QCM de connaissance sur tout le programme d'enseignement obligatoire (sujet zéro du ministère)


Énoncé

Sélectionnez la proposition exacte pour chaque question.
1 Dans la Terre le transfert thermique s'effectue par :
❑ convection seulement.
❑ convection et conduction.
❑ l'intermédiaire du champ magnétique terrestre.
❑ fusion du manteau et remontée de roches du noyau.
2 La croûte continentale est principalement formée :
❑ de gabbros et granites.
❑ de roches sédimentaires et de granites.
❑ de péridotites.
❑ de roches voisines du gabbro.
3 Les différences d'altitude entre continents et océans sont dues au fait que :
❑ la croûte continentale est moins dense et plus épaisse que la croûte océanique.
❑ la croûte continentale est plus dense et plus épaisse que la croûte océanique.
❑ la croûte continentale est moins dense et plus fine que la croûte océanique.
❑ la croûte continentale est plus dense et plus fine que la croûte océanique.
4 Les chaînes de montagnes présentent parfois des ophiolites, ce sont les traces :
❑ d'un domaine océanique disparu suite à la collision de deux lithosphères continentales.
❑ d'une activité volcanique de type point chaud.
❑ de la subduction d'une lithosphère océanique sous une autre de même nature.
❑ d'un amincissement crustal mettant à nu le manteau.
5 Au niveau d'une chaîne de collision il se produit :
❑ une convergence d'une lithosphère continentale et d'une lithosphère océanique.
❑ une subduction d'une lithosphère continentale sous l'autre.
❑ une subduction océanique.
❑ un épaississement crustal par création de matériaux continentaux.
6 Dans les zones de subduction on observe :
❑ un volcanisme de type granodiorite, par fusion partielle de la plaque en subduction.
❑ un volcanisme andésitique par fusion partielle de péridotite de la plaque supérieure.
❑ un volcanisme de type andésitique et de granodiorite par fusion partielle de péridotite de la plaque en subduction.
❑ un volcanisme de type andésitique par fusion partielle de péridotite de la plaque en subduction.
7 La fusion de péridotites dans les zones de subduction a pour origine :
❑ un flux géothermique supérieur à la moyenne.
❑ la déshydratation des matériaux de la croûte océanique subduite.
❑ la déshydratation des péridotites de la lithosphère océanique subduite.
❑ la déshydratation des péridotites de la croûte océanique subduite.
8 Un granitoïde est une roche :
❑ volcanique à structure grenue.
❑ volcanique à structure vitreuse.
❑ magmatique à structure vitreuse.
❑ magmatique à structure grenue.
9 La croûte continentale :
❑ est en moyenne plus jeune que la croûte océanique.
❑ est plus dense dans les zones de collision.
❑ s'épaissit progressivement dans les zones de collision anciennes.
❑ s'altère sous l'effet des agents de l'érosion.
10 Bien que le concept d'espèce soit délicat à définir, on peut néanmoins considérer qu'il s'agit :
❑ de tous les individus interféconds.
❑ d'une population ayant le même patrimoine génétique.
❑ d'une population isolée géographiquement d'autres populations.
❑ d'une population isolée génétiquement d'autres populations.
11 Le genre Homo :
❑ est constitué par l'Homme et les grands singes actuels.
❑ correspond à un groupe d'êtres vivants dont la biodiversité est maximale à l'époque actuelle.
❑ est associé à la production d'outils complexes.
❑ est apparu il y a environ 55 à 60 millions d'années.
12 Le genre Homo se distingue des autres primates par :
❑ une bipédie occasionnelle.
❑ un dimorphisme sexuel marqué.
❑ une bipédie avec trou occipital en arrière.
❑ une bipédie avec un trou occipital avancé.
13 En relation avec la vie fixée, les plantes ont développé :
❑ un système racinaire permettant des échanges de CO2 avec le sol.
❑ un système racinaire permettant des échanges d'eau avec l'atmosphère.
❑ un système aérien permettant des échanges d'ions, d'eau et de gaz avec l'air.
❑ un système aérien et un système souterrain pouvant échanger de la matière par un système vasculaire.
14 Le pollen :
❑ correspond au gamète femelle.
❑ est produit par les étamines.
❑ représente l'embryon de la future graine.
❑ est toujours transporté par les insectes.
15 La collaboration animal – plante :
❑ s'exerce exclusivement lors de la pollinisation.
❑ s'exerce lors de la pollinisation et de la fécondation.
❑ s'exerce lors de la pollinisation et de la dispersion des gamètes.
❑ s'exerce lors de la pollinisation et de la dispersion des graines.
16 Le fruit :
❑ contient une quantité variable d'ovules.
❑ contient une quantité variable de graines.
❑ se forme seulement à partir de l'ovule.
❑ se forme avant la pollinisation.
17 La technique d'hybridation :
❑ permet d'obtenir des variétés nouvelles qui cumulent les caractéristiques des 2 parents.
❑ consiste à croiser toujours 2 individus d'espèce différente.
❑ consiste à croiser 2 individus afin d'obtenir des homozygotes.
❑ est la seule technique permettant de modifier le patrimoine génétique d'une plante.
18 L'inflammation :
❑ est la première étape de la réponse adaptative.
❑ ne repose pas sur des mécanismes de reconnaissance mais seulement sur la mise en jeu de molécules.
❑ est effective dès le stade fœtal.
❑ est caractérisée par des symptômes stéréotypés.
19 Lors de la réponse adaptative :
❑ il se produit une augmentation de la quantité d'immunoglobulines dans le sang.
❑ il se produit un gonflement, rougeur, chaleur, douleur au niveau de la zone d'infection.
❑ il y a production d'antigènes par les plasmocytes.
❑ les plasmocytes se différencient en lymphocytes cytotoxiques.
20 La vaccination :
❑ consiste à injecter des produits immunogènes et pathogènes.
❑ mobilise la réponse innée et adaptative.
❑ contient des adjuvants qui déclenchent une réponse adaptative nécessaire à l'installation de la réponse innée.
❑ favorise la production d'antigènes par l'organisme.
21 Lors de la méiose, il s'effectue un brassage génétique par :
❑ un brassage intrachromosomique lors de la deuxième division de la méiose.
❑ un brassage interchromosomique puis intrachromosomique lors de la première division de la méiose.
❑ un brassage intrachromosomique puis interchromosomique lors la deuxième division de la méiose.
❑ un brassage intrachromosomique puis interchromosomique lors la première division de la méiose.
22 Le zygote formé par fécondation :
❑ contient une combinaison unique et nouvelle d'allèles.
❑ contient les mêmes combinaisons alléliques que ses parents.
❑ contient les mêmes combinaisons alléliques que l'un des parents.
❑ contient une combinaison allélique identique aux autres descendants du couple.
23 L'immunité adaptative :
❑ est présente seule chez les Vertébrés.
❑ s'ajoute à l'immunité innée chez tous les animaux.
❑ est moins spécifique que l'immunité innée.
❑ s'ajoute à l'immunité innée chez les Vertébrés.
24 La sélection clonale des lymphocytes T CD8 :
❑ peut s'effectuer par contact direct avec un virus.
❑ s'effectue toujours après la sélection clonale des lymphocytes B.
❑ nécessite la présence d'interleukine 2.
❑ s'effectue par contact avec une cellule présentatrice de l'antigène.
25 La mémoire immunitaire :
❑ est due à la présence de cellules mémoires à longue durée de vie.
❑ est présente dès la naissance de l'individu.
❑ permet une réponse secondaire à l'antigène plus rapide mais quantitativement moins importante.
❑ permet une réponse secondaire à l'antigène moins rapide mais quantitativement plus importante.
26 Le réflexe myotatique :
❑ fait intervenir une seule synapse entre deux neurones moteurs.
❑ fait intervenir une seule synapse entre deux neurones sensoriels.
❑ nécessite l'intervention de plusieurs synapses.
❑ fait intervenir une seule synapse entre un neurone sensoriel et un neurone moteur.
27 Le neurone moteur conduit un message nerveux :
❑ codé en fréquence de potentiel d'action vers les centres nerveux.
❑ codé en amplitude de potentiel d'action vers le muscle effecteur.
❑ présentant toujours la même fréquence et la même amplitude de potentiel d'action.
❑ codé en fréquence de potentiel d'action vers le muscle effecteur.
28 Au niveau du cerveau, les cartes motrices :
❑ sont innées, présentes dès la naissance.
❑ restent identiques tout au long de la vie de l'individu.
❑ sont identiques chez tous les individus d'une même espèce.
❑ peuvent évoluer en fonction de l'apprentissage.

Annexes

© 2000-2020, rue des écoles