Assistance scolaire personnalisée

Jeudi 24 avril 2014. Bonjour > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Le redressement de la France sous la IVe République

Énoncé

Le redressement de la France sous la IVe République
Document 1
Les objectifs du plan de reconstruction (1946)
« Le plan de modernisation et d'équipement 1947-1950, soumis à l'examen du Conseil, a essentiellement pour objet :
  • d'assurer un relèvement rapide du niveau de vie de la population, et notamment de son alimentation ;
  • de moderniser et d'équiper les activités de base (houillères, électricité, sidérurgie, ciment, machinisme agricole et transports) ;
  • de moderniser l'agriculture ;
  • d'affecter à la reconstruction le maximum de moyens, en tenant compte des besoins des activités de base et en modernisant l'industrie des matériaux de construction et celles du bâtiment et des travaux publics ;
  • de moderniser et de développer les industries d'exportation pour assurer en 1950 l'équilibre de la balance des comptes.
 »
Source http://www.plan.gouv.fr/mission/hplanl.php, consulté le 12 décembre 2008

Document 2
La France des performances
Zoom
Des modèles du couturier français Pierre Balmain posent pour promouvoir la locomotive Alsthom CC7121qui vient de battre le record du monde de vitesse (243km/h) réalisé le 21 février 1954 entre Beaune et Dijon.
Le redressement de la France sous la IVe République - illustration 1
Source : couverture du magazine La Vie du Rail du 21 mars 1954, Documentation photographique n°7013, octobre 1992.
Document 3
Appel de l'abbé Pierre passé sur Radio Luxembourg le 1er février 1954
« « Mes amis, au secours ! Une femme vient de mourir gelée… Chaque nuit, ils sont plus de 2 000 recroquevillés sous le gel, sans pain, plus d'un presque nu. Écoutez-moi : deux centres de dépannage viennent de se créer, ils regorgent déjà. Il faut en ouvrir partout ; il faut que ce soir même dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, des pancartes s'accrochent sous une lumière dans la nuit à la porte de lieux où il y ait couvertures, paille, soupe et où on lise : centre fraternel de dépannages. Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, on t'aime. La météo vient d'annoncer un mois de gelées terribles. Devant leurs frères mourant de misère, une seule volonté doit exister entre hommes : rendre impossible que cela dure. Chacun de nous doit venir en aide aux sans-abri. Il nous faut pour ce soir et au plus tard pour demain, 5 000 couvertures, 300 grandes tentes américaines, 200 poêles. Déposez-les vite à l'hôtel Rochester, 92 rue de la Boétie. Rendez-vous des volontaires et des camions pour le ramassage des couche-dehors, ce soir à 23 heures devant la tente de la montagne Sainte-Geneviève. Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l'asphalte ou sur les quais de Paris. Merci. » »
Source : http://www.crdp-montpellier.fr, consulté le 12 décembre 2008

Questions
Document 1
1. Quelle est la situation économique de la France en 1946 ? Par quel évènement historique peut-on l'expliquer ?
2. Par quelles mesures l'État compte t-il améliorer la vie quotidienne de la population ?
3. Dans quels secteurs économiques fait-il porter ses efforts de modernisation ?
Document 2
Quels sont les deux secteurs économiques présentés comme performants par la photographie ?
Documents 1 et 2
En quoi cette image témoigne-t-elle de la réussite de certains objectifs cités par le plan de reconstruction ?
Document 3
1. Quels problèmes dénonce l'abbé Pierre dans cet appel radiophonique ?
2. Quel renseignement cet appel nous donne-t-il sur le redressement économique de la France en 1954 ?
Paragraphe argumenté
À partir des informations tirées des documents et à l'aide de vos connaissances, vous présenterez, dans un texte rédigé d'une vingtaine de lignes, la situation de la France en 1946 et les moyens mis en œuvre par la ive République pour favoriser le redressement économique.
Questions
Document 1
1. La situation de la France en 1946 est dramatique « […] assurer un relèvement rapide du niveau de vie de la population, et notamment de son alimentation » (document 1). Après la Seconde Guerre mondiale, l'occupation allemande, le pillage, les destructions et les restrictions ont mis le pays dans une situation de pénurie alimentaire ; cette situation en dit long sur la gravité des problèmes économiques.
2. L'État lance la planification : un plan économique qui montre le volontarisme de la politique du gouvernement provisoire et de la ive République naissante : « Le plan de modernisation et d'équipement 1947-1950, soumis à l'examen du Conseil [des ministres] a essentiellement pour objet […] » (document 1). La planification signifie une intervention forte de l'État qui fixe aux entreprises des objectifs à atteindre et aide financièrement les actions.
3. Les secteurs économiques à moderniser sont, selon le document 1, « les activités de bases (houillères, électricité, sidérurgie, ciment, machinisme agricole et transports) ; l'agriculture ; […] l'industrie des matériaux de construction et celles du bâtiment et des travaux publics ; moderniser et développer les industries d'exportation […] ». Il s'agit des domaines servant à la reconstruction du pays et de son économie.
Document 2
Les deux secteurs économiques présentés comme performants sur cette photo de 1954 sont d'abord l'industrie des transports, avec la locomotive électrique CC7121 (CC : trois essieux à l'avant et trois à l'arrière) illustrant le redressement spectaculaire en matière de transports. Ensuite, au premier plan, les trois mannequins présentent un secteur d'activité (la haute couture du créateur Pierre Balmain) qui permet à la France de réaliser des profits à l'exportation grâce à la renommée mondiale de ses grands couturiers.
Documents 1 et 2
Le premier plan de 1947 fixait l'objectif de « moderniser […] les transports » et, en 1954, la France détient le record du monde de vitesse dans le domaine ferroviaire. Ce même plan prévoyait « de moderniser et de développer les industries d'exportation pour assurer en 1950 l'équilibre de la balance des comptes. » La haute couture parisienne semble avoir à nouveau conquis la planète, permettant d'importantes rentrées de devises étrangères grâce à l'exportation des produits de luxe.
Document 3
1. L'abbé Pierre dénonce les carences de la reconstruction « […] chacun de nous doit venir en aide aux sans-abri ». (Note de l'auteur : les sans-abri de 1954 sont différents de ceux dont on parle actuellement chaque hiver : ce ne sont ni des exclus, ni des immigrés, ce sont des personnes qui n'ont pas de logements, car ceux-ci sont en nombre insuffisant en raison des lenteurs de la reconstruction, du baby-boom et de l'urbanisation).
2. Cet appel nous montre que non seulement la reconstruction est loin d'être achevée, mais qu'elle est insuffisante en raison de l'urbanisation croissante et de l'augmentation de la population (baby-boom). Il indique aussi que la pénurie n'est pas résorbée : « Il nous faut pour ce soir […] 5 000 couvertures, 300 grandes tentes américaines (ce qui fait 12 à 20 personnes par tente), 200 poêles. » Les plus pauvres ne profitent pas encore du redressement de l'économie.
Paragraphe argumenté
En 1946, la situation de la France est catastrophique dans tous les domaines. La Seconde Guerre mondiale, les combats, les pillages allemands, les restrictions, les bombardements ont laissé le pays exsangue. Les routes, les ponts, les voies de chemins de fer, les immeubles, les usines sont à reconstruire. La production industrielle et agricole atteint un niveau très bas, les Français manquent de tout : ils seront rationnés jusqu'en 1948.
La ive République naissante doit affronter le grand chantier de la reconstruction et de la modernisation économique. Dans des circonstances politiques difficiles (querelle des partis politiques au sujet des institutions), les Français sont avant tout préoccupés par l'amélioration de leur niveau de vie. L'État, sous l'impulsion d'économistes de renom comme Jean Monnet ou Robert Schuman, va mettre en œuvre la planification. Il fixe des objectifs à atteindre et les entreprises de différents secteurs reçoivent des aides financières pour y parvenir. La nationalisation de secteurs d'activité (charbonnage, banques, etc.), la mise en place de l'« État-providence » permettent une redistribution des richesses. Grâce à l'aide américaine du plan Marshall, la ive République va surmonter la pénurie dans certains domaines. Le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme entreprend un considérable effort de reconstruction et de modernisation des infrastructures : reconstruction des ponts, des routes, des gares, etc. qui ne sera achevé qu'en 1960. L'agriculture et l'industrie se modernisent : construction des grands barrages hydroélectriques, mécanisation agricole, généralisation du béton armé, des éléments préfabriqués pour les bâtiments, etc. Les industries de luxe (haute couture, parfums, etc.) recouvrent leur rayonnement mondial. Les performances industrielles sont spectaculaires, dans le domaine ferroviaire par exemple : la France retrouve son prestige.
Mais le succès n'est pas total. La tâche est immense, car il faut non seulement reconstruire, mais aussi faire face à de nouvelles situations : une augmentation importante de la population (baby-boom) et l'urbanisation (concentration des hommes et des activités dans les villes). La crise du logement, dramatique dans les années 1950, obligeant les familles à s'entasser dans des immeubles exigus, vétustes, sans confort, voire même à dormir dehors, ne trouve pas de solution avant 1960 avec la construction des grands ensembles modernes des ZUP. Cette carence peut aussi s'expliquer par les difficultés politiques de la ive République, confrontée au douloureux problème de la décolonisation et des querelles entre les partis politiques dans un contexte international de guerre froide.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter