1. Ser ou estar ?
Les emplois du verbe ser
L'existence de deux verbes pour traduire « être » est une grande difficulté de l'espagnol. Pourtant, chacun d'entre eux a des conditions d'emploi bien précises. Ainsi, ser exprime ce qui est essentiel, il définit l'essence même d'un être ou d'une chose.
C'est pourquoi on l'emploie notamment :
  • dans la traduction de « c'est… » ;
Ex. : Es María. (C'est María.) ; Es un chico. (C'est un garçon.) ; El libro es mío. (C'est mon livre.) ; Es demasiado. (C'est trop.)
  • pour introduire un verbe à l'infinitif, attribut du sujet.
Ex. : Su destino es viajar. (Son destin est de voyager.)
Le verbe ser permet également d'exprimer toute qualité essentielle (indépendante des circonstances), telle que la matière, la forme, l'origine, la nationalité, le trait de caractère, etc.
Ex. : El collar es de oro. (Le collier est en or.) ; El chico es de Madrid. (L'enfant est de Madrid.) ; Es alto. (Il est grand.).
Dans la phrase passive, le verbe ser est employé avec un participe passé.
Ex. : Fue llamado por su jefe. (Il a été appelé par son chef.).
Ser s'utilise dans les phrases emphatiques qui correspondent à la traduction française de « c'est lui qui », « c'est là où », « c'est à ce moment-là que » et « c'est ainsi que ».
Contrairement au français, ser respecte le temps de la phrase.
Ex. : Fue Cristóbal Colón quien descubrió América. (C'est Christophe Colomb qui a découvert l'Amérique.)
Era en España donde se desarrollaba la acción de la película. (C'est en Espagne que se déroulait l'action du film.)
Es en febrero cuando celebro el cumpleaños de mi hijo. (C'est en février que je fête l'anniversaire de mon fils.)
Fue con un puñal como mató a su mujer. (C'est avec un couteau qu'il a tué sa femme.)
Les emplois du verbe estar
À l'inverse, le verbe estar exprime tout ce qui est accidentel, dépend des circonstances.
C'est pourquoi on l'emploie notamment :
  • pour situer dans l'espace ;
Ex. : Estoy en Cuba. (Je suis à Cuba.)
  • pour indiquer une date, une période.
Ex. : Estamos en invierno. (Nous sommes en hiver.)
De même, employé avec un adjectif, estar évoque un état ponctuel, lié aux circonstances.
Ex. : La manzana está madura. (La pomme est mûre.) ; María está contenta. (Marie est contente.) ; Estaba enfermo durante las vacaciones. (J'étais malade pendant les vacances.) ; El ciel está nuboso. (Le ciel est nuageux.)
Avec un participe passé, ce verbe exprime le résultat d'une action déjà accomplie.
Ex. : La puerta está cerrada. (La porte est fermée.)
Ser et estar employés avec des adjectifs
Les emplois spécifiques de ser et estar expliquent que certains adjectifs changent de sens selon qu'ils sont utilisés avec l'un ou l'autre.
Voici quelques exemples :
estar/ser atento : être attentif/ aimable
estar/ser bueno : être en bonne santé/ gentil
estar/ser listo : être prêt/ intelligent
estar/ser loco : être fou (extravagant)/ fou (malade)
estar/ser moreno : être bronzé/ brun (de cheveux)
estar/ser rico : être savoureux, mignon/ riche
estar/ser verde : être immature/ vert
estar/ser vivo : être vivant/ vif d'esprit
Exercice n°1
2. Comment former le présent de l'indicatif ?
La formation de la conjugaison régulière
Il existe trois groupes de verbes en espagnol : -ar, -er, -ir.
hablar : on garde le radical, puis on ajoute les terminaisons -o, -as, -a, -amos, -áis, -an.
comer : on garde le radical, puis on ajoute les terminaisons -o, -es, -e, -emos, -éis, -en.
vivir : on garde le radical, puis on ajoute les terminaisons -o, -es, -e, -imos, -ís, -en.
Les irrégularités du présent de l'indicatif
Les diphtongues
Lorsque le e du radical devient -ie, ces verbes respectent la règle du 3-2-1, c'est-à-dire qu'ils diphtonguent aux trois premières personnes du singulier et à la dernière du pluriel. Seules les deux premières personnes du pluriel restent régulières car elles gardent leur accentuation d'origine. Les terminaisons restent les mêmes.
Ex. : sentir (sentir) → siento, sientes, siente, sentimos, sentís, sienten.
Lorsque le o du radical devient -ue et le u du radical devient -ue, la règle est la même.
Ex. : poder (pouvoir) → puedo, puedes, puede, podemos, podéis, pueden.
L'affaiblissement
C'est lorsque la voyelle e devient i aux trois premières personnes du singulier et à la dernière personne du pluriel. La règle ne s'applique pas aux deux premières personnes du pluriel.
Ex. : vestir (habiller) → visto, vistes, viste, vestimos, vestís, visten.
Les verbes irréguliers uniquement à la première personne du singulier
hacer (faire) : hago, haces
valer (coûter) : valgo, vales
poner (mettre) : pongo, pones
salir (sortir) : salgo, sales
saber (savoir) : , sabes
caer (tomber) : caigo, caes
caber (tenir dans, rentrer) : quepo, cabes
ver (voir) : veo, ves
traer (apporter) : traigo, traes
Les verbes irréguliers en -oy et les verbes irréguliers isolés
ir (aller) : voy, vas, va, vamos, vais, van
ser (être) : soy, eres, es, somos, sois, son
estar (être) : estoy, estás, está, estamos, estáis, están
dar (donner) : doy, das, da, damos, dais, dan
decir (dire) : digo, dices, dice, decimos, decís, dicen → irrégulier à la 1re personne du singulier, puis le verbe respecte la règle de l'affaiblissement.
tener (avoir) : tengo, tienes, tiene, tenemos, tenéis, tienen → irrégulier à la 1re personne du singulier, puis le verbe respecte la règle de la diphtongue.
venir (venir) : vengo, vienes, viene, venimos, venís, vienen → irrégulier à la 1re personne du singulier, puis le verbe respecte la règle de la diphtongue.
haber (avoir) : he, has, ha, hemos, habéis, han
reír (rire) : río, ríes, ríe, reímos, reís, ríen
oír (entendre) : oigo, oyes, oye, oímos, oís, oyen → seules les deux premières personnes du pluriel sont régulières.
Les verbes qui se terminent par -acer (nacer : naître), -ocer (conocer : connaître), -ucir (traducir : traduire) ou -ecer (pertenecer : appartenir)
Ils sont irréguliers uniquement à la 1re personne du singulier : le -c devient -zc.
Nacer : nazco, naces
Conocer : conozco, conoces
Traducir : traduzco, traduces
Pertenecer : pertenezco, perteneces
Attention ! Il y a trois exceptions :
  • cocer (cuire) : cuezo, cueces, cuece, cocemos, cocéis, cuecen ;
  • mecer (balancer) : mezo, meces, mece, mecemos, mecéis, mecen ;
  • yacer (gésir) : yazgo, yaces, yace, yacemos, yacéis, yacen.
Les modifications orthographiques
Elles se produisent lorsque l'on conjugue certains verbes :
  • les verbes en -uir : le i devient y, sauf aux 1re et 3e personnes du pluriel ;
Ex. : huir (fuir) → huyo, huyes, huye, huimos, huís, huyen
influir (influencer), atribuir (attribuer), construir (construire), destruir (détruire), disminuir (diminuer)…
  • pour respecter la prononciation, on a ejercer (exercer) → ejerzo, ejerces… ; coger (prendre) → cojo, coges… ; distinguir (distinguer) → distingo, distingues… ; oler (sentir) → huelo, hueles, huele, olemos, oléis, huelen ; erguir (redresser) → yergo, yergues, yergue, erguimos, erguís, yerguen.
Les valeurs du présent de l'indicatif
Elles sont très semblables à celles du français. En effet, en espagnol, le présent de l'indicatif peut décrire :
  • une action, un instant présent ou une habitude ;
Ex. : Me acuesto todos los días tarde. (Je me couche tous les jours tard.) : expression de l'habitude.
Ellos viven en Buenos Aires. (Ils vivent à Buenos Aires.) : description d'un instant présent.
  • une action qui n'est pas encore accomplie mais qui est proche ;
Ex. : Mañana, tengo una cita con el empresario de pompas fúnebres. (Demain, j'ai rendez-vous avec le chef d'entreprise des pompes funèbres.) : expression d'une action proche mais pas encore réalisée.
Te digo que vamos a tomar un café. (Je te dis que nous allons boire un café.) : expression d'une action proche mais pas encore réalisée.
  • une action ou un fait terminé ;
Ex. : ¿No almuerzas? (Tu ne déjeunes pas ?) : cette question implique que la personne n'a pas encore déjeuné.
  • un présent historique ;
Ex. : Cristóbal Colón descubre la isla de Guanahaní el 12 de octubre de 1492. (Christophe Colomb découvre l'île de Guanahaní le 12 octobre 1492.)
  • une vérité intemporelle.
Ex. : Cuatro por cuatro son dieciséis. (Quatre fois quatre font seize.)
Exercice n°2Exercice n°3
3. Comment former l'imparfait de l'indicatif ?
Les verbes réguliers
cantar
cantaba
cantabas
cantaba
cantábamos
cantabais
cantaban
comer
comía
comías
comía
comíamos
comíais
comían
vivir
vivía
vivías
vivía
vivíamos
vivíais
vivían
Les verbes irréguliers
Il n'y en a que trois :
  • ir (aller) : iba, ibas, iba, íbamos, ibais, iban ;
  • ser (être) : era, eras, era, éramos, erais, eran ;
  • ver (voir) : veía, veías, veía, veíamos, veíais, veían.
Exercice n°4
4. Comment former le passé simple ?
Les verbes réguliers
cantar
canté
cantaste
cantó
cantamos
cantasteis
cantaron
comer
comí
comiste
comió
comimos
comisteis
comieron
vivir
viví
viviste
vivió
vivimos
vivisteis
vivieron
Les verbes irréguliers
Contrairement aux verbes réguliers, ils ne portent pas d'accent écrit sur les 1re et 3e personnes du singulier ; leur radical change.
Cependant, une fois ces modifications effectuées, leur conjugaison est très régulière.
Ex. : andar (marcher) : anduve, anduviste, anduvo, anduvimos, anduvisteis, anduvieron.
estar (être) : estuve, estuviste, estuvo, estuvimos, estuvisteis, estuvieron.
haber (avoir) : hube, hubiste, hubo, hubimos, hubisteis, hubieron.
ir (aller) et ser (être) ont le même passé simple : fui, fuiste, fue, fuimos, fuisteis, fueron.
Les verbes à affaiblissement changent le e en i à la 3e personne. Il ne faut pas oublier les accents écrits sur les 1re et 3e personnes du singulier.
Ex. : pedir (demander) : pedí, pediste, pidió, pedimos, pedisteis, pidieron.
Les verbes en -uir, -oír, -aer, -eer, -oer changent le i en y à la 3e personne. Il ne faut pas oublier les accents écrits sur les 1re et 3e personnes du singulier.
Ex. : construir (construire) : construí, construiste, construyó, construimos, construisteis, construyeron.
Les verbes en -cir prennent un j à toutes les personnes.
Ex. : conducir (conduire) : conduje, condujiste, condujo, condujimos, condujisteis, condujeron.
L'emploi du passé simple
En espagnol, le passé simple est beaucoup plus utilisé qu'en français. Il indique qu'une action est achevée et se traduit le plus souvent par un passé composé français.
Ex. : Ayer, fui al teatro. (Hier, je suis allé au théâtre.)
Dans un récit au passé, c'est le temps utilisé pour évoquer les faits de premier plan.
5. Comment former le futur de l'indicatif ?
Les verbes réguliers
Le futur se forme avec les terminaisons du verbe haber au présent de l'indicatif et on ajoute un accent, sauf à la 1re personne du pluriel : , -ás, , -emos, -éis, -án.
cantar
cantaré
cantarás
cantará
cantaremos
cantaréis
cantarán
comer
comeré
comerás
comerá
comeremos
comeréis
comerán
vivir
viviré
vivirás
vivirá
viviremos
viviréis
vivirán
Les verbes irréguliers
Les terminaisons sont les mêmes que celles des verbes réguliers. Les irrégularités se font dans le radical.
Ex. : haber → habré, habrás
En effet, certains verbes perdent le e de l'infinitif.
Ex. : poder (pouvoir) → podré
saber (savoir) → sabré
D'autres remplacent par un d la voyelle de l'infinitif.
Ex. : poner (mettre) → pondré
valer (valoir) → valdré
venir (venir) → vendré
salir (sortir) → saldré
tener (avoir) → tendré
Les verbes peuvent aussi perdre une syllabe complète.
Ex. : decir (dire) → diré
hacer (faire) → haré
L'emploi du futur
Comme en français, ce temps est utilisé pour exprimer une action à venir.
Ex. : Mañana, iré al trabajo. (Demain, j'irai au travail.)
On peut également l'employer pour émettre une conjecture, une hypothèse.
Ex. : Serán las dos. (Il doit être deux heures.)
Exercice n°5
6. Comment former les temps composés de l'indicatif ?
Le passé composé
Formation
Le passé composé se construit avec l'auxiliaire haber conjugué au présent, suivi du participe passé du verbe. Ce participe passé prend la terminaison -ado pour les verbes comme cantar et -ido pour les verbes comme comer et vivir.
Ex. : María ha llegado. (María est arrivée.)
Toujours invariable, le participe passé ne peut pas être séparé de l'auxiliaire.
Ex. : Juan y Arturo han comido mucho. (Juan et Arturo ont beaucoup mangé.)
Emploi
Beaucoup moins employé qu'en français, le passé composé indique qu'une action s'est produite à un moment qui n'est pas encore terminé pour le locuteur.
Ex. : Esta mañana, me he levantado a las ocho. (Ce matin, je me suis levé à huit heures.).
Pour exprimer l'action achevée, l'espagnol lui préfère le passé simple.
Ex. : Ayer, fui al cine. (Hier, je suis allé au cinéma.).
Le passé antérieur
On le forme avec l'auxiliaire haber au passé simple, suivi du participe passé. Peu courant dans la langue de tous les jours, il sert essentiellement à exprimer une antériorité par rapport à un passé.
Ex. : Cuando hubo acabado, se fue. (Quand il eut fini, il s'en alla.)
Le plus-que-parfait
On le forme avec l'auxiliaire haber à l'imparfait, suivi du participe passé. Il exprime une action antérieure à une autre dans le passé.
Ex. : Había comido cuando llegó Pablo. (J'avais mangé quand Pablo arriva.)
Le futur antérieur
On le forme avec l'auxiliaire haber au futur, suivi du participe passé. Il exprime une antériorité par rapport à une action au futur.
Ex. : Habré terminado cuando vengas. (J'aurai terminé quand tu viendras.)
Le conditionnel passé
On le forme avec l'auxiliaire haber au conditionnel, suivi du participe passé. Il exprime l'irréel du passé. L'auxiliaire au conditionnel peut être remplacé par un subjonctif imparfait.
Ex. : Paco habría querido ser bombero. (Paco aurait aimé être pompier.)
Si hubiera tenido dinero, me habría (hubiera) comprado un coche. (Si j'avais eu de l'argent, je me serais acheté une voiture.)
Les participes passés irréguliers
Une dizaine de verbes ont un participe passé irrégulier :
  • abrir (ouvrir) : abierto ;
  • cubrir (couvrir) : cubierto ;
  • decir (dire) et ses dérivés : dicho ;
  • descubrir (découvrir) : descubierto ;
  • escribir (écrire) : escrito ;
  • hacer (faire) : hecho ;
  • morir (mourir) : muerto ;
  • poner (mettre) : puesto ;
  • romper (casser) : roto ;
  • ver (voir) : visto ;
  • volver (revenir) et ses dérivés : vuelto.
Exercice n°6
7. Comment former le subjonctif ?
Le subjonctif présent
Les verbes réguliers
Ils se conjuguent de la manière suivante :
cantar
cante
cantes
cante
cantemos
cantéis
canten
comer
coma
comas
coma
comamos
comáis
coman
vivir
viva
vivas
viva
vivamos
viváis
vivan
Les verbes à diphtongue
Comme au présent de l'indicatif, ces verbes subissent une modification de la voyelle du radical aux personnes du singulier et à la 3e personne du pluriel.
Le e devient ie, comme avec le verbe querer (vouloir) : quiera, quieras, quiera, queramos, queráis, quieran.
Le o devient ue, comme avec le verbe poder (pouvoir) : pueda, puedas, pueda, podamos, podáis, puedan.
Les verbes à affaiblissement
Le e du radical devient i à toutes les personnes de la conjugaison.
Ex. : pedir (demander) : pida, pidas, pida, pidamos, pidáis, pidan.
Les verbes à alternance
Ils prennent une diphtongue aux trois personnes du singulier et à la 3e du pluriel et s'affaiblissent aux deux autres personnes.
Ex. : sentir (sentir) : sienta, sientas, sienta, sintamos, sintáis, sientan.
Autres irrégularités
Lorsqu'un verbe est irrégulier à la 1re personne du présent de l'indicatif, cette irrégularité se reproduit à toutes les personnes du subjonctif présent. Ainsi, tener (avoir) se conjugue : tenga, tengas, tenga, tengamos, tengáis, tengan.
Le radical de certains verbes conjugués diffère de celui de l'infinitif :
  • ir (aller) : vaya, vayas, vaya… ;
  • haber (avoir) : haya, hayas, haya… ;
  • saber (savoir) : sepa, sepas, sepa… ;
  • ser (être) : sea, seas, sea
L'emploi du subjonctif présent
Le subjonctif présent exprime notamment :
  • l'impératif négatif, la défense ;
Ex. : No me toques. (Ne me touche pas.)
  • le souhait, le regret ;
Ex. : ¡Qué te vaya bien! (Que tout aille bien pour toi ! ; Bonne chance !)
  • le doute ;
Ex. : No pienso que sea el culpable. (Je ne crois pas que ce soit le coupable.)
  • l'hypothèse après quizás, tal vez, acaso ou es posible que ;
Ex. : Es posible que venga más tarde. (Il viendra peut-être plus tard.)
  • la concession hypothétique (aunque + subjonctif = même si).
Ex. : Salgo aunque llueva. (Je sors même s'il pleut.)
On le trouve également après un verbe de volonté, de prière, de recommandation.
Ex. : Quiero que vengas. (Je veux que tu viennes).
Le subjonctif imparfait
Les verbes réguliers
Quel que soit le modèle de conjugaison, ils peuvent prendre indifféremment deux types de terminaison :
  • ara, aras, ara, áramos, arais, aran ou ase, ases, ase, ásemos, aseis, asen pour les verbes en -ar ;
  • iera, ieras, iera, iéramos, ierais, ieran ou iese, ieses, iese, iésemos, ieseis, iesen pour les verbes en -er ou -ir.
Ex. : cantar : cantara, -ras, -ra, -árámos, -rais, -ran/ cantase, -ses, -se, -ásemos, -seis, -sen.
comer : comiera, -ras, -ra, -iéramos, -rais, -ran/ comiese, -ses, -se, -iésemos, -seis, -sen.
vivir : -ra, -ras, -ra, -ramos, -rais, -ran/ viviese, -ses, -se, -semos, -seis, -sen.
Les verbes irréguliers
Les irrégularités au subjonctif imparfait sont les mêmes qu'au passé simple de l'indicatif.
Ex. : tener (avoir) : tuviera, -ras, -ra, -iéramos, -rais, -ran/, -se, -ses, -se, -iésemos, -seis, -sen.
L'emploi du subjonctif imparfait
Contrairement au français, le subjonctif imparfait en espagnol est utilisé au quotidien dans tous les registres de langue. Dans une subordonnée, il est imposé par la concordance des temps.
Ex. : Quería que vinieras. (Je voulais que tu vinsses/ viennes.)
On l'emploie également après como si.
Ex. : Llora como si fuera un bebé. (Il pleure comme s'il était un bébé.)
Exercice n°7
8. Comment former le conditionnel présent ?
Les verbes réguliers
Ils se forment sur l'infinitif auquel on ajoute les terminaisons -ía, -ías, -ía, -íamos, -íais, -ían.
cantar
cantaría
cantarías
cantaría
cantaríamos
cantaríais
cantarían
comer
comería
comerías
comería
comeríamos
comeríais
comerían
vivir
viviría
vivirías
viviría
viviríamos
viviríais
vivirían
Les verbes irréguliers
Les irrégularités sont les mêmes qu'à l'indicatif futur.
Ex. : tener (avoir) : tendría
L'emploi du conditionnel présent
Il peut prendre différentes valeurs :
  • le futur dans le passé ;
Ex. : Dijo que vendría. (Il a dit qu'il viendrait.)
  • la conjecture, l'hypothèse au passé ;
Ex. : No vino ayer, estaría enfermo. (Il n'est pas venu hier, il devait être malade.)
  • l'éventualité ;
Ex. : Podría llamarte por la tarde. (Je pourrais t'appeler cet après-midi.)
  • l'atténuation polie ;
Ex. : Querría hablar con María por favor. (Je voudrais parler à María, s'il vous plaît.)
  • l'irréel du présent.
Ex. : Si tuviera dinero, me compraría un coche. (Si j'avais de l'argent, je m'achèterais une voiture.).
Exercice n°8
9. Comment former l'impératif ?
L'impératif positif (l'ordre)
Généralités
Alors que le français ne conjugue que trois personnes à l'impératif, l'espagnol en conjugue cinq puisqu'il permet de vouvoyer une (usted) ou plusieurs personnes (ustedes).
Les verbes réguliers
cantar
canta
cante
cantemos
cantad
canten
comer
come
coma
comamos
comed
coman
vivir
vive
viva
vivamos
vivid
vivan
Les verbes irréguliers
Les irrégularités sont les mêmes qu'au présent de l'indicatif et du subjonctif : on retrouve en effet les verbes à diphtongue, à affaiblissement et à alternance.
Ex. : sentir (sentir) : siente, sienta, sintamos, sentid, sientan.
Neuf verbes sont irréguliers uniquement à la 2e personne du singulier :
decir (dire) : di ; hacer (faire) : haz ; ir (aller) : ve ; poner (mettre) : pon ; salir (sortir) : sal ; ser (être) :  ; tener (avoir) : ten ; valer (valoir) : val ; ver (voir) : ve.
Attention, à la 1re personne du pluriel du verbe ir, on emploie l'indicatif présent : vamos.
L'enclise des pronoms
Lorsque l'on utilise un pronom personnel ou réfléchi avec un impératif, ce pronom se place juste après le verbe et est « collé » à lui : ce phénomène s'appelle l'enclise. Lorsque deux pronoms se suivent, le COD précède toujours le COI.
Ex. : Dámelo. (Donne-le-moi).
Les verbes réfléchis levantarse (se lever), ponerse (se mettre) et dormirse (s'endormir) se conjuguent de la manière suivante :
levantarse
levántate
levántese
levantémonos
levantaos
levántense
ponerse
ponte
póngase
pongámonos
poneos
pónganse
dormirse
duérmete
duérmase
durmámonos
dormios
duérmanse
L'impératif négatif (la défense)
Il se construit avec la négation no + subjonctif présent.
cantar
no cantes
no cante
no cantemos
no cantéis
no canten
comer
no comas
no coma
no comamos
no comáis
no coman
vivir
no vivas
no viva
no vivamos
no viváis
no vivan
Remarque
À l'impératif négatif, les pronoms se situent devant le verbe : il n'y a pas enclise.
Ex. : No me lo des. (Ne me le donne pas.)
Exercice n°9
Dans les phrases suivantes, employez ser ou estar en les conjuguant comme il le convient. (Caractère à utiliser : í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Aquella mujer  encarcelada en la prisión madrileña de Ventas durante la Guerra Civil española. una de las que dejó la evidencia de su coraje y de su sacrificio.
2.  de opinión que lo mejor para la salud  tener las manos ocupadas, así  que mantuve a raya los malestares de mi hija dándole trabajo.
3. Estela tampoco  con doña Ascención cuando murió calladamente en su cama.
4. Mis hermanos  muy alejados y lo único que nos unía  la presencia de mi madre.
5. Ella  de rodillas porque le suplicaba que él se quedara.
6.  en aquel momento cuando le suplicó que le matara.
7. Hizo llamar a su hija, que en este momento  enseñando la historia en el instituto y se fue con ella en el despacho.
8.  segura que el escándalo  igual si ella daba luz a un hijo de un desconocido que si se casaba con el hijo de un obrero.
1. Estar + participe passé sert à exprimer un constat.
Fue = ser car il définit ici le caractère exceptionnel de cette femme.
3. Il faut employer estar car on se situe dans un espace déterminé.
4. Il faut d'abord employer estar car un fait est constaté, puis ser car cela correspond à la traduction « c'était ».
5. Estar exprime ici une attitude.
6. Étant donné qu'il y a une emphase, l'emploi de ser est obligatoire. Il faut respecter le temps de la phrase.
7. Estar + gérondif exprime une action en train de se dérouler.
Conjuguez chacun des verbes suivants aux trois personnes demandées (présent de l'indicatif) : 1re personne du singulier, 1re personne du pluriel, 3e personne du pluriel.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Almorzar : , , .
2. Despedirse : , .
3. Querer : , , .
4. Calentar : , , .
5. Conducir : , , .
6. Parecer : , , .
7. Irse : , , .
1. Le verbe almozar subit une diphtongue : o devient ue.
2. Despedirse est un verbe pronominal, il faut donc placer le pronom avant le verbe. C'est également un verbe qui s'affaiblit : le e devient i.
3. Le verbe querer subit une diphtongue : e devient ie.
4. Le verbe calentar subit une diphtongue : e devient ie.
5. Le verbe conducir est irrégulier à la 1re personne : c devient zc.
6. Le verbe parecer est irrégulier à la 1re personne : c devient zc.
7. Irse est un verbe pronominal, le pronom se place donc avant le verbe qui est irrégulier à toutes les personnes. Il ne faut pas confondre ir (aller) et irse (partir).
Conjuguez au présent de l'indicatif les verbes entre parenthèses. (Caractère à utiliser : í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Ella (volver) de su cita totalmente deprimida.
2. Yo te (impedir) que hagas esta tontería.
3. Yo no (conducir) porque ha nevado mucho y se desliza mucho.
4. Ellos (reírse) durante las fiestas que organizamos.
5. Yo (salir) de mi casa porque tengo que ir a mi clase de baile.
6. Los profesores (corregir) nuestros deberes con rápidez.
7. Cuidado que yo (caerse).
8. Yo no (oír) nada de lo que está diciendo.
Transformez à l'imparfait de l'indicatif les verbes de ce texte extrait du livre Diario de un skin de Antonio Salas. (Caractère à utiliser : í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
Se (corta) el pelo al uno excepto una pequeña franja de pelo que (va) de oreja a oreja […]. Ahí se (deja) crecer el pelo, formando un flequillo que (da) la vuelta a toda la cabeza.[…] También (son) habituales los pendientes, varios en cada oreja […].Vestimenta: otra de las cosas que (caracteriza) a toda skingirl. Al igual que los hombres, (utilizan) camisas de cuadros del estilo de las Ben Sherman, polos Fred Perry (la prenda más popular entre las chelseas) y especialmente chalecos y jerséis de cuello en «v», ya que esta forma (hace) juego con el corte de pelo. Asimismo, (usan) tirantes de colores variados, cazadoras estilo bomber alpha MA-1 y cazadoras estilo Harrington. Se (considera) que el color particular de la mujeres (es) el burdeos. Las faldas, por lo general, las (llevan) a uno o dos centímetros por encima de la rodilla y (son) de colores lisos como el negro o el gris, o bien de cuadros escoceces: cuando se (usa) falda se (utiliza) una particular combinación que (consiste) en llevar medias y encima de éstas calcetines blancos.
Il faut faire attention aux verbes ser et ir qui sont irréguliers à l'imparfait de l'indicatif !
Dans l'extrait suivant, tiré du livre La casa de los espíritus d'Isabel Allende, conjuguez les verbes mis en valeur au futur de l'indicatif. (Caractères à utiliser : á, í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
Severo del Valle era () ateo y masón, pero tenía () ambiciones políticas y no podía () darse el lujo de faltar a la misa más concurrida cada domingo y fiesta de guardar, para que todos pudieran () verlo. Su esposa Nívea prefería () entenderse con Dios si intermediarios, tenía () profunda desconfianza de las sotanas y se aburría () con las descripciones del cielo, el purgatorio y el infierno, pero acompañaba () a su marido en sus ambiciones parlamentarias,en la esperanza de que si él ocupaba () un puesto en el Congreso, ella podría obtener el voto femenino, por el cual luchaba desde hacía diez años sin que sus numerosos embarazos lograran desanimarla. Ese jueves santo el padre Restrepo había () llevado a los oyentes al límite de su resistencia con sus visiones apocalípticas y Nívea empezó () a sentir mareos.
Conjuguez chaque verbe au temps composé souhaité et à la personne demandée. (Caractères à utiliser : í, á.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Au plus-que-parfait :
  • satisfacía (1re personne du singulier) : .
  • huelen (3e personne du pluriel) : .
  • oyeron (1re personne du pluriel) : .
  • volvéis (2e personne du pluriel) : .
2. Au passé composé :
  • yacieron (3e personne du pluriel) : .
  • delinquimos (1re personne du pluriel) : .
  • royó (3e personne du singulier) : .
  • nazco (1re personne du singulier) : .
3. Au futur antérieur :
  • aullaba (3e personne du singulier) : .
  • veo (1re personne du singulier) : .
  • decís (2e personne du pluriel) : .
  • descubrieron (3e personne du pluriel) : .
4. Au subjonctif passé :
  • defienden (3e personne du pluriel) : que .
  • pongo (3e personne du singulier) : que .
  • descibes (2e personne du singulier) : que .
  • volvéis (2e personne du pluriel) : que .
5. Au subjonctif plus-que-parfait :
  • impones (2e personne du singulier) : que .
  • resuelvo (1re personne du singulier) : que .
  • rompiste (2e personne du singulier) : que .
  • subisteis (2e personne du pluriel) : que .
1. Les infinitifs des verbes sont : satisfacer, oler, oír, volver.
2. Les infinitifs des verbes sont : yacer, delinquir, roer, nacer.
3. Les infinitifs des verbes sont : aullar, ver, decir, descubrir.
4. Les infinitifs des verbes sont : defender, poner, describir, volver.
5. Les infinitifs des verbes sont : imponer, resolver, romper, subir.
Complétez les phrases suivantes en respectant les indications données et en appliquant la concordance des temps. (Caractère à utiliser : ó.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Él está dispuesto a que nadie le llame «fulano» ni a que las mujeres le dejen fuera de la conversación.
Verbe de la principale à l'imparfait de l'indicatif → El dispuesto a que nadie le «fulano» ni a que las mujeres le fuera de la conversación.
2. No es necesario mucho tiempo para que Doña Guadalupe tome aprecio a las voluntarias.
Verbe de la principale à l'imparfait de l'indicatif → No necesario mucho tiempo para que Doña Guadalupe aprecio a las voluntarias.
3. Las palabras llegan a los labios de mi padre sin que los haya pensado.
Verbe de la principale au passé simple → Las palabras de mi padre a sus labios sin que les .
4. Le cuesta comprender que mi madre acepte las decisiones que otros miembros de la familia toman por ella.
Verbe de la principale à l'imparfait de l'indicatif → Le comprender que mi madre las decisiones que otros miembros de la familia que por ella.
5. Carlos se abraza a su mujer y susurra entre sollozos sin que sus hijos alcancen a oírle.
Verbe de la principale au passé simple → Carlos se a su mujer y entre sollozos sin que sus hijos a oírle.
Conjuguez les verbes entre parenthèses au conditionnel présent. (Caractère à utiliser : í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Ellas (ensayar) y (poner) en pie la zarzuela del maestro cuando la hubieran aprendido bien.
2. Ellos (representar) la obra de teatro en el patio e (ir) a invitar al alcalde del pueblo.
3. Nosotros (conservar) un libreto, que (repartir) a todos los niños del colegio. La profesora (hacer) el reparto.
4. Cuando la guardiana (llegar) al banco, (separar) los libros y (dejar) asomar un caramelo de fresa, (pasear) su peinado y (recorrer) el patio buscando a otras prisioneras.
5. Vosotros (poder) hacer una visita al presidente del gobierno.
6. Yo no (decir) la verdad durante el juicio porque dicen que los hombres de esta organisación matan a los chivatos.
7. Yo (maldecir) a cualquier persona que hiciera daño a un familiar mío.
8. Este coche (valer) mucho dinero porque representa el auge de la technología automóvil.
9. Si le cazan, (preferir) estar muerto.
Traduisez les phrases suivantes en espagnol. (Caractères à utiliser : á, ó, í.)
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Appelle-moi lundi à mon bureau.
→ .
2. Dites-le lui pour qu'il réagisse et qu'il se mette au travail.
→ .
3. Emmène-moi la voir.
→ .
4. Ne sois pas brutal, Lucas.
→ .
5. Viens ici, n'aie pas peur.
→ .
6. Partons car il est déjà tard et il a sommeil.
→ .
7. Arrête de dire des bêtises, abandonner un campement est une grave négligence.
→ .
8. Attendez-moi ici, je reviens dans quelques minutes.
→ .