Le premier historien romain qui date la fondation de Rome la situe au VIIIe siècle av. J.-C. ; lui-même écrit au IIe siècle av. J.-C..
Quelle valeur accorder à des documents composés six siècles après la naissance supposée de la cité ?
Au-delà de la légende, que sait-on véritablement de sa création ?
I. Ce que racontent les mythes
Les mythes sont nombreux à propos de la naissance de Rome. Bien que les versions varient selon les auteurs, la tradition veut que la cité ait été fondée en 753 av. J.-C.
Deux grands mythes se rapportent à cette fondation.
1. Énée le Troyen
•  Le premier rattache la naissance de Rome à la guerre de Troie. Le Troyen Énée quitte Troie en flammes, avec son père et quelques compagnons. Il voyage à travers la Méditerranée, affrontant, comme Ulysse, diverses épreuves. Il parvient sur les rives du Latium, en Italie.
Les descendants d'Énée fondent Rome.
•  Pour les Romains, qui étaient de grands admirateurs du monde grec, ce mythe a l'incontestable avantage de les rattacher à la prestigieuse culture grecque et à ses plus célèbres poèmes, l'Iliade et l'Odyssée. D'ailleurs, pour raconter l'histoire d'Énée, Virgile retravaille le genre de l'épopée homérique, dans son Énéide.
2. Romulus et Remus
•  Le second mythe prolonge le premier. Numitor, descendant d'Énée, est roi de la cité d'Albe et père d'une fille, Rhéa Sylvia. Le frère de Numitor, Amulius, prend le pouvoir et contraint Rhéa Sylvia à se retirer dans un temple de Vesta. Séduite par Mars, la jeune fille met au monde deux jumeaux, Romulus et Remus, qu'elle abandonne dans une corbeille sur les eaux du Tibre. La corbeille échoue au pied d'une colline appelée mont Palatin. Une louve recueille les enfants et les allaite, jusqu'à ce qu'un berger les adopte. Devenus adultes, les frères reviennent se venger : ils chassent Amulius et rendent son trône à Numitor. Ils partent ensuite fonder une cité sur le mont Palatin.
•  Or une cité ne saurait avoir deux fondateurs. Pour savoir à qui revient cet honneur, ils prennent les auspices (c'est-à-dire qu'ils observent le vol des oiseaux pour connaître la volonté des dieux). Remus voit six vautours mais alors qu'il se croit vainqueur, Romulus en voit douze. Ce dernier entreprend alors de marquer l'emplacement des murs de sa ville. Par moquerie, Remus saute par-dessus le sillon. Aussitôt, Romulus tue son frère. La cité portera le nom de son fondateur : Rome.
II. Ce que nous apprend l'archéologie
1. Un site intéressant
•  L'enquête archéologique s'intéresse d'abord à l'emplacement de la ville :
  • Rome est assez proche de la mer pour participer au commerce maritime et suffisamment loin pour être à l'abri des pirates ;
  • elle se trouve sur les bords d'un fleuve, le Tibre (à l'endroit où une île en facilite la traversée), ce qui favorise les échanges commerciaux ;
  • Rome est sur « une route du sel » : ce produit vient de la mer en direction des montagnes (les éleveurs s'en servent notamment pour conserver la viande) ;
  • enfin, les multiples collines qui entourent le site (les fameuses sept collines de Rome), comme le mont Palatin, permettent de se défendre.
•  Malgré ces nombreux avantages, le site n'est pourtant pas idéal : les bords du fleuve sont marécageux et malsains.
2. Les premiers habitants
•  Depuis un siècle, les archéologues fouillent le sol de Rome à la recherche des vestiges les plus anciens. Des traces de poteaux enfoncés dans le sol, soutenant les murs de cabanes ont ainsi été dégagées sur le mont Palatin. Ces restes datent du VIIIe siècle av. J.-C. et fournissent le plan des premières habitations. On a également découvert des petites boîtes en terre cuite (contenant les cendres des morts) de la même époque, en forme de cabane, qui reproduisent sans doute les premières maisons romaines.
Plus récemment, un archéologue a découvert des traces de murailles entourant la colline du Palatin.
•  Ces témoignages archéologiques permettent d'avancer, avec prudence, qu'un village fortifié existait sur l'emplacement de Rome au VIIIe siècle av. J.-C.
Deux éléments méritent ainsi d'être relevés : le lieu (le mont Palatin) et la date (VIIIe siècle) livrés par l'archéologie correspondent au mythe. La légende n'est donc pas pure invention.
•  Deux siècles plus tard, les Étrusques, installées dans le Sud de l'Italie, étendent leur domination au Latium. Les rois étrusques rassemblent les différents villages en une ville unique, qu'ils fortifient. Pour l'assainir, ils creusent un égout drainant le marécage, et consacrent un temple à Jupiter, sur la colline du Capitole. À ce titre, les rois étrusques ont vraiment créé Rome.
Qui est le fondateur de Rome ?
Cochez la bonne réponse.
Romulus
Remus
Énée