Classer les principaux emplois du subjonctif

Le subjonctif est un mode personnel que l'on emploie pour exprimer des actions dont on n'est pas certain qu'elles se réaliseront ou un jugement.
Le subjonctif présente l'action comme possible mais non certaine.
• Il s'emploie dans des propositions indépendantes pour exprimer :
- le souhait : Pourvu qu'il vienne !
- l'ordre : Qu'il se dépêche !
• Il se rencontre surtout dans des propositions subordonnées :
- complétives, après des verbes exprimant un sentiment, le doute, la volonté, la nécessité ;
Ex. : Je me réjouis qu'il vienne.
- circonstancielles, après certaines conjonctions (pour que, afin que, bien que, avant que, etc.).
Ex. : Rangeons avant qu'il n'arrive.
Les verbes au subjonctif sont-ils dans une indépendante ou une subordonnée ?
1. Qu'il se dépêche ! Je l'attends.
Cochez la bonne réponse.
dans une indépendante
dans une subordonnée
2. Pour que la récolte soit belle, il faudrait du soleil.
Cochez la bonne réponse.
dans une indépendante
dans une subordonnée
3. Je lui offrirai un vélo à moins qu'il ne préfère des jeux vidéo.
Cochez la bonne réponse.
dans une indépendante
dans une subordonnée
4. Pourvu qu'elle réussisse !
Cochez la bonne réponse.
dans une indépendante
dans une subordonnée
5. Je crains qu'il ne dorme encore.
Cochez la bonne réponse.
dans une indépendante
dans une subordonnée
Dans les phrases 2, 3 et 5 : soit, préfère et dorme sont employés chacun dans une proposition qui dépend d'une autre proposition, c'est-à-dire dans une subordonnée.
Mets le verbe au subjonctif présent ou à l'indicatif présent.
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. dire :
J'espère que tu la vérité.
J'aimerais que tu la vérité.
2. croire :
Il sait que je ne le pas.
Il regrette que je ne le pas.
3. aller :
Il faut que nous y .
Sois sûr que nous y .
• Rappelle-toi que, si le verbe principal exprime le doute, le sentiment ou la nécessité, le verbe de la subordonnée complétive doit être mis au subjonctif.
• Tu dois mettre ici trois verbes au subjonctif (terminaisons : -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent).
Aimerais et regrette expriment un sentiment.
Faut exprime la nécessité.
Les subordonnées compléments d'objet de ces verbes doivent être mises au subjonctif.
Mets le verbe entre parenthèses au mode qui convient (indicatif ou subjonctif).
Écrivez les réponses dans les zones colorées.
1. Il ne semble pas que les policiers (trouver) des indices probants.
2. Tu sais bien que Paul (aller) aux États-Unis l'an passé.
3. Ma tante voudrait que nous l'(inviter) pour Pâques.
4. Qu'on lui (dire) de venir et il s'installe pour le mois !
5. Que tous les élèves (aller) en cours à l'heure !
6. Sa mère a insisté, si bien que Magalie (emporter) dix pulls dans sa valise !
• Rappelle-toi que, si le verbe principal exprime le doute, le sentiment ou la nécessité, le verbe de la subordonnée complétive doit être mis au subjonctif.
• Tu dois mettre ici trois verbes au subjonctif (terminaisons : -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent).
Les formes verbales est allé et a emporté sont à l'indicatif car elles expriment des actions effectives, certaines.
Dans chaque phrase, sélectionne le verbe au subjonctif.
Sélectionnez la (ou les) bonne(s) réponse(s) dans le texte.
en violet

1. Qu'il se dépêche ! Je l'attends.
2. Pour que la récolte soit belle, il faudrait du soleil.
3. Je lui offrirai un vélo à moins qu'il ne préfère des jeux vidéo.
4. Pourvu qu'elle réussisse !
5. Je crains qu'il ne dorme encore.
N'oublie pas que, pour savoir si un verbe est conjugué au subjonctif, tu peux le remplacer par une forme du verbe faire au subjonctif (que je fasse, que tu fasses, qu'il fasse, que nous fassions, que vous fassiez, qu'ils fassent). Si la phrase semble correcte à l'oreille, c'est que le verbe est bien au subjonctif.
Ex. : Qu'il se dépêche !Qu'il fasse vite ! Se dépêche est donc bien au subjonctif.