La diaspora juive


Fiche

Depuis la plus haute Antiquité, les Hébreux sont un peuple nomade, dont l'histoire se lit d'Égypte à Babylone ou en Judée. À l'époque romaine, se produit la grande diaspora, c'est-à-dire la « dispersion » du peuple juif.
1. Les Hébreux face à la conquête romaine
• Dès le viiie siècle av. J.-C., les Hébreux sont confrontés à la domination de civilisations étrangères. Le renversement du royaume de Juda, en 587 av. J.-C., et la première destruction du Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor II entraînent la déportation d'un grand nombre de Juifs vers Babylone (le quart de la population). Leur retour en Palestine, puis la reconstruction du Temple, achevée en 515 av. J.-C., favorisent une certaine prise de conscience de l'identité juive, autour de la Torah.
• Mais le peuple juif ne peut résister à la puissance montante de Rome. En 63 av. J.-C., le général romain Pompée envahit Jérusalem. Les Juifs sont assujettis au paiement d'un tribut. De nombreux Juifs sont envoyés comme esclaves à Rome. Les populations juives sont dès lors dispersées dans une bonne partie du bassin méditerranéen : Italie, Grèce, Syrie, Égypte, Mésopotamie, Chypre, Cyrénaïque, Asie Mineure, etc.
2. La deuxième diaspora
• Devenue soumise à Rome, la Judée conservait cependant un roi juif. Le Temple de Jérusalem constituait le lieu central de la religion juive : son sanctuaire – le « Saint des Saints » – abritait, selon la Bible, l'Arche d'alliance, dans laquelle étaient conservées les Tables de la Loi, les Dix Commandements donnés par Dieu à Moïse, ainsi que la Ménorah, le chandelier sacré à sept branches, symbole de la présence divine, dont les spécifications sont décrites dans la Bible, au livre de l'Exode.
• En 66 ap. J.-C., survient la Grande Révolte des Juifs contre l'Empire romain. Après quelques succès initiaux, les Juifs sont écrasés par les légions romaines de Titus, qui pillent et rasent Jérusalem, détruisant totalement le Temple en 70. La dernière place forte juive, la forteresse de Massada, est prise en 73, les derniers défenseurs préférant se suicider plutôt que de se rendre. Des centaines de milliers de juifs furent réduits en esclavages ou exécutés, entraînant la dispersion des populations juives, la Deuxième Diaspora.
3. Le ciment du judaïsme
• Dispersés dans tout le bassin méditerranéen, sans lieu central où se rattacher, les populations juives s'organisent autour de leur religion pour maintenir leurs communautés. L'autorité religieuse des grands prêtres du Temple ayant disparu, elle est transférée de fait aux rabbins, érudits de la Torah, qui guident les prières et la réflexion religieuse. Leur rôle devient central dans la conservation du judaïsme.
• Les communautés juives maintiennent leur cohésion par leur religion, la lecture de la Torah, leur réunion dans de nouveaux lieux de culte, les synagogues, mais aussi par leur langue, l'hébreu, langue de la Torah. Les populations juives dans tout le monde romain conservent ainsi une forte identité communautaire.
© 2000-2022, rue des écoles