Reconnaître des figures de style (1)

• On use tous de figures de style.
Quand on dit C'est la galère ! pour évoquer une situation pénible, on emploie une expression exagérée et imagée : c'est à la fois une hyperbole et une métaphore.
• Il est important de savoir repérer les figures de style pour mieux saisir le sens d'un discours.
Quand on dit Félicitations ! dans le cas d'une bêtise, on dit le contraire de ce qu'on veut exprimer, c'est une antiphrase (procédé d'ironie).
• Ces figures sont très nombreuses.
On distingue en particulier :
  •  la métonymie qui remplace un terme par un autre logiquement associé ; par exemple, le contenu par le contenant (L'Élysée a démenti la rumeur), l'objet par la matière dont il est fait (Elle ne porte que de la soie), la partie par le tout (Je prends ma plume pour vous remercier) ;
  •  l'hyperbole qui amplifie, exagère l'expression ; Exemple : Je m'en vais vous montrer (= faire connaître) la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse […] (Madame de SÉVIGNÉ)
  •  la périphrase qui dit en plusieurs mots ce qu'on pourrait dire en un seul ; Exemple : l'homme du 18 juin (= de Gaulle)
  •  l'euphémisme et la litote qui atténuent l'expression ; Exemple : Va, je ne te hais point. (= Je t'aime.)
  •  l'antithèse qui oppose deux mots ou deux groupes de mots de sens contraire. Exemple : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. (CORNEILLE)
Dans ce texte de Victor Hugo sur Notre-Dame de Paris, sélectionne :
Sélectionnez :
en violet les hyperboles ;
en orange les périphrases.

Notre-Dame de Paris
« Sans doute c'est encore aujourd'hui un majestueux et sublime édifice que l'église de Notre-Dame de Paris. Mais, si belle qu'elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s'indigner devant les dégradations, les mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui en avait posé la première pierre, pour Philippe Auguste qui en avait posé la dernière. Sur la face de cette vieille reine de nos cathédrales, à côté d'une ride on trouve toujours une cicatrice. »
V. Hugo

• L'adjectif superlatif sublime a une valeur hyperbolique ; de même le groupe nominal sans nombre.
• L'église est désignée par deux périphrases qui insistent sur le respect que l'on doit à un monument aussi ancien.
Quelle est la figure de style employée dans chaque phrase ?
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
antithèse
métonymie
métaphore
1. La mer est ton miroir. Tu contemples ton âme. (Charles Baudelaire) →
imcAnswer1|imcAnswer2?

2. Les sanglots longs / Des violons / De l'automne / Blessent mon cœur / D'une langueur / Monotone. (Paul Verlaine) →
imcAnswer1|imcAnswer2?

3. Il est l'homme des utopies. Les pieds ici, les yeux ailleurs. (Victor Hugo) →
imcAnswer3|imcAnswer4?

4. Un éclair – puis la nuit. (Charles Baudelaire) →
imcAnswer3|imcAnswer4?

5. Paris a faim, Paris a froid. (Paul Éluard) →
imcAnswer5?

Dans la phrase Paris a faim, Paris a froid, Paris est une métonymie qui dit le lieu à la place des habitants de ce lieu.
Identifie les figures de style.
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
antithèse
litote
périphrase
métaphore
antiphrase
hyperbole
1. L'homme est un loup pour l'homme.
imcAnswer6?

2. Ce n'est pas fameux.
imcAnswer7?

3. On en bave !
imcAnswer8?

4. Ô Merveille ! Ô Néant !
imcAnswer9?

5. Voici le Roi-Soleil.
imcAnswer10?

6. C'est du joli !
imcAnswer11?

2. Ce n'est pas fameux sous-entend : C'est franchement mauvais. Il s'agit donc d'une litote.
3. On en bave ! est un propos exagéré. On parle alors d'hyperbole.
Quelle est la figure de style employée dans chaque phrase ?
Faites glisser les étiquettes dans les zones prévues à cet effet.
métaphore
métonymie
1. Il fait un froid de canard. →
imcAnswer12|imcAnswer13|imcAnswer16?

2. Elle a une langue de vipère. →
imcAnswer12|imcAnswer13|imcAnswer16?

3. Tu viens boire un verre ? →
imcAnswer14|imcAnswer15?

4. Washington a annoncé sa décision dans une conférence de presse. →
imcAnswer14|imcAnswer15?

5. Je glisse sur le velours de la neige. →
imcAnswer12|imcAnswer13|imcAnswer16?

• Le groupe nominal un verre est une métonymie qui remplace le contenu (eau, vin, etc.) par son contenant (verre).
• Dans la phrase Washington a annoncé sa décision dans une conférence de presse, Washington est une métonymie qui dit le lieu à la place du gouvernement siégeant dans ce lieu.