Les romans d'anticipation et de science-fiction


Fiche

Sous-genres du roman, l'anticipation et la science-fiction sont de création récente : elles naissent vers la fin du xixe siècle et se développent essentiellement au xxe siècle. En quoi est-elle emblématique du genre ?
I. Les origines
Edgar Poe (1809-1849), Jules Verne (1828-1905) et H. G. Wells (1866-1946) ont fondé la « littérature d'anticipation scientifique ». Jules Verne, dans ses Voyages extraordinaires, développe certaines théories scientifiques ou certaines technologies existantes pour anticiper les aventures de l'homme au fond des océans (Vingt mille lieues sous les mers) ou dans notre galaxie (De la Terre à la Lune, Autour de la Lune). Wells raconte comment l'homme voyagera dans le temps (La Machine à explorer le temps, 1895) ou comment la terre est envahie par des extraterrestres hostiles (La Guerre des mondes, 1898).
II. L'âge d'or
• Cette littérature connaît un essor prodigieux aux États-Unis à partir de 1930 et en France à partir de 1960. Le terme de « science-fiction », venu des États-Unis, remplace celui d'» anticipation ». À côté du genre romanesque, des revues et des bandes dessinées apparaissent et se multiplient. Les auteurs utilisent ces récits pour critiquer la société, l'évolution scientifique et technologique, le progrès en général ; ils mettent en garde contre les dérives probables, les dangers en décrivant des contre-utopies, mondes déshumanisés, dévastés par les cataclysmes nucléaires ou les catastrophes énergétiques, comme Pierre Boulle dans La Planète des singes (1963) ou René Barjavel dans Ravage (1943).
III. Les thèmes
• La science-fiction traite de thèmes divers, aborde les questions essentielles de notre société, de notre civilisation : la pollution, l'écologie, les virus, le nucléaire et la bombe atomique, les manipulations génétiques, l'existence d'autres formes de vie dans d'autres mondes, les voyages intergalactiques, l'autodestruction de l'humanité, la domination par les robots ou les ordinateurs, le temps, etc.
IV. Quelques définitions utiles
• Certains distinguent l'anticipation de la science-fiction ; l'anticipation s'appuierait sur un état actuel de la science ou de la technologie et en imaginerait les conséquences dans un futur plus ou moins proche (comme Jules Verne le fait avec le sous-marin ou la fusée) ; la science-fiction serait une fiction (récit imaginaire) fondée sur une hypothèse scientifique ou technologique que l'homme ne maîtrise pas (comme les récits mettant en scène des créatures d'autres mondes ou des voyages intergalactiques). Le problème d'une telle distinction est que la science et la technologie progressent de manière vertigineuse : ces hypothèses deviennent vite des réalités, ces mondes imaginaires ne sont donc plus si lointains.
  • Heroic fantasy : récits qui s'inspirent de légendes traditionnelles, où la magie remplace la science (Tolkien, Le Seigneur des anneaux).
  • Space opera : récits d'aventures spatiales situées dans une galaxie organisée en empire (Star Wars : films, romans, BD).
  • Utopie : description de sociétés futures, différentes, idéales (vision optimiste) (Thomas More, Utopie, 1516.
  • Contre-utopie, dystopie : description de sociétés futures totalitaires, déshumanisées (vision pessimiste) (Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, 1931 ; George Orwell, 1984, 1948 ; Ira Levin, Un bonheur insoutenable, 1970).
  • Uchronie : récit d'une histoire possible à partir d'un fait passé que l'on a modifié ou qui s'est modifié : le passé est différent, le présent est donc différent (Philip K. Dick, Le Maître du Haut Château, 1962 ; Jean-Pierre Andrevon, Le Dernier Dimanche de monsieur le chancelier Hitler, 2010).
© 2000-2020, rue des écoles