Sciences économiques et sociales Terminale série ES : le programme officiel

Introduction : croissance, changement social et développement

• L'objectif de l'introduction du cours est de présenter les thèmes du programme. Il s'agit, en fait, d'établir une problématique d'ensemble, de proposer un fil conducteur sans entrer dans le détail des concepts et raisonnements. Elle permet de définir et de mettre en relation les trois concepts généraux qui structurent le programme : la croissance, le changement social et le développement.
• On montrera que la croissance et le développement sont deux notions proches mais distinctes, la première renvoyant à l'accroissement des ressources dont disposent les membres d'une société, la seconde aux transformations de structures qui favorisent durablement le bien-être.
• On fera une première présentation succincte des principaux indicateurs (pour la croissance économique, la valeur ajoutée, le PIB et le revenu par tête ; pour le développement, l'IDH) qui servent à évaluer ces phénomènes, en soulignant leur caractère construit. On sensibilisera les élèves à l'importance des mouvements longs en se référant à ces indicateurs-clés.
• On mettra aussi en évidence les différences qui se manifestent au cours du temps (accélération de la croissance sur la moyenne ou longue période) ainsi qu'entre les espaces géographiques (écarts de développement). On insistera, dans une perspective historique et analytique, sur les relations entre la croissance et le développement économiques ainsi que sur l'interaction entre, d'une part, la croissance et le développement et, d'autre part, les changements dans l'organisation sociale.

1. Accumulation du capital, organisation du travail et croissance économique

On montrera comment l'accumulation de capital et les transformations de l'organisation du travail concourent à la création de richesses.
1. 1. Croissance, capital et progrès technique
a) Sources, limites de la croissance économique
• Valeur ajoutée, produit intérieur brut (PIB), revenu par tête, population active, capital, productivité du travail, investissement, formation brute de capital fixe (FBCF).
• Indice de développement humain (IDH), développement durable, investissement immatériel, investissement public.
b) Accumulation du capital, progrès technique et croissance
• Innovation, taux de rentabilité, taux d'intérêt, demande anticipée.
• Épargne, innovation de procédé, de produit et organisationnelle, recherche-développement (R&D), autofinancement, financement externe, destruction créatrice.
1. 2. Travail et emploi
a) Organisation du travail et croissance
• Division du travail.
• Qualification, taylorisme, fordisme, toyotisme, contrat de travail.
b) Croissance, progrès technique et emploi
• Marché (de biens et services), salariat, salaire, coût du travail, marché du travail, chômage, précarité, flexibilité.
• Rendements croissants, marchés interne/ externe du travail.

2. Inégalités, conflits et cohésion sociale : la dynamique sociale

On rappellera que les sociétés démocratiques sont caractérisées par une tension entre l'existence des inégalités et des conflits, d'une part, et l'exigence de cohésion sociale, d'autre part.
2. 1. Stratification sociale et inégalités
a) La dynamique de la stratification sociale
• Inégalités, Professions et catégories sociopropressionnelles (PCS).
• Patrimoine, revenu, moyennisation/polarisation.
b) Les enjeux et déterminants de la mobilité sociale
• Égalité/ inégalité des chances, mobilité/ immobilité, reproduction.
• Destinée, recrutement, mobilité structurelle/ nette, capital économique/ culturel/ social.
c) Idéal démocratique et inégalités
• Société démocratique, justice sociale, équité.
• Incitations, méritocratie, exploitation.
2. 2. Conflits et mobilisation sociale
a) Mutations du travail et conflits sociaux
• Classes sociales, syndicat, rapports sociaux.
• Lutte des classes.
b) La diversification des objets et des formes de l'action collective
• Mouvements sociaux, institutionnalisation des conflits.
• Mobilisation collective, identités, valeurs, groupes de pression.
2. 3. Intégration et solidarité
a) La cohésion sociale et les instances d'intégration
• Lien social, socialisation, intégration, exclusion.
• Pauvreté, anomie, déviance, individualisme, solidarité mécanique/ organique.
b) Protection sociale et solidarités collectives
• État-providence, assurance/ assistance, redistribution.
• Risques sociaux, universalisme/ communautarisme.

3. Les enjeux de l'ouverture internationale

On montrera que les formes actuelles de l'ouverture internationale – mondialisation et intégration régionale – sont source de croissance, mais peuvent affecter la cohésion sociale et faire obstacle au développement. L'objectif est de prolonger les thèmes précédents du programme en leur adjoignant une dimension supplémentaire : celle induite par l'ouverture aux échanges internationaux (de biens, de services, de capitaux). Il sera systématiquement fait état des avantages et difficultés associés aux formes contemporaines de la mondialisation et de l'intégration régionale, en retenant, dans ce dernier cas, l'exemple de l'Union européenne.
3. 1. Internationalisation des échanges et mondialisation
a) Commerce international, croissance et développement
• Avantages comparatifs, Division internationale du travail, protectionnisme, libre-échange.
• Balance des paiements, termes de l'échange, barrières tarifaires/ non tarifaires, taux de change, régimes de change, OMC, FMI, banque mondiale.
b) Stratégies internationales des entreprises
• Firmes transnationales, compétitivité, différenciation des produits.
• Compétitivité prix/ produit, commerce intra-firme, investissement direct à l'étranger, investissement de portefeuille, délocalisation.
c) Mondialisation, évolutions sociales et culturelles et régulation
• Acculturation, différenciation culturelle.
• Normes sociales, normes environnementales.
3. 2. Intégration européenne et politiques économiques et sociales
a) L'Union européenne et la dynamique de l'intégration régionale
• Union économique et monétaire, union politique, Europe sociale.
• Zone de libre-échange, union douanière.
b) Les nouveaux cadres de l'action publique
• Politique économique, politique monétaire, politique budgétaire, consommations collectives, service public, service universel.
• Coordination des politiques économiques et sociales, déréglementation/ nouvelles régulations, subsidiarité.
© rue des écoles. Tous droits réservés.