Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Vendredi 22 septembre 2017. Bonjour S'inscrire gratuitement Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Sujet national, juin 2013, partie 1

Énoncé

Document 1
La qualité de l'eau du robinet
« Le consommateur d'eau en bouteille est surtout influencé par la perception qu'il a de la qualité de l'eau du robinet. Des enquêtes spécifiques montrent que, dans certaines régions, 46 % des consommateurs préfèrent l'eau en bouteille dont 22,6 % du fait de la pollution (craintes de produits toxiques et de risques pour la santé). »
Source : d'après La revue du BRGM (bureau de recherches géologiques et minières), mars 2007.

« L'eau du robinet est le produit alimentaire le plus surveillé. Elle est soumise à de multiples analyses, depuis son origine jusqu'au robinet, et à des contrôles quotidiens. […] Les résultats de ces mesures […] permettent de garantir que l'eau produite est conforme aux normes sanitaires. Dans de très rares cas, donnant lieu à des informations locales officielles (pollution des nappes dans certains secteurs après de fortes pluies, par exemple), l'eau du robinet n'est plus propre à la consommation.
L'odeur d'eau de Javel qui se dégage parfois de l'eau du robinet est due au chlore ajouté à l'eau. Le chlore est utilisé pour garantir la totale qualité bactériologique de l'eau durant son transport dans les canalisations jusqu'à votre robinet. Il contribue aussi à la sécurité de votre eau, car il réagit avec la plupart des polluants.
Il faut enfin savoir que l'eau distribuée ne contient que très peu de plomb (5 μg/l est un chiffre courant). Par contre, si l'eau a stagné dans les tuyaux (par exemple l'eau utilisée en début de journée), elle a pu se charger un peu en plomb si les canalisations (branchement d'immeuble, tuyauteries du bâtiment) sont encore en plomb.
Voici quelques petites astuces :
  • avant de consommer l'eau, laissez-la couler quelques instants ;
  • remplissez la carafe d'eau un peu avant de passer à table ;
  • placez votre carafe d'eau au réfrigérateur. Fraîche, et ayant perdu son goût de chlore, elle sera appréciée.
Attention : l'eau en bouteille, une fois ouverte, ou l'eau du robinet, ne doivent pas être consommées après un ou deux jours, car elles sont progressivement contaminées par les bactéries présentes dans notre environnement quotidien. »
Source : d'après www.ecologie.gouv.fr.

Document 2
Le prix de l'eau
« Lorsque vous achetez une bouteille d'eau, ce n'est pas le liquide que vous payez le plus cher, mais l'emballage qui finira à la poubelle (coût du liquide : 20 % ; coût de l'emballage : 80 %). »
Source : d'après www.ecologie.gouv.fr.

Comparaison du prix moyen de l'eau selon les associations rassemblées au sein de la Maison de la Consommation et de l'Environnement

Eau du robinet
Eau minérale en bouteille
Prix moyen(1)
(en euros/ an/ personne)
1,87
240
Source : d'après le site du journal hebdomadaire L'Express, www.lexpress.fr.
Document 3
Eau en bouteille et environnement
« L'eau en bouteille, en plus de son prix élevé, engendre un coût énergétique important. En effet, le plastique utilisé dans sa fabrication, le polyéthylène téréphtalate (PET), un dérivé du pétrole brut, nécessite plusieurs millions de litres de pétrole par an. En effet, il faut près de 2 kg de pétrole brut pour fabriquer 1 kg de PET.
L'industrie de l'eau en bouteille génère chaque année plusieurs milliers de tonnes de déchets. Une eau parcourt en moyenne 300 km, de l'embouteillage au recyclage. Un recyclage dont les méthodes sont de plus en plus souvent pointées du doigt. En effet, dans certains pays, faute de structures adaptées ou à cause de coûts trop élevés, les bouteilles vides en plastique sont parfois exportées pour être traitées dans d'autres pays comme la Chine.
L'eau du robinet, qui ne requiert aucun emballage, donc pas de pétrole, permettrait d'économiser environ 10 kg de déchets par an et par personne par rapport à l'eau embouteillée. »
Source : d'après le site du journal hebdomadaire L'Express, www.lexpress.fr.

Commentaire argumenté
Vous êtes membre du club « développement durable » de votre lycée et vous découvrez une campagne publicitaire vantant la consommation de l'eau en bouteille.
Rédigez un article à paraître dans le journal du lycée présentant les avantages de l'eau du robinet par rapport à l'eau en bouteille auprès de vos camarades.
Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et sur vos connaissances (qui intègrent, entre autres, les connaissances acquises dans les différents champs disciplinaires).
Comprendre le sujet
Il s'agit de développer votre argumentation dans un article du journal du lycée afin de convaincre vos lecteurs des avantages de l'eau du robinet et de les sensibiliser au développement durable.
Le marketing lié à la vente de l'eau en bouteille peut mettre en doute les qualités de l'eau du robinet pour augmenter les ventes, et donc influencer le consommateur qui ne possède pas toutes les données sur la question. Les documents vous apportent de nombreuses données sur la surveillance de l'eau du robinet, la comparaison du prix de l'eau et l'impact des bouteilles en plastique sur l'environnement.
Les pièges à éviter
Une description des documents les uns après les autres sans les intégrer dans une argumentation.
Procéder par étapes
1. Lire chaque document attentivement et noter ou surligner les éléments importants.
2. Faire un plan détaillé au brouillon de votre argumentation.
Proposition de plan.
Introduction : exposé de la problématique. Des publicités encouragent à la consommation d'eau en bouteille : l'eau du robinet est-elle moins fiable que l'eau en bouteille pour la santé ? Quels sont les avantages de l'eau du robinet pour la santé, l'environnement ?
Développement :
  • une partie sur les qualités de l'eau du robinet (physico-chimiques, bactériologiques, gustatives…), définition de la potabilité, les nombreuses analyses ;
  • une partie sur les avantages de l'eau du robinet du point de vue économique et écologique : notion de développement durable (n'oubliez pas de citer des valeurs chiffrées).
Conclusion : c'est l'aboutissement de votre argumentation qui vous permet d'inciter votre lecteur à boire l'eau du robinet.
3. Chercher un titre « accrocheur » à votre article et rédiger en suivant la trame de votre brouillon.
(1)Pour 1,5 l de boisson par jour.

Corrigé

« Eau du robinet, eau en bouteille : que choisir, qui croire ? »
Chers lycéennes et lycéens,
Je m'adresse à vous tous aujourd'hui parce que j'ai découvert récemment une campagne publicitaire incitant à la consommation d'eau en bouteille, d'une marque que je ne citerai pas, qui indiquait :
« Buvez l'eau de bouteille X,
Une garantie de qualité,
Une garantie pour votre santé. »
L'eau du robinet n'est-elle pas sûre ? Serait-elle même une menace pour notre santé ?
Je fais partie d'un club « développement durable » et pour vous je suis allé chercher un certain nombre d'informations fiables, afin que chacun puisse choisir son eau de boisson en connaissance de cause, s'interroger sur la qualité de l'eau, mais aussi sur l'impact sur l'environnement de la fabrication de bouteilles. Voici les données :
L'eau du robinet : une qualité moindre que l'eau en bouteille ?
Le choix de notre eau de boisson est influencé par notre perception de la qualité de l'eau. Ainsi une enquête tirée de la revue du BRGM de mars 2007 a montré que 46 % des consommateurs préfèrent l'eau en bouteille, dont 22,6 % en raison de la peur de pollution de l'eau par des produits toxiques, qui entraîneraient des risques importants pour la santé.
Cette perception est-elle justifiée ou résulte-t-elle des campagnes publicitaires de l'industrie de l'eau en bouteille ?
Qualités physico-chimiques et bactériologiques de l'eau du robinet
L'eau du robinet est soumise à des normes très précises de potabilité qui comprennent une cinquantaine de critères, dont certains relatifs à la santé publique : concentration en ions, absence de germes pathogènes (bactéries par exemple), et d'autres en lien avec le bien-être du consommateur (eau inodore, incolore, goût).
Dans un article du site du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, on précise : « L'eau du robinet est le produit alimentaire le plus surveillé… » En effet, elle est soumise à des analyses quotidiennes permettant de garantir la qualité de l'eau. Les résultats d'analyses sont publiés et si un problème survient, par exemple une pollution temporaire après de fortes pluies, la population est informée et invitée à suspendre momentanément sa consommation. Ainsi certaines régions, telle que la Bretagne où une pollution par les nitrates est avérée dans les secteurs de fort élevage porcin et de culture intensive, la population sait qu'elle ne doit pas utiliser l'eau du robinet comme eau de boisson. Il est vrai que les nitrates absorbés à fortes doses ont des effets sur la santé : cancers, malformations fœtales.
L'eau du robinet est une eau traitée par du chlore afin de garantir l'absence de contamination bactérienne lors du prélèvement, puis lors du transport dans les canalisations jusqu'au robinet. Il permet également de neutraliser un certains nombre de polluants. Le plomb ne doit pas dépasser 10 μg/l et les nitrates 50 mg/l.
L'intoxication aiguë au plomb est très rare. Elle provoque des douleurs abdominales, des diarrhées, des vomissements et les symptômes disparaissent en général après 24 h. Elle résulte très souvent de la stagnation de l'eau dans des canalisations anciennes encore en plomb. L'eau distribuée ne contient que très peu de plomb (5 μg/l). Le saturnisme, résultat d'une intoxication chronique, était lié à de mauvaises canalisations en plomb.
Il est recommandé de laisser couler l'eau quelques instants avant de la consommer.
Qualité gustative
L'eau du robinet peut avoir un léger goût de chlore du fait du traitement. Il suffit de placer une carafe d'eau au réfrigérateur pour qu'elle perde ce goût.
Conservation
Pour conserver les qualités bactériologiques de l'eau du robinet, il ne faut pas consommer de l'eau qui serait restée dans une carafe après un ou deux jours puisqu'elle sera contaminée par des bactéries.
Ainsi, l'eau du robinet est beaucoup plus contrôlée que l'eau en bouteille. Elle présente toutes les garanties de potabilité.
Qu'en est-il maintenant de l'impact financier des consommateurs et de l'impact sur l'environnement de l'utilisation de l'eau du robinet ou de l'eau en bouteille ?
Utiliser l'eau du robinet, c'est une démarche de développement durable
L'eau du robinet, un avantage pour votre porte-monnaie
D'après les données du site www.ecologie.gouv.fr, lorsque l'on achète de l'eau en bouteille, 80 % du prix concerne l'emballage et seulement 20 % l'eau elle-même. Une étude publiée sur le site du journal hebdomadaire L'Express précise que le prix moyen de l'eau du robinet est de 1,87 euros/ an/ personne contre 240 euros/ an/ personne pour l'eau en bouteille sur une base de 1,5 l d'eau de boisson par jour. La différence est considérable ! Ainsi boire l'eau du robinet vous permet de faire de sacrées économies ! Utilisables à autre chose…
Mais quel est le coût énergétique de fabrication et de recyclage des bouteilles ?
L'eau du robinet, c'est préserver l'environnement
Dans un article sur le site du journal hebdomadaire L'Express, une étude précise qu'il faut 2 kg de pétrole pour fabriquer 1 kg de PET (polyéthylène téréphtalate). Ainsi, des millions de litres de pétrole sont nécessaires chaque année pour fabriquer des bouteilles en plastique.
À cela s'ajoute le transport des bouteilles (en moyenne 300 km sur tout le parcours), puis le recyclage, dont les méthodes ne sont pas toujours adaptées. Certains pays exportent les bouteilles vides vers la Chine où elles sont traitées. Le coût énergétique devient alors irraisonnable par rapport au produit !
On a calculé que l'utilisation de l'eau du robinet comme eau de boisson permet d'économiser environ 10 kg de déchets par an et par personne, par rapport à l'eau en bouteille.
Ainsi, la consommation de l'eau du robinet permet de préserver l'environnement en limitant la consommation de pétrole (qui est une ressource non renouvelable), de limiter les pollutions liées au transport et au recyclage, si ce dernier est mal adapté. L'empreinte écologique est donc réduite, ce qui préserve les besoins des générations futures, vos futurs enfants et petits-enfants…
Vous avez maintenant des données fiables qui vous montrent que la consommation de l'eau du robinet présente de nombreux avantages par rapport à l'eau en bouteille et cette démarche s'inscrit dans la logique du développement durable qui vise à satisfaire les besoins des populations actuelles sans compromettre ceux des générations à venir.
Mon slogan est :
« Buvez l'eau du robinet,
Une garantie pour votre santé,
Un milieu préservé,
Une responsabilité partagée,
Un avenir respectueux envisagé. »
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Share
Partager sur Tweeter