Reconnaître et analyser des paroles rapportées

Dans un texte, en particulier dans un récit, on est souvent amené à rapporter des paroles d'un ou plusieurs personnages. On a le choix entre le discours direct et le discours indirect.
• Quand on rapporte les paroles comme elles ont été prononcées, en faisant référence à la situation d'énonciation d'origine, on produit du discours direct.
Celui-ci se caractérise par une ponctuation particulière : deux-points, guillemets, tirets.
Il advint un jour que le père voulut se rendre à la foire. Il demanda à ses filles ce qu'il devait leur rapporter :
« Mais toi, Cendrillon, que désires-tu ? dit-il.
– Père, le premier rameau qui, sur le chemin du retour, heurtera votre chapeau, cueillez-le moi. »
Dans un récit, on appelle dialogue les paroles des personnages rapportées au discours direct. Leur présence rend le récit plus vivant.
• À l'inverse du discours direct, le discours indirect est intégré au récit initial.
  •  Il ne comporte aucune marque de la situation d'énonciation dans laquelle les paroles rapportées ont été dites.
  •  Deux-points, guillemets et tirets disparaissent. Les paroles sont rapportées dans des subordonnées complément d'objet, commandées par des verbes de déclaration ou d'interrogation.
Le père de Cendrillon demanda à sa fille ce qu'elle désirait. La jeune fille répondit qu'un rameau lui suffirait.
Au discours indirect, les paroles ne sont pas toujours rapportées fidèlement ; elles sont souvent résumées par le locuteur.
• Quand les paroles sont à ce point condensées qu'elles ne sont plus traduites que par un mot ou une expression appartenant au vocabulaire de la parole, on a du discours raconté (ou discours narrativisé).
Le père de Cendrillon interrogea sa fille sur ses désirs. Elle lui exprima ses vœux.
Indique le type de discours introduit par les verbes de déclaration mis en valeur.
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
discours direct
discours indirect
Le détective appela sa secrétaire et lui demanda d'apporter le dossier Johnson.
→ 
imcAnswer1|imcAnswer3?

« Le voilà, dit-elle en entrant. Je croyais cette affaire classée ?
→ 
imcAnswer2?

– Non, le commissaire m'a dit qu'il y avait une nouvelle victime. »
→ 
imcAnswer1|imcAnswer3?

Le groupe infinitif d'apporter le dossier Johnson est du discours indirect. Au discours direct, on aurait :
Apportez-moi le dossier Johnson !
Lis le texte suivant, puis complète la transformation.
« L'hôtelier lui dit qu'il n'y avait dans son château aucune chapelle où passer la veillée d'armes, parce qu'on l'avait abattue pour en bâtir une neuve ; mais qu'il pourrait veiller dans la cour du château. »
Cervantès

Écrivez les réponses dans les zones colorées.
Au dicours direct, le texte devient :
L'hôtelier lui dit : «  dans aucune chapelle où passer la veillée d'armes, parce qu'on pour en bâtir une neuve ; mais dans la cour du château. »
• En passant au discours direct, tu dois conjuguer les verbes à des temps du système du présent :
  • le verbe à l'imparfait passe au présent ;
  • le verbe au plus-que-parfait passe au passé composé ;
  • le verbe au futur dans le passé passe au …
• Tu dois également introduire les personnes propres au discours : 1re et 2e personnes.
Attention au changement de personne de référence :
  • son château devient mon château ;
  • il pourrait devient vous pourrez.
Les affirmations suivantes sont-elles vraies ou fausses ?
Coche la bonne réponse.
1. Dans un récit, les paroles ou pensées rapportées au discours direct sont généralement entre guillemets.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
2. L'identité de l'énonciateur de paroles rapportées au discours direct est souvent mentionnée dans une proposition incise.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
3. On peut trouver des indices de la situation d'énonciation dans un passage au discours indirect.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
4. Dans la phrase Je veux que tu viennes, la subordonnée que tu viennes est du discours indirect.
Cochez la bonne réponse.
vrai
faux
3. Le discours indirect ne comporte aucune marque de la situation d'énonciation dans laquelle les paroles rapportées ont été prononcées.
4. Le verbe vouloir n'est pas ni un verbe de déclaration ni un verbe de pensée : la subordonnée qui le complète n'est donc pas du discours indirect.
Indique si ces extraits de fables de La Fontaine comportent du discours direct ou du discours indirect.
Coche la bonne réponse.
1. Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre.
C'est en ces mots que le Lion
Parlait un jour au moucheron.
Cochez la bonne réponse.
discours direct
discours indirect
2. Un Loup disait que l'on l'avait volé :
Un Renard, son voisin, d'assez mauvaise vie,
Pour ce prétendu vol par lui fut appelé.
Cochez la bonne réponse.
discours direct
discours indirect
3. Un Astrologue un jour se laissa choir
Au fond d'un puits. On lui dit : Pauvre bête,
Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir,
Penses-tu lire au-dessus de ta tête ?
Cochez la bonne réponse.
discours direct
discours indirect
4. La Dame au nez pointu répondit que la terre
Était au premier occupant.
Cochez la bonne réponse.
discours direct
discours indirect
2. La proposition que l'on l'avait volé correspond à du discours indirect. Note bien que le deux-points, ici, ne sert pas à introduire du discours direct : il marque un rapport logique de conséquence entre les deux propositions.