Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Mercredi 22 novembre 2017. Bonjour S'inscrire gratuitement Se connecter
Icône de rechercheRechercher

Lexique

 
 
narrateur
• Le narrateur est celui qui narre, c'est-à-dire qui raconte l'histoire.
Dans un récit à la première personne, il est le « je » qui s'exprime et peut intervenir dans l'histoire en tant que personnage. Attention cependant à ne pas le confondre avec l'auteur, qui a écrit le livre. « Je me suis levé. Elle s'est levée en même temps que moi, et j'ai lu dans son regard une espèce d'effroi. » (Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne)
Dans cet extrait, le narrateur qui dit « je » est un jeune curé, personnage central du récit en même temps que conscience à travers laquelle les événements sont rapportés : on constate bien qu'il ne s'agit pas de Bernanos lui-même.
Cette distinction entre auteur et narrateur ne s'abolit que dans les récits autobiographiques, fondés justement sur le principe que l'auteur du livre raconte sa propre vie (c'est ce que l'on appelle le « pacte autobiographique ».
• Dans un récit à la troisième personne, le narrateur n'est pas un personnage de l'histoire : il s'efface derrière les événements narrés. Pourtant, tout récit est forcément raconté à partir d'un certain point de vue : bien que le narrateur ne dise pas « je », il peut manifester sa présence (son jugement, ses sentiments), par exemple à travers des modalisateurs. « Il se sentait fort las, et quand son cheval galopait, il retombait sur la selle comme un morceau de plomb. » (Stendhal, la Chartreuse de Parme, 1838) L'expression « comme un morceau de plomb », peu flatteuse, traduit le jugement ironique du narrateur sur le personnage.
• Cette variation du point de vue, appelée focalisation, est la marque essentielle de la présence du narrateur : on distingue la focalisation interne (le narrateur épouse le point de vue d'un personnage), la focalisation externe (le narrateur est un simple observateur des faits et gestes des personnages) et la focalisation zéro (le narrateur est omniscient).
• Dans le roman réaliste traditionnel, il arrive que l'auteur lui-même intervienne dans le récit et que sa voix recouvre celle du narrateur. L'analyse littéraire désigne habituellement ce phénomène sous le nom d'intrusion d'auteur. Mais s'agit-il bien de l'auteur ? La question reste en suspens.
« Nous avouerons que notre héros était fort peu héros en ce moment. Toutefois la peur ne venait chez lui qu'en seconde ligne ; il était surtout scandalisé par ce bruit qui lui faisait mal aux oreilles. »
Stendhal, la Chartreuse de Parme, 1838
Les pronoms nous, notre font apparaître un narrateur qui peut être identifié à Stendhal lui-même en train de créer son « héros ».
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Share
Partager sur Tweeter