Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Jeudi 2 octobre 2014. Bonjour S'inscrire gratuitement       > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Le territoire, manifestation de la puissance américaine

Énoncé

Le territoire, manifestation de la puissance américaine
Document 1
L'organisation spatiale du territoire des États-Unis
Zoom
L'organisation spatiale du territoire des États-Unis
Document 2
Le trafic aérien
Zoom
Le trafic aérien
Source : Atlas du Monde diplomatique, 2003.
Document 3
L'ALENA et le territoire des États-Unis
« Avec la mise en place de l'ALENA (Association de Libre-Échange Nord-Américain) le 1er janvier 1994, l'intégration(1) économique continentale se renforce, ce qui rend plus perméables les frontières entre Canada, États-Unis et Mexique… L'influence de l'ALENA sur la distribution spatiale des activités économiques peut être comparée à ce qui s'est produit en Europe, même si l'accord est beaucoup plus limité que dans l'Union européenne. Le cœur du nouveau modèle régional américain reste à New York et dans la mégalopole, véritable hypercentre(2) mondial. […] Les relais de ce cœur continental sont formés des hypercentres nationaux au Canada (Toronto et Montréal), aux États-Unis (extension de la Mégalopole vers Washington, Boston et Chicago) et au Mexique (Mexico-City). »
D'aprèsAntoine S. Bailly, Historiens et Géographes, n°363, août-septembre 1998

Questions
Document 1
Nommez deux espaces moteurs de la puissance aux États-Unis.
Document 2
À la lecture de la carte, comment pouvez-vous expliquer l'importance des trois centres aéroportuaires états-uniens ?
Documents 1 et 3
Quels sont les partenaires des États-Unis dans le cadre de l'ALENA ? Quel est le cœur de l'ALENA ?
Paragraphe argumenté
Rédigez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes répondant au sujet suivant : « Le territoire, manifestation de la puissance des États-Unis ».
Vous utiliserez en priorité vos connaissances ainsi que les informations prélevées dans les documents.
(1)Intégration : processus par lequel une population ou un territoire se rattache à un ensemble plus développé et plus puissant.
(2)Hypercentre : centre du pouvoir de commandement et de décision.

Corrigé

Questions
Document 1
Les espaces moteurs de la puissance états-unienne sont le nord-est, centre historique de la puissance industrielle où se concentrent les hommes (mégalopolis), les activités et les lieux de commandement, et la Sun Belt, périphérie dynamique grâce notamment au développement d'industrie de pointe.
Document 2
Les trois centres aéroportuaires principaux des États-Unis sur cette carte sont New York, San Francisco et Miami. Leur importance s'explique par leur situation au cœur de façades maritimes de plus en plus importantes, véritables interfaces entre les États-Unis et les espaces qui lui sont économiquement liés : Europe occidentale, Asie orientale, Amérique Latine. Ce sont aussi des centres qui se situent au cœur des espaces moteurs des États-Unis : nord-est et périphérie dynamique : ils en constituent le débouché et la porte d'entrée.
Documents 1 et 3
Les partenaires des États-Unis dans l'ALENA sont le Canada et le Mexique. Le cœur de l'ALENA est New York et la mégalopole du nord-est des États-Unis, hypercentre mondial.
Paragraphe argumenté
Les États-Unis sont la première puissance mondiale. L'organisation du territoire américain reflète cette position dominante : l'espace national témoigne de la puissance mondiale.
Le nord-est des États-Unis est le cœur économique et politique du pays. Berceau de l'industrie, la Manufacturing Belt concentre toujours plus de 40 % des emplois industriels et est l'espace le plus densément peuplé. Avec la crise des années 1980, le nombre d'emploi a baissé, les friches industrielles se sont multipliées, le solde migratoire est devenu négatif. Mais le cœur du pays a su s'adapter : tertiarisation (notamment services de haut niveau), industries de pointe en relation avec les universités, technopoles… La Mégalopolis reste le principal pôle de commandement du monde, tant économique (New York) que politique (Washington). La région des Grands Lacs, fortement touchée par la crise, connaît une adaptation plus lente. Elle s'organise autour de Chicago, métropole internationale (Bourse). Surnommée Main Street, une région transfrontalière dynamique s'est constituée depuis la création de l'ALENA, région intégrée à ce cœur économique du nord-est américain. La façade atlantique des États-Unis est l'un des espaces centraux à l'échelle mondiale.
Cependant, un croissant périphérique dynamique s'est développé : c'est la Sun Belt. Elle s'étend du sud de la mégalopole jusqu'à Seattle, en passant par la Floride, le Texas et la Californie. Cette ceinture est attractive sur le plan démographique et économique (délocalisations internes). Cela s'explique par l'attrait des façades maritimes (Pacifique, golfe du Mexique) et de la frontière mexicaine (ALENA) dans le contexte de la mondialisation (maquiladoras), par les richesses pétrolières et par le développement de pôles industriels performants dont la NASA ou la Silicon Valley sont les symboles. Les métropoles jouent un rôle clé dans ce dynamisme (Seattle, San Francisco, Los Angeles, Dallas) qui n'exclut pas la pauvreté notamment pour les communautés noires ou hispaniques.
Une « diagonale intérieure » constitue un espace en réserve : elle s'étend des Rocheuses au Vieux Sud. Riche en ressources naturelles (hydrocarbures, minerais mais aussi « grenier du monde ») et économiques, elle participe à la puissance du pays et constitue une réserve pour le développement américain. Dans cet espace fortement rural, des métropoles émergent, notamment Atlanta, dont le dynamisme est symbolisé par les jeux Olympiques de 1996, qui est l'un des nœuds de communication les plus importants du pays.
Le territoire reflète bien la puissance mondiale des États-Unis, et le développement des façades maritimes révèle la très forte implication des États-Unis dans la mondialisation.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter