Les débuts de l'humanité

La préhistoire est la période qui précède l'invention de l'écriture. Elle débute avec l'apparition des premiers hommes, il y a 3 millions d'années, et prend fin avec le début de l'Antiquité (vers 4 000 av. J.-C.). Cette période voit l'apparition des hommes lors des derniers millions d'années. Que sait-on des premiers hommes malgré l'absence de document écrit ?
1. L'homme est le fruit d'une évolution des espèces
• Les paléontologues disposent avant tout des fossiles laissés par les premiers êtres humains et leurs ancêtres. Au fil de l'évolution, les témoignages de la présence des hommes s'enrichissent des traces de camps, des dessins laissées sur les parois des grottes…
• L'homme appartient au règne animal et à l'espèce des hominidés, regroupant les grands singes, les pré-humains et les humains. Le plus ancien pré-humain est apparu il y a 7 millions d'années. L'évolution aboutit à l'apparition des hommes et du genre Homo.
• L'australopithèque constitue encore un pré-humain et est l'ancêtre des hommes. Sa présence n'est attestée qu'en Afrique, il y a 4 millions d'années. L'homme apparaît et évolue au fil du temps :
  • l'Homo habilis (2 millions d'années) se distingue par sa fabrication des premiers outils.
  • l'Homo erectus (1 million d'années) est le premier homme à se redresser et à être bipède.
  • l'Homo sapiens apparaît il y a 200 000 ans.
2. La longue migration des hommes
• Entre l'apparition d'Homo sapiens à l'est de l'Afrique et l'occupation du dernier continent où il a mis les pieds durant la préhistoire, l'Amérique, presque 200 000 ans se sont écoulés. C'est donc une longue migration. Pour reconstituer ces migrations, les scientifiques disposent des traces laissées par les hommes, dont les restes des campements, habitats et produits artisanaux retrouvés en Asie, en Océanie et en Amérique.
• L'homme sort d'Afrique il y a environ 120 000 ans par l'isthme de Suez. À partir du Proche-Orient, l'Homo sapiens peuple l'Europe (des traces d'occupation sont trouvées au Portugal datant d'il y a 25 000 ans), l'Asie du Sud-Est et l'Australie.
• Le continent américain est le dernier où Homo sapiens pose le pied. Plusieurs hypothèses se sont affrontées pour expliquer l'arrivée des hommes sur ce continent isolé des autres par les océans Pacifique et Atlantique. Il semble que lors de la dernière ère glaciaire (il y a plus de 15 000 ans), les hommes ont pu franchir le passage du détroit de Béring séparant l'Asie de l'Amérique.
3. La vie au paléolithique
• Le paléolithique désigne la période débutant il y a environ 3 millions d'années et s'achevant avec la révolution du néolithique vers 8 000 av. J.-C. « Âge de la pierre taillée », cette période englobe l'histoire de toutes les espèces du genre Homo.
• Cette période étant très longue, il est difficile de trouver des points communs entre la vie des premiers hommes préhistoriques et l'Homo sapiens, seule espèce actuelle du genre Homo. Pour autant certains traits se dégagent : les premiers hommes sont des chasseurs, cueilleurs, pêcheurs, se déplaçant au grès des ressources disponibles. Ce mode de vie les oblige à être nomades et à disposer d'habitats temporaires (grottes, campements…).
• Les scientifiques distinguent trois périodes du paléolithique :
  • le paléolithique moyen et le paléolithique supérieur se caractérisent par l'apparition d'outils toujours plus élaborés ;
  • le paléolithique supérieur est le plus récent.
• Parallèlement, de nouvelles pratiques se mettent en place comme l'inhumation des morts (vers 300 000 ans av. J.-C.) ou encore le développement des arts lors du paléolithique supérieur. Peintures, gravures, statuettes, parure, objets artisanaux… se multiplient sur tous les continents. Parmi les sites les plus remarquables, la grotte de Lascaux, en Dordogne, est un célèbre témoignage de l'art pariétal. La grotte présente de nombreuses peintures réalisées il y a 15 000 ans.