Reconnaître une subordonnée de comparaison


Fiche

Les propositions subordonnées conjonctives peuvent occuper la fonction de complément circonstanciel de temps, de manière, de cause, de conséquence… Étudions ici les propositions subordonnées conjonctives complément circonstanciel de comparaison.
• La proposition subordonnée CC de comparaison peut être :
- introduite par les conjonctions comme, ainsi que, de même que, comme si ;
Ex. : Il exécute ce portrait comme le ferait un grand artiste.
- introduite par que et annoncée par un corrélatif : aussi, autant, plus, moins, même, autre, d'autant plus.
Ex. : Il a autant de talent que son père en avait à vingt ans.
• La subordonnée de comparaison est généralement à l'indicatif, parfois au conditionnel.
• La subordonnée de comparaison est souvent elliptique du verbe ,c'est-à-dire qu'on ne répète pas le verbe déjà employé. Le complément de l'adjectif ou de l'adverbe au comparatif peut être ainsi analysé comme une subordonnée elliptique de comparaison.
Ex. : Ce tableau est encore plus réussi que le précédent (ne l'était).
© 2000-2020, rue des écoles