Consulter la méthodologie

Introduction

L'épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre comporte deux parties : une partie écrite, comptant pour 16 points sur 20, et une partie pratique avec évaluation des compétences expérimentales, comptant pour 4 points sur 20.
La note de l'épreuve de Sciences de la Vie et de la Terre est affectée d'un coefficient 8 pour les candidats ayant choisi cette discipline comme enseignement de spécialité et d'un coefficient 6 pour les autres candidats.
Dans l'ensemble de l'épreuve écrite, il importe que le candidat suive bien les consignes données par l'énoncé. Pour la plupart des exercices, en particulier, les questions de synthèse et les analyses de documents, il est fortement recommandé de travailler d'abord au brouillon pour construire la réponse.
L'orthographe et la présentation de la copie sont à soigner. Il est important de relire la copie à la fin de l'épreuve pour vérifier l'orthographe des mots scientifiques et éviter les fautes d'accords, souvent faciles à corriger. Les schémas doivent être clairs, grands, en couleurs, correctement légendés et accompagnés d'un titre. Les mots-clés peuvent être soulignés pour faciliter leur repérage par le correcteur.
Dernier conseil pour réussir cette épreuve : le candidat doit veiller à bien gérer son temps afin d'en consacrer suffisamment à chacun des exercices et traiter ainsi le sujet en entier.