Assistance scolaire personnalisée

Jeudi 28 août 2014. Bonjour > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Les inégalités de développement dans le monde

Énoncé

Les inégalités de développement dans le monde
Document 1
L'IDH dans le monde en 2007
Zoom
Les inégalités de développement dans le monde - illustration 1
PNUD, Rapport mondial sur le développement humain, 2009.
Document 2
Les contrastes de développement au Sud en 2009
« 
Les Suds
Pays émergents
Pays pétroliers
Pays intermédiaires
Pays les moins avancés (PMA)
Exemples
Brésil
Émirats arabes unis
Pérou
Mozambique
IDH(1)
0,8
0,9
0,8
0,4
PIB(2) (en milliards de dollars)
1 300
160
110
10
PIB/ habitant (en dollars)
6 850
38 400
3 850
380
Mortalité infantile
24 %
7 %
26 %
106 %
Espérance de vie
72 ans
77 ans
73 ans
43 ans
 »
PNUD, Rapport mondial sur le développement humain, 2009

Document 3
Le Brésil, une des sociétés les plus inégalitaires au monde
« La société brésilienne est l'une des plus inégalitaires au monde, qu'il s'agisse de la répartition des revenus ou de celle du patrimoine. La moitié de la population la plus pauvre reçoit 14,5 % du revenu total, alors que les 10 % les plus riches bénéficient de 46 % du revenu total. Plus de 20 % de la population, soit 50 millions d'habitants, vivent avec moins de 2 dollars par jour. […] Ces inégalités sociales se conjuguent à des déséquilibres régionaux eux aussi très importants. La mortalité infantile reste deux fois plus élevée dans les régions du nord-est du pays que dans celles du sud-est. Dans les zones rurales, plus de la moitié de la population a un salaire inférieur au revenu minimum, alors que ce taux est de 25 % en zone urbaine. Manifestation de ces inégalités croissantes, l'urbanisation est galopante au Brésil. Les grandes cités exercent un puissant effet d'attraction. Les travailleurs des zones rurales à la recherche d'un emploi se regroupent dans les bidonvilles (« favelas »). Cette concentration de la pauvreté dans de véritables ghettos urbains a par ailleurs aggravé les phénomènes de criminalité et de violence. »
D'après le site du Sénat (www.senat.fr), Rapport d'information n°189, janvier 2008

Questions
Document 1
Dans quelles parties du monde se situent majoritairement les pays dont l'IDH est très élevé ? Sur quel continent l'IDH est-il le plus faible ?
Document 2
À partir des exemples du Brésil et du Mozambique, relevez trois éléments qui montrent les inégalités de développement entre les pays du Sud.
Documents 1, 2 et 3
À partir des documents 1 et 2, caractérisez l'IDH du Brésil et relevez dans le document 3 deux exemples qui montrent que cet IDH cache de grandes inégalités à l'intérieur du pays.
Paragraphe argumenté
À partir des informations tirées des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes montrant les inégalités de développement à différentes échelles dans le monde.
(1)IDH : indicateur de développement humain élaboré à partir de plusieurs critères (l'espérance de vie, l'éducation, le niveau de vie).
(2)PIB : produit intérieur brut. Ensemble des richesses produites par un pays.

Corrigé

Questions
Document 1
Les pays dont l'IDH est très élevé correspondent aux pays du Nord ; il s'agit de l'Amérique du Nord, de l'Europe et du Japon. On les appelle aussi la Triade. À l'inverse, l'Afrique est le continent où l'IDH est le plus faible.
Document 2
À partir des exemples du Brésil et du Mozambique, on constate qu'il existe de fortes inégalités de développement entre les pays du Sud. L'IDH du Brésil est de 0,8 alors qu'il n'est que de 0,4 pour le Mozambique. Le PIB/ habitant est de 6 850 dollars au Brésil et de 380 dollars au Mozambique. L'espérance de vie est aussi un indicateur parlant, puisqu'au Brésil l'espérance de vie est de 72 ans alors qu'elle n'est que de 43 ans au Mozambique.
Documents 1, 2 et 3
Avec 0,8, l'IDH du Brésil est dans la catégorie « IDH moyen », à la limite de la catégorie « IDH élevé ». Et pourtant, on constate à l'intérieur du pays de fortes inégalités, d'abord des inégalités de richesse : « La moitié de la population la plus pauvre reçoit 14,5 % du revenu total, alors que les 10 % les plus riches bénéficient de 46 % du revenu total. » À travers l'exemple de la mortalité infantile, on peut affirmer que les déséquilibres régionaux sont criants au Brésil : « La mortalité infantile reste deux fois plus élevée dans les régions du nord-est du pays que dans celles du sud-est. »
Paragraphe argumenté
On constate dans le monde de nombreuses inégalités à plusieurs échelles : des inégalités Nord-Sud, mais aussi des inégalités entre États et à l'intérieur des pays, que ce soit dans les pays développés ou en développement. Quelles sont ces inégalités ? Elles apparaissent d'abord au niveau mondial, entre les pays du Nord qui sont riches, développés et industrialisés, localisés principalement dans l'hémisphère Nord et les pays du Sud qui souffrent de la pauvreté et de difficultés de développement.
Si la plupart des pays du Nord ont un IDH supérieur à 0,8, on constate en revanche une grande diversité des pays du Sud. Ainsi, les pays pétroliers comme les Émirats arabes unis ont un PIB/ habitant de 38 400 dollars alors que les PMA restent très pauvres et souffrent de tous les maux ; c'est le cas par exemple du Mozambique dont le PIB/ habitant n'est que de 380 dollars. L'Afrique reste le continent où l'IDH est le plus faible ; l'espérance de vie au Mozambique n'est que de 43 ans, tandis qu'elle est de 77 ans dans les Émirats arabes unis.
Des inégalités existent aussi à l'échelle d'un État : sur le plan social, entre les riches et les pauvres. Au Brésil, les richesses sont détenues par une minorité de la population : « La moitié de la population la plus pauvre reçoit 14,5 % du revenu total, alors que les 10 % les plus riches bénéficient de 46 % du revenu total » (doc. 3). Ces inégalités sociales se conjuguent aux inégalités régionales ; ainsi au Brésil « la mortalité infantile reste deux fois plus élevée dans les régions du nord-est du pays que dans celles du sud-est ».
Ces inégalités apparaissent même au niveau d'une ville ; à Sao Paulo les bidonvilles – quartiers occupés par les populations les plus pauvres et mal intégrées – côtoient les quartiers modernes occupés par les classes les plus aisées. Ce constat ne doit pas laisser croire que les pays du Nord ne sont pas eux aussi touchés par la pauvreté. La France, qui est l'un des États les plus riches au monde, connaît aussi des « poches de pauvreté » ; on estime la population vivant en dessous du seuil de pauvreté à 7 millions de personnes, dont 2 millions d'enfants.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter