Sans le fleuve qui l'arrose généreusement, l'Égypte ne serait qu'un immense désert. En quoi ce pays est-il un « don du Nil », comme l'a écrit l'historien grec Hérodote au Ve siècle av. J.-C. ?
I. Le Nil souverain
•  Le Nil, qui prend sa source dans le lac Tanganyika, au Burundi, et coule sur 6 671 km, est le plus long fleuve du monde. Il traverse l'Égypte du sud au nord et franchit un millier de kilomètres entre Assouan et la Méditerranée.
•  Dans ce pays où les pluies sont très rares, il est la seule source importante d'approvisionnement en eau. Il alimente un réseau de canaux qui irrigue les champs.
•  Avant la mise en service du haut barrage d'Assouan en 1964, tous les ans, à partir de juin, le Nil débordait de son lit. Gonflé par les pluies du Soudan, il inondait la campagne et y déposait le limon, qui rendait les terres fertiles. La décrue s'amorçait en octobre.
•  Le Nil est aussi la principale voie de communication du pays.
II. Le « Double-Pays »
•  L'Égypte, que les anciens Égyptiens appellent aussi les « Deux Terres » ou le « Double Pays », est divisée en deux grandes régions.
  •  La vallée du Nil, ou Haute-Égypte, au sud, est une longue bande de terre qui encadre le fleuve. Sa largeur dépasse rarement vingt kilomètres et se réduit parfois à quelques mètres. L'oasis du Fayoum, à 80 km environ au sud-ouest du Caire actuel, se rattache à cette région.
  •  Le delta du Nil, ou Basse-Égypte, au nord, décrit un vaste triangle. À partir de la pointe, située au niveau du Caire, le Nil se divise en plusieurs bras vers la Méditerranée.
•  La Haute-Égypte, placée sous la protection de la déesse vautour Nekhbet, a pour symboles le lotus et la couronne blanche.
La Basse-Égypte, sur laquelle veille la déesse cobra Ouadjet, possède pour emblèmes le papyrus et la couronne rouge.
•  La Haute et la Basse-Égypte sont encadrées à l'est par la chaîne arabique et à l'ouest par le plateau du désert libyque, prolongement du Sahara. Cette immense étendue aride abrite cinq oasis. Les déserts couvrent 96 % de la surface totale du pays.
L'Égypte englobe une partie de la Nubie, vaste région qui s'étend au sud d'Assouan.
III. D'abondantes ressources
•  Kemet, la « Terre noire », est le nom ancien de l'Égypte. Enrichi par le limon qui lui donne cette couleur foncée, le sol est d'une grande fertilité. Les paysans y cultivent du blé et de l'orge, aliments de base de la population. Ils cultivent aussi des légumes tels que les courgettes, les pois chiches, les fèves, les lentilles ou les oignons. La vigne, les figuiers, les palmiers dattiers et les caroubiers produisent des fruits savoureux.
•  Les marécages sont envahis par les papyrus, plantes qui servent à fabriquer le papyrus, support de l'écriture, et des barques légères pour la pêche et la chasse dans les marais.
•  Dans la péninsule du Sinaï, au nord-est du Delta, les Égyptiens exploitent le cuivre et la turquoise, une pierre semi-précieuse.
Dans les carrières disséminées dans le pays, ils extraient le calcaire, le grès, le granite ou l'albâtre. L'or provient du désert de l'Est et de la Nubie.
Où le Nil prend-il sa source ?
Cochez la bonne réponse.
dans le lac Victoria
dans le lac Tanganyika
dans le lac Malawi
Le Nil prend sa source dans le lac Tanganyika, au Burundi. Il coule sur 6 671 km. C'est le plus long fleuve du monde. Il traverse l'Égypte du sud au nord et franchit un millier de kilomètres entre Assouan et la Méditerranée.