ici de savoir si le bonheur dépend des circonstances ou si nous sommes en mesure d'agir sur notre existence pour devenir les artisans de notre bonheur. Devons-nous attendre le bonheur et profiter des moments heureux qui se présentent ou devons-nous nous efforcer de trouver le bonheur, même lorsque les circonstances ne semblent pas être les plus favorables pour parvenir à être heureux ? Il s'agit donc de savoir si le bonheur est l'objet d'une jouissance passive ou s'il est le fruit d'une démarche plus active. On pourra dans le cours du développement distinguer le bonheur de la joie, le bonheur désignant un état, tandis que joie renvoie plutôt à une satisfaction résultant d'une activité et du sentiment qu'elle procure.
Mobiliser ses connaissances
Notions et distinctions utiles
Le bonheur et la liberté.
Repères du programme
Abstrait/ concret ; cause/ fin ; objectif/ subjectif ; en théorie/ en pratique.
Œuvres pouvant servir de référence
– Épicure, Lettre à Ménécée.
– Épictète, Manuel.
– Aristote, Éthique à Nicomaque.
– Pascal, Pensées.
– Descartes, Discours de la méthode.
– Spinoza, Traité de la réforme de l'entendement, Éthique.
– Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs.
– Alain, Propos sur le bonheur.
– Alain, Propos sur le bonheur.
Procéder par étapes
Problématiser
Si l'on se réfère à l'étymologie du terme de « bonheur », ce mot désigne un état de bien-être auquel une conscience peut arriver par hasard. Ainsi, un homme pourra être considéré comme heureux lorsque tout lui sourit, lorsque tout se déroule selon ses désirs. En revanche, lorsque les choses ne se présentent pas comme nous le souhaitons, nous nous sentons malheureux. Néanmoins, nous pouvons remarquer que parfois ceux qui ont tout pour être heureux ne le sont pas nécessairement, tandis que d'autres qui doivent affronter l'adversité n'en manifestent pas moins un réel goût de vivre qui les dispose plus que d'autres au bonheur. Cela ne signifie-t-il pas que le bonheur n'est pas seulement affaire de circonstances, mais qu'il résulte également d'une certaine capacité à le rechercher, d'une démarche active de celui qui désire vraiment être heureux ?
Élaborer un plan détaillé
La première partie doit consister en une analyse des termes du sujet et principalement de la notion de bonheur, afin de préciser en quoi le bonheur ne désigne pas initialement ce qui résulte d'une recherche, mais avant tout ce que nous offre la fortune. La seconde partie s'interrogera sur la possibilité pour un sujet d'être l'artisan de son bonheur et de faire de la recherche du bonheur une dynamique active permettant de l'atteindre. Il faudra nécessairement aborder la question du malheur dans la troisième partie et montrer que, malgré tous nos efforts, il est des situations dans lesquelles le bonheur est impossible : lorsque la maladie, la mort de ceux que l'on aime, une déception amoureuse ou la misère viennent s'opposer à notre désir d'être heureux. Néanmoins, tout n'est peut-être pas perdu, car si le bonheur apparaît comme un état fragile, il nous reste la joie que nous pouvons rechercher et atteindre en toutes circonstances.

Annexes

© 2000-2020, rue des écoles