Les grandes puissances européennes au xviiie siècle

La période séparant la Renaissance de la Révolution française correspond en Europe à la mise en place d'États dotés d'une organisation politique plus moderne.
Après le xviie siècle, qui a vu l'apogée des monarchies absolues — notamment dans la France de Louis XIV — les monarchies européennes se recomposent au xviiie : de nouvelles puissances apparaissent, liées à l'expansion coloniale.
I. Les recompositions politiques en Europe au xviiie siècle
1. Le despotisme éclairé au xviiie siècle
• Au xviiie siècle apparaît une variante de l'absolutisme : le despotisme éclairé. Certains souverains admirent les philosophes des Lumières et prétendent s'inspirer de leurs idées. C'est le cas de Frédéric II de Prusse (règne, 1740-1786), au nord du Saint-Empire, qui reçoit Voltaire à sa cour. Mais le philosophe français, grand défenseur de la tolérance, rentre déçu après un séjour de trois ans à Berlin. En effet, ce despote éclairé exerce un pouvoir tout aussi autoritaire que celui des monarques absolus.
• Pourtant, la monarchie fondée sur le droit divin et la transmission héréditaire du trône au sein d'une même famille reste la seule forme de pouvoir en Europe, sauf dans les Provinces Unies et la République de Venise.
2. L'affirmation de nouvelles puissances
• Les royaumes ibériques (Espagne et Portugal) ont largement décliné depuis le milieu du xviie siècle, au profit de la France et du Royaume-Uni, mais aussi de l'Autriche. L'Autriche n'est que la principale possession de la famille des Habsbourg, qui règne également sur la Hongrie et une partie de l'Italie et des Pays-Bas (aujourd'hui la Belgique). D'autres puissances, à l'est de l'Europe, commencent à s'affirmer : la Prusse de Frédéric II et la Russie de Catherine II (règne, 1762-1796), qui ont toutes deux mis en pratique le despotisme éclairé.
Vers 1700, la France est le pays le plus peuplé d'Europe, avec 22 millions d'habitants. La Russie, qui ne compte dans sa partie européenne que 20 millions d'habitants, est au contact du grand royaume de Pologne et surtout de l'empire ottoman, dont la domination s'étend sur toute l'Europe balkanique. L'Italie et l'Allemagne rassemblent environ 13 millions d'habitants chacun, mais sont divisés en de multiples petites principautés dont l'unité reste à faire — même si la Prusse des Hohenzollern s'affirme en Allemagne du nord.
II. De nouveaux empires coloniaux
1. Les empires coloniaux européens
• Après la création des grands empires portugais et espagnols au xviie siècle, les puissances du nord de l'Europe (Provinces-Unies, France, Royaume-Uni) multiplient à leur tour les possessions outre-mer. Au xviiie siècle, Français, Hollandais et Anglais sont désormais installés en Amérique du Nord, dans les Antilles, sur la côte des Guyanes, de l'Afrique, des Indes, et même de l'Indonésie.
2. Les recompositions coloniales
• Tout au long du siècle, les empires coloniaux sont le théâtre d'opérations militaires, en écho des guerres européennes qui agitent fréquemment le continent, à la recherche d'un équilibre des pouvoirs entre les monarchies rivales. C'est ainsi que les possessions coloniales françaises tombent aux mains des Britanniques, aux traités d'Utrecht, en 1913, puis de Paris, en 1763. La France perd le Canada, la Louisiane et l'essentiel de ses territoires aux Antilles et aux Indes. C'est la fin du premier empire colonial français.
Comment appelle-t-on la variante de l'absolutisme qui apparaît au xviiie siècle ?
Cochez la bonne réponse.
le despotisme asiatique
la tyrannie
le despotisme éclairé
On parle de « despotisme », car ce système fait suite à l'absolutisme, où le pouvoir du roi est très fort ; mais éclairé car tempéré par les lumières de la Raison (et les conseils de quelques philosophes). Le système a été, toutefois, sensiblement plus despotique qu'éclairé.
Quels sont les États dans l'Europe du xviiie siècle qui ne sont pas des monarchies ?
Cochez la (ou les) bonne(s) réponse(s).
Venise
la France
la Prusse
les Provinces-Unies
Venise est une république urbaine. Les Provinces-Unies (aujourd'hui les Pays-Bas), indépendantes de l'Espagne depuis 1581, fonctionnent comme une république fédérale, sans système central fort, ce qui n'était pas le cas de Venise.
Quel est le philosophe des Lumières qui propose d'instaurer un nouveau modèle de souveraineté appelé « despotisme éclairé » ?
Cochez la bonne réponse.
Rousseau
Voltaire
Diderot
Les philosophes des Lumières sont admirés par certains souverains qui prétendent s'inspirer de leurs idées. Ainsi, Frédéric II de Prusse (règne, 1740-1786) reçoit Voltaire à sa cour.